Archives de Catégorie: Vietnam

Citation

Les sweedys au Vietnam entre amis

2018-04 - Hoi An - Nous (15)

     C’est après un long, TRÈS long périple depuis l’Indonésie, que nous avons rejoint nos amis Antonin et Justine dans la ville de Hoi An au Vietnam pour quelques jours.

     En effet, à cause d’un premier vol en retard, et d’un temps de connexion trop court à Surabaya (Java, Indonésie), nous avons loupé notre deuxième vol… (et donc le troisième) et avons attendu… 18H dans l’aéroport !

2018-04 - Hoi An - Aeroport (6)

Aéroport N°3 …

     Notre compagnie de réservation, avec qui la communication par email était plus que complexe, nous a tout d’abord proposé un nouveau vol à 5h du mat’ le lendemain (le vol initial était à 16h..) et nous avons dû passer nos quelques heures de sommeil sur les bancs devant l’aéroport car celui-ci fermait pour la nuit. Arrive alors le nouveau check-in à 3h du mat’ où on nous annonce que nous sommes introuvables dans le système : vous imaginez bien la décomposition faciale ! Il se trouve que notre compagnie (kiwi.com, pour ne pas la citer) n’avait pas confirmé les réservations de notre nouvel itinéraire. No comment… Qu’est ce qu’il est difficile de rester calme et positif dans ce genre de situation, mais on ne s’en est pas trop mal sortis. La compagnie nous retrouve un vol à 10h30, et nous atterrissons 10h plus tard à l’aéroport de Danang, perdant toute une après-midi et soirée sur place avec nos amis. Nous aurons mis autant de temps à faire Manado-Danang (36H – 2500 km) que Wellington-Paris (36H – 19 000 km) !

 

2018-04 - Hoi An - Balade N1 (11)r

Les lumieres d’Hoi an.

     C’est donc frais comme des gardons que nous retrouvons nos copains à l’hôtel ! Et on adore les retrouvailles, surtout à l’autre bout du monde 🙂 Toto et Justine sont partis de France début mars pour faire un tour d’Asie du Sud-Est de 6 mois et nous voulions profiter d’être « dans le coin » pour leur faire un coucou. Ils nous avaient eux-mêmes rejoints pendant notre voyage en Argentine il y a 3 ans. Ils ont aussi un p’tit blog www.tripalamode2nous.com avec de chouettes vidéos et on vous invite à y jeter un coup d’œil 😉

 

2018-04 - Hoi An - Soiree N2 (17)

Les coupaings !

     Entre discussions profondes (ou pas), anecdotes de voyage et mise à jour de nos petites vies respectives, nous partons à la découverte de la vieille ville de Hoi An. Nous l’avions déjà visité lors de notre précédent voyage au Vietnam mais c’est une ville qu’il est agréable de ré-explorer. Un ticket à se procurer à l’office de tourisme permet de visiter, au choix, 5 des 22 temples et maisons du centre. Nous avons eu un petit coup de cœur pour la Tran Family Chapel (Viet si tu nous lis ^^) avec une visite très intéressante, et en français, par une des descendantes vivant actuellement dans la maison. Elle nous explique la signification de certains éléments architecturaux, d’influence chinoises et japonaises ou encore l’importance du culte des ancêtres dans les familles.

 

2018-04 - Hoi An - Chinese Hall (6)r

Encens en spirale.

     Mais la première chose qui nous revient en tête lorsque l’on pense au Vietnam , c’est sa cuisine ! Et nous comptions bien nous péter le bidou à base de phò et autres plats typiques 🙂 Nous voulions aussi faire découvrir à nos amis le plaisir de manger dans la rue ou les marchés avec les locaux, ce qui n’avait pas été évident pour nous au début du voyage mais qui se trouve être aujourd’hui certaines nos meilleures expériences. C’est avec une grande excitation que nous avons trouvé un stand servant du Bun Thit Nuong, notre plat préféré, à base de nouille de riz, porc caramelisé, menthe et petites cacahuètes ! Un vrai délice ! Enfin un peu moins pour l’estomac d’Antonin Haha.

 

2018-04 - Hoi An - Café (2)r

On a été obligé de trouver un bon café .. lol

 

    Comme nous ne sommes pas ici pour visiter mais pour rendre visite à nos amis, il règne comme une ambiance de weekend au milieu des vacances, et on ne se met pas trop la pression ! C’est d’ailleurs une bonne excuse pour descendre une bouteille de rhum à 3€ au bord de la piscine de l’hôtel (Oui le weekend quoi !) et se mettre à jour sur les classiques de musique françaises ! Perso, on était totalement sobres !

2018-04 - Hoi An - Balade J2 (13)r

La fabrique.

    Un petit tour à bicyclette (au grand plaisir d’Aurore… mais à 3 contre 1 c’est difficile) nous permet de rejoindre la plage de An Bang pour un plouf, et un cocktail ! Nous poursuivons par un tour dans la ville, au milieu d’une circulation bien dense où on applique le même principe de klaxon (enfin sonnette dans notre cas) que les autres véhicules pour signaler notre position. Le quartier Nord-Est (autour de la rue Nhi Trung) est très vivant et beaucoup moins touristique que la vieille ville et il est très agréable de d’y balader.

2018-04 - Hoi An - Plage J2 (10)

Copains, plage et cocktails, juste le top !

    Après deux jours de beau temps, nous finissons par expérimenter Hoi An sous la pluie. Pas le bon moment pour oublier le poncho dans la chambre… Les rues, déjà pleine de charme, avec leurs murs jaunes et leurs lampions suspendus un peu partout sont alors parsemées de ponchos colorés. Les cyclo-pousses se transforment en grosses poussettes imperméables et les petites mamies locales (trop kiki) continuent de vendre leurs fruits.

2018-04 - Hoi An - Mamie (4)2

Pyja-ma-mie

     Le moment du départ arrive bien trop vite mais nous avons passé un super weekend vietnamien 🙂 Toto et justine poursuivent leur route vers le nord du pays, direction la citadelle d’Hué et nous les verrons à leur retour. Quand à nous, nous reprenons l’avion pour notre dernière destination : le Sri Lanka !

2018-04 - Hoi An - Soiree N2 (13)

Des poutoux … To you !!

 

Les sweedys au Vietnam entre amis

Citation

… en bref

Nous n’avions pas d’attente particulière en arrivant au Vietnam, mais il nous a bien surpris ! Au premier abord un peu froid (enfin c’est ce qu’on a trouvé), les vietnamiens nous ont vraiment très bien accueillis et n’ont pas hésité à partager avec nous, ce qu’on a adoré. La cuisine de rue était vraiment délicieuse et très conviviale (tous assis sur des minis chaises en plastique en milieu de la rue !), les paysages très beaux et variants du nord au sud (et le temps avec !)… Bref, l’ambiance générale du pays nous a charmés, et on s’y est senti très bien.

Peut-être que le fait d’y avoir voyagé à quatre y est pour quelque chose : on se prend moins la tête, on lit moins son lonely planet et on profite plus, mais qu’est-ce que c’était bien !

 Carte VIETNAM

Les petits chiffres :

  • 90,5 millions de Vietnamiens soit 270/km² (contre 90/Km² en France)
  • 37,4% de bouddhistes et 32% de protestants et 20% de catholiques
  • Salaire moyen : 2 240 000 dongs/mois soit  78  €/mois
  • Taux d’alphabétisation : 94 %
  • Espérance de vie : 75 ans pour les femmes et 69 ans pour les hommes
  • Nombre de jours à barouder au Vietnam : 18 Jours.
  • Notre budget estimé était de 38€/jour pour deux, mais nous avons vécu avec 36€/ jour (hôtel, nourriture, transport et activités).
  • Notre temps dans les transports : 52h de bus et 1H de bateau !

Ce qu’on a aimé :

  • La cuisine vietnamienne (en particulier celle de rue), avec un gros gros coup de cœur pour le Bun Thit Nuong !
  • Les parcs de Saigon, où tous les vietnamiens viennent faire leur sport, à n’importe quelle heure.
  • Le « Badfoot », même si on est loin d’atteindre le niveau des locaux, c’est très sympa.
  • L’hôtel Khanh Huyen de Cat Ba : des chambres nickels à 5$ en basse saison et un propriétaire au grand cœur,  qui organise des combats de coqs avec ses potes!
  • Hoi An : même si très touristique, un beau p’tit centre ville tout jaune et plein de lampions et de belles plages. L’ensemble à parcourir à vélo.

Ce qu’on a moins aimé :

  • Les conducteur et contrôleurs des bus : toujours très stressés et très stressants, pas toujours aimables… Et nous, pauvre petits touristes qui restons plantés parce qu’on ne comprend rien à ce qu’il se passe ou à ce qu’on doit faire !
  • Chercher des distributeurs qui ne vous prennent pas de taxe sur vos retraits (comme SeaBank par exemple, en général on les retient vite)
  • Le thé vietnamien

Nos recommandations :

  • Ne pas hésiter à aller manger dans la rue, ou dans les marchés. Pas toujours évident au début, on n’ose pas trop goûter parce qu’on ne sait pas toujours ce que c’est mais avec quelques gestes on arrive souvent à communiquer et c’est là qu’on a le mieux mangé.

 

Le Vietnam en bref

Citation

Flash info

 

    Nous avons un message de la plus haute importance à vous transmettre ! Nous avons décidé, après quelques jours de réflexion, de modifier notre voyage, de le rallonger et de lui rajouter une étape. Après notre périple en Asie, nous ferons une escale de 6 mois en Australie, où nous travaillerons, avant de repartir sur l’Amérique du Sud. Cela nous permettra, en plus d’être bilingue, de renflouer nos caisses pour passer plus de temps dans chaque pays.

    Cela n’a pas été une décision facile car cela prolonge énormément notre voyage et les 10 mois supplémentaires loin de nos familles et amis ne seront pas faciles tous les jours, mais c’est une occasion unique et nous ne pouvons pas la louper !

    Nous serons donc de retour mi—juillet 2015, et nous ferons certainement un petit tour de France pour passer faire des bisous à tout le monde 😉

On vous embrasse

Les sweedys

PS : dès que nous en saurons plus sur nos dates, nous les posterons dans « itinéraire ».

Flash Info

Citation

Les sweedys au sud du Vietnam

 

Les marchés de rue à Saigon

Les marchés de rue à Saigon

       Nous avons commencé notre descente dans le sud par Ho Chi Minh Ville (anciennement Saigon, beaucoup plus utilisé par les vietnamiens). Nous y sommes arrivés tôt le matin (vers 5h), après une nuit dans le bus (encore une fois ! Le train étant beaucoup plus cher au Vietnam, c’est notre moyen de transport privilégié pour les longues distances). C’était un dimanche matin, et, à notre grande surprise, la ville était déjà réveillée : les parcs que nous avons traversés étaient remplis de vietnamiens qui faisaient du sport ! Et tout est prévu pour : des terrains de badminton sont dessinés un peu partout, il y a des appareils pour faire du sport genre vélo, barre parallèle… C’était un peu surréel, et on ne verrait jamais ça chez nous ! En fait on a vite vu que c’était comme ça tous les jours et toute la journée, et se balader dans les parcs en est d’autant plus agréable : « badfoot », cours de fitness en musique, jogging, badminton, volley… Il y en a pour tous les goûts !

       Le "badfoot" après les cours  Le sport dans les parcs

       Saigon est une ville très active, qui mélange l’ancien (temple, petites rues étroites de « street-food et marchés, bâtiments coloniaux…) et le moderne (grands hôtels, hauts buildings…). Le nombre de scooter en circulation est assez impressionnant ! Pendant nos deux jours passés là-bas, petite halte à la magnifique poste, pour envoyer notre 2ème colis d’affaires inutiles et de cadeaux (Mouaaahhahha ^^). Il devrait mettre trois mois à arriver lol, mais le principal c’est qu’il arrive !

La circulation de Saigon

       Nous avons également visité le musée de la guerre (celle avec les Etats-Unis, pas de mots sur les français), très bien construit. Il l’illustre très bien mais ne donne pas beaucoup de repères temporels ou d’explications : comme nous sommes tous les deux assez nuls en histoire, une petite base sur l’histoire du Vietnam s’imposait avant d’y aller (ou pendant pour Maxime qui a passé une grande partie de la visite à lire son Lonely Planet ^^). A faire si vous passez par là.

Le musée de la guerre

Le musée de la guerre

     Nous avons poursuivi notre descente par la ville de Can Tho, dans le delta du Mékong. Après un petit tour, on s’est rendu compte qu’il n’y avait pas énormément de choses à voir dans le centre : le principal intérêt de Can Tho est ses marchés flottants.

Miam  Miam

     C’est ce que nous avons fait dès le lendemain. Réveil à 4h30 pour profiter du lever de soleil. C’est la sœur de la propriétaire de notre guesthouse qui nous a promené pendant presque 7h sur son petit bateau : elle était très gentille et toute kiki, mais ne parlant pas anglais du tout, ne pouvait rien nous expliquer ! Nous avons fait deux marchés flottants différents (dont un où il y avait plus de bateaux de touriste que de bateaux de vendeuse…. :s) et avons fait une petite marche sur les rives du Mékong, parmi la végétation et les petites maisons, une bonne occasion pour Maxime de faire de belles photos. Notre compagnon de voyage, Florent, n’était pas au top de sa forme : la tourista, c’est chacun son tour !

Bateau sur le Mékong à Can Tho

Des enfants vivant sur la rive du Mékong

Des enfants vivant sur la rive du Mékong

En parlant de nos amis, c’est à Can Tho que nos routes ce sont séparées : nous allons tous au Cambodge, mais avons prévu des itinéraires différents. Nous nous sommes donc dit au revoir, avec un petit pincement au cœur, après 14 jours passés ensemble au Vietnam et beaucoup de souvenirs (quasiment tout le Vietnam en fait ^^), en espérant se recroiser peut-être quelque part. Avant de tourner la page Vietnam, des bisous également à nos copines de Cat Ba et Hué, Simone et la vieille Nadine 😉

Maintenant Cambodge, nous voila !

Des poutOOOooux

Des poutOOOooux

Les sweedys au Sud du Vietnam

Citation

Les sweedys à Dalat

Encore un bus de nuit pour arriver à Dalat, une station climatique à 1500 m d’altitude appelée « le petit Paris », fameuse pour ses fruits et légumes et son vin ! Nous n’avons bien sûr pas pu passer à côté ^^  Pendant la colonisation, les français s’y rendaient pour se remettre de la chaleur du littoral. On en retrouve la trace lorsque l’on voit la réplique miniature de la Tour Eiffel (en fait une antenne) qui y a été construite !

La Tour Eiffel de Dalat

La Tour Eiffel de Dalat

Maxime, dont la barbe commençait à faire peur, a fait un petit arrêt barbier pour se refaire une beauté ! Il n’avait pas osé la faire en Inde à cause de l’hygiène, mais est tombé à Dalat sur un super coiffeur, qui a bien compris ce qu’il voulait, sans presque aucune explication. Voilà le résultat avant/après:

                           Avant  Après

Comme la plupart des choses à voir sont aux alentours de la ville que nous n’avons pas beaucoup de temps, nous avons opté, pour la première fois, pour un tour avec une agence. On s’est donc baladé en minibus toute une journée avec 10 autres touristes. Au programme, élevage de criquet (et dégustation offerte avec petite sauce chili : pas si mauvais, on sent surtout un goût de friture et de terre en fait), chute d’eau des éléphants (mais sans vrais éléphants), visite d’un village ethnique, production de café, la « maison folle » de Dalat faisant penser un peu à l’architecture  de Gaudi…

                Aurore mange un criquet  Maxime mange un criquet

Enfants du village

Des choses bien sympas à voir, mais avec des arrêts très rapides (Maxime, qui aime bien prendre son temps, n’a pas trop aimé), peu d’authenticité, une usine de soie soi-disant fermée et une pagode que l’on n’a pas pu voir… C’est vraiment très pratique quand on n’a pas le temps mais on reste sur nos positions après cette journée : aller voir les choses par nous-même c’est mieux !

Elephant waterfall

Elephant waterfall

Depuis le début du Vietnam, nous n’avons pas trop parlé cuisine, pourtant c’est indispensable ! Pour le moment nous n’avons pas eu l’occasion de prendre un cours, mais si elle ne présente nous y irons sans hésiter ! La plupart du temps nous mangeons de la « street food », comme la majorité des vietnamiens. Il y a des stands partout dans les rues, et on y mange vraiment bien pour rien du tout. La plupart des plats sont à base de nouilles de riz (ou blé plus rarement) de différentes sortes, de beaucoup d’herbes aromatiques, de viande (porc principalement mais aussi bœuf ou poulet) et de sauce (soja, nuoc mam, cela dépend des endroits) et on a rarement été déçu par un nouveau plat goûté, même s’ils ne sont pas tous aussi bon selon les endroits puisque chaque région a ses spécialités. Le Pho est la soupe nationale que les vietnamiens mangent surtout au petit déjeuner, mais qui peut se prendre à n’importe quel moment de la journée (Aurore n’aime pas trop commencer sa journée avec ça, donc on trouve souvent des alternatives pour manger sucré). Notre plat préféré pour le moment est le Bun thit nuong, qu’il faut absolument qu’on arrive à refaire pour vous faire goûter : c’est un plat à base de brochette de porc grillé avec du sésame, avec des nouilles de riz, de la salade, de la coriandre, de la menthe, des cacahuètes, des concombres, et une sauce Mmmmmmh trop bonne. Bref, côté nourriture, ne vous inquiétez pas pour nous, on mange très bien ici !

Le Bun Thit Nuong

Le Bun Thit Nuong

Des Poutoux

Des Poutoux !!!!

 

Les sweedys à Dalat

Citation

Les sweedys au centre du Vietnam

Le drapeau de la citadelle

Pour descendre dans le centre, nous avons pris un sleeping bus avec petite couchette et petit déjeuner compris. Nous devions arrivée à 6h du mat’ à Hué, et nous sommes en fait arrivés à 15h30…. Les 21h sur des couchettes peu confortables, avec un chauffeur qui s’arrête régulièrement parce qu’il a des problèmes de moteur et des toilettes particulièrement dégueus ont été trèèès longues ! Heureusement que nous sommes toujours 4 : il y en a toujours un pour positiver !

   Le  sleeping bus des 21h Hué

La ville de Hué est l’ancienne capitale impériale du Viet Nam, celle des empereurs Nguyên (jusqu’en 1945). Nous y avons visité la citadelle, où se concentre la majorité des monuments historiques. Le site est actuellement en pleine rénovation mais n’en perd pas pour autant son charme. L’endroit a été également source de retrouvaille puisque nous avons retrouvé nos deux amies françaises de Cat Ba, avec qui nous avons passé la journée (que le Viet Nam est petit ! ^^) et partagé encore une fois un bon p’tit apéro 😉 Une très bonne journée.

La citadelle d'Hué

La citadelle d’Hué

La troupe de Cat Ba dans la citadelle

La troupe de Cat Ba dans la citadelle

L’ancienne capitale mérite bien plus de temps mais nous n’y avons passé qu’une journée complète (notre planning est un peu serré). Et nous avons repris la route direction Hoi An plus au sud, une petite station balnéaire pleine de charme au bord d’un fleuve.

Le fleuve de Hoi An

Le fleuve de Hoi An

Arrivés sur place, nous avons perdu pas mal de temps à chercher un hôtel : comme c’est une ville très touristique, les prix sont assez élevés et ne correspondent pas à notre budget de routard. Mais nous avons compensé en trouvant un hôtel qui prêtait gratuitement des vélos (même si un peu vieux), le meilleur moyen de visiter la ville et ses environs (la plaaaaage).

La vendeuse de lampions

Hoi An est vraiment pleine de charme, avec ses lampions colorés partout, ses bâtiments jaunes, le fleuve, et toutes ses boutiques (même un peu trop). Elle est par contre très touristique, et il faut s’éloigner un peu des rues commerçantes une fois le shopping fait (nous n’y avons d’ailleurs pas coupé) pour avoir plus d’authenticité.

La pause papotage

Ça, de l’authenticité, on en a eu : un soir qu’on cherchait où on allait manger, Maxime a passé sa tête à la porte d’un grand restau, un peu pourri de l’extérieur il faut le dire, et s’est fait inviter par une grande table de locaux pour boire une bière. On a tous suivi (mais qu’est-ce qui se passe ?!) : les mecs étaient tous bien alcoolisés, et nous on fait partagé leur repas, et leur bière (coupée à l’eau) à base du cul sec (sinon ils n’étaient pas contents !). On ne comprenait pas trop ce qu’il se passait mais on a bien profité de l’invitation ! Toute la tablée s’en va ensuite (au karaoké) et on s’apprête à partir, jusqu’à ce qu’une autre table de vietnamiens nous appelle pour nous inviter à nous asseoir : et là rebelote, des bières, des yoooooooo (leur tchin local) et des fous rires ! Inoubliable !

Yooooooo!

Nicky, le chien d'un restarurant : no comment... ^^

Nicky, le chien d’un restaurant : no comment… ^^

On a également passé une journée à la plage, notre première plage depuis le début du voyage,  le beau temps étant au rendez-vous. On a fait la route à vélo (un seul vélo pour nous parce que la cheville d’Aurore n’est pas totalement guéri, ce qui lui a permis de faire la paparazzi ^^). Petit lézardage au soleil, petit plouf dans les vagues, et entrainement intensif de « badfoot » comme on l’appelle entre nous, un sport que tout le monde pratique ici ! Il s’agit en fait d’un petit volant comme au badminton avec un ressort en plastique au bout avec lequel on se fait des passes. Les vietnamiens qui y jouent sont très très fort, nous pas encore…. LoL

Le badfoot

Le badfoot

Nous partons maintenant pour les montagnes à Dalat.

Des POUTOUX

Des POUTOUX

Les sweedys au centre du Vietnam

Citation

Les sweedys à la baie d’Halong

 

Le port de Cat Ba

Le port de Cat Ba

Nous ne pouvions pas quitter le nord du Vietnam sans voir la baie d’Halong ! Malheureusement c’est un peu compliqué de s’y rendre depuis Hanoi sans réserver avec un tour opérateur : ce que nous voulions à tout prix éviter ! Faire des heures de bus et de bateaux avec tous les autres touristes, faire le même circuit que tous les autres bateaux, s’arrêter aux mêmes endroits, aller sur les mêmes îles, les mêmes grottes…. Et tout ça en payant très cher. Nous avons donc pris l’option demerdouille et avons choisi d’aller sur l’île de Cat Ba, se trouvant entre la baie d’Halong et la baie de Han La.

Baie de Han La

Baie de Han La

A la gare avant de partir, nous avons fait la connaissance de 4 français avec qui nous avons sympathisé et partagé les 5h de route : Emilie et Florent, un couple de baroudeurs comme nous, mais avec déjà 1 an de voyage derrière eux, et Simone et la vieille Nadine, deux potes routardes en vacances au Vietnam pour quinze jours . Une bonne équipe de choc, si bien que nous avons partagé l’apéro et le diner à l’arrivée. Le lendemain, les filles ont pris la route pour faire un trek sur l’île (petite pensée pour elles parce que le temps n’était pas terrible), et nous sommes restés avec Emilie et Flo.

APEROOOOOOO !!!!

APEROOOOOOO !!!!

Nous avons dormi dans un l’hôtel à moins de 5$ la nuit (le moins cher depuis notre départ) mais avec une chambre très confortable et surtout un proprio supeeer simpa ! C’est son cousin qui nous a promené avec son bateau au milieu des îles rocailleuses et vertes de la baie : MAGNIFIQUE ! Du coup nous n’étions que 5 sur le bateau, sans payer bien cher et nous pouvions nous arrêter où nous voulions ! Malheureusement le temps n’était pas au rendez-vous (comme depuis notre arrivée au Vietnam d’ailleurs), la vue était brumeuse et nous avions assez froid sur le bateau, mais ça ne nous a pas empêcher de profiter pour autant. Nous nous sommes arrêtés une petite heure sur une toute petite plage pour manger un petit bout, chercher des coquillages (pour la famille Balcon, Aurore a trouvé un cochon vietnamien ;)), et pour Maxime, faire un plouf dans l’eau à 18°C. Le capitaine nous a ensuite emmenés voir une petite maison de pêcheurs flottant et ses élevages de poisson appartenant à sa famille, et nous avons fini à boire un peu de vodka avec eux sur leur bateau ! L’après-midi, nous avons fait un peu de grimpette pour accéder un point culminant de l’île. Malgré la brume qui rend les photos moyennes, le paysage est sublime.

La baie

La baie

 

No Swimming ? Pas de probleeeemes :D

No Swimming ? Pas de probleeeemes 😀

 

Sur l’île, tout le monde est vraiment très accueillant, et comme nous sommes en basse saison, il n’y a pas trop de touristes (ils préfèrent souvent faire le circuit dans la baie d’Halong directement) ce qui faisait une ambiance paisible très sympa.

Le responsable de notre hôtel, la gentillesse incarnée, nous a proposé de nous emmener voir un combat de coq qu’il organise une à deux fois par mois avec ses amis. Même si nous étions un peu septiques, on s’est dit que c’était quelque chose à voir et avons accepté. On s’est donc retrouvé tous les 4 assis sur un banc autour d’une espèce de ring pour coq, ne faisant pas trop les fiers LoL. Finalement, ce n’est pas aussi violent qu’on pouvait le penser (peut-être parce que c’est juste entre amis), et ils s’occupent trop trop bien de leurs coqs, comme de vrais champions de boxe ! Un round dure 15 min et il y a 5 min de pause entre chaque. Nous avons vu 3 rounds et devions partir mais le match n’était pas fini ! (A vrai dire, tant mieux qu’on n’ait pas vu la fin ^^).

Kung Fu Fighting ....

Kung Fu Fighting ….

Le Time Out !

Le Time Out !

Nous poursuivons maintenant notre périple vers Hué au centre du pays, toujours accompagné de nos amis, avec qui nous ferons certainement un petit bout de chemin. Direction le soleil et la chaleur !

Des Poutoux !

Des Poutoux !

Les sweedys à la baie d’Halong