Archives de Catégorie: Thailande

Citation

La Thaïlande en bref

     Quelques appréhensions en arrivant car c’est le premier pays réellement TRES touristique que l’on fait. Mais bizarrement ça n’a en rien perturbé notre mois en Thaïlande : nous étions même surpris d’aimer à ce point toutes les étapes que l’on a faites (avec juste un petit bémole pour Ko Phi Phi (mais on s’y attendait) et Ko Lipe (on ne s’y attendait pas)). Nous avons une petite préférence pour le Nord où nous retournerons sûrement, avec un gros coup de coeur pour Chiang Mai, mais nous avons aussi apprécier les belles plages du Sud. Nous avions prévu un budget plus élevé que les pays précédents mais la Thaïlande est enfait moins chère que ce que l’on pensait, surtout pour la nourriture (manger pour 1€ chacun est tout à fait possible). Les thaïlandais ont été très accueillants et souriants pendant tout notre séjour (un peu moins sur Ko Phi Phi et Ko Lipe, sûrement car très touristique mais sans être choquant non plus). Vous l’aurez compris, la Thaïlande nous aura énormément plu.

           Carte Thailande   Carte Thailande Zoom

 

Les petits chiffres :

  • 67 448 120 thaïs de soit 131/km² (contre 90/Km² en France)
  • 94% de bouddhistes, 5% de musulmans.
  • Salaire moyen : 176€ / mois
  • Taux de chômage : 0,7%
  • Taux d’alphabétisation des jeunes : 98%
  • Esperance de vie : 74,20 ans

 

  • Nombre de jours à barouder en Thaïlande : 26 jours
  • Notre budget estimé était de 46 €/jour pour deux, et nous avons vécu avec 41 € / jour (hôtel, nourriture, transport, un envoi de colis et activités (sauf plongée)).
  • Notre temps dans les transports : 12h de bus, 15h de train, 15h de moto et 10h de bateau !

Ce qu’on a aimé :

  • Faire le Songkran festival à Chiang Mai : un des meileurs moments du séjour.
  • La cuisine, avec en numéro un : le Tom Ka Gai pour Aurore et le Padthai pour Maxime.
  • Le Mae Hong Song Loop en moto.
  • La paisible Ko Lanta, et son « Dong Bar » : 200 Batts (4€) le bungalow juste à côté de la plage, les proprios sont vraiments très sympas et aiment faire la fête! De la bonne musique toute la journée.
  • Le 7evelen : LE moyen de manger pas cher en cas de besoin, avec son croque-monsieur à 0,56€ que l’on vous toast ou le café en poudre à 0,30€ à préparer soi-même (eau chaude à disposition). Il y en a vaiment partout dans toute la Thaïlande, parfois deux ou trois dans la même rue. Tout est possible au 7eleven, et sa douce petite sonnerie d’entrée et sa climatisation vont énormément nous manquer!
  • L’effervescence de Bangkok et son mélange « PatPong/Bouddha Couché ».
  • Payer 11€ pour une heure d’open bar au 83ème étage du plus haut building de Bangkok.

Ce qu’on a moins aimé :

  • Payer des taxes d’entrées dans chaque île pour « les préserver » et voir que les déchets ne sont pas ramassés…
  • Les taxes obligatoires des distributeurs (150-180B soit de 3,40 à 4€) : 18€ au total sur 26 jours, aie aie aie! Préférez la banque orange et bleu qui ne prend « que » 150B.

Nos recommandations :

  • Si vous voulez faire du shopping, Chiang Mai est l’endroit le moins cher. Nous avons grandement regretté de n’avoir quasiment rien acheté là-bas, en se disant « les prix seront les mêmes plus loin », ce n’est pas le cas.
  • Pour le meilleur timing, venez en Thaïlande pour le nouvel an (mi-avril) et poursuivez ensuite votre périple jusqu’à la fin du mois : fin de la haute saison. Certes il fait très chaud, mais il y a nettement moins de monde ce qui est fort appréciable (ce à quoi nous ne nous attendions pas du tout).

 

 

 

La Thaïlande en Bref

Citation

Les sweedys dans le Sud

 

Ban Saphang Yai

Ban Saphang Yai

       Nous commençons notre descente dans le sud par un arrêt glandouille à Ban Saphang Yai, une petite ville à 6h de Bangkok, où les thaïs, plus que les touristes, aiment venir se détendre le weekend ou pendant leurs vacances. Ce qui n’empêche pas pour autant le tourisme sexuel… : le nombre d’hommes célibataires de la soixantaine avec des thaïs nous a un peu (beaucoup) choqués. Mais après en avoir fait abstraction et avoir fui le bar où ils se retrouvaient tous, nous n’avons RIEN fait ! Dormir, lire, manger, jouer au yams (et brûler au soleil ^^)… voilà le programme que l’on s’est concocté pour deux jours 😉 Se baigner ne rentre pas dans la liste car à notre grande surprise, la mer était remplie de méduses… Barboter est donc plus adapté. Pas non plus de wifi dans notre petit bungalow, rien que du repos ! Après nos cinq nuits à Khao San Rd, c’est ce qu’il nous fallait pour fuir la foule 😉 Nous y avons testé nos premiers auto-stop depuis le départ, qui ont très bien fonctionné !

Thai - Bang Safang  (28)

      Nous avons ensuite passé une loooongue journée de transport pour aller à Krabi, port de départ des bateaux pour les îles du sud : la personne qui nous a vendu notre billet ne nous a donnés aucun papier et, arrivés à une ville intermédiaire, on nous a demandés de repayer, n’ayant aucun justificatif sur nous… nous avons changé 3 fois de minibus, soit un trajet énervant au possible ! Mais nous sommes arrivés à bon port ! Nous n’avons pas pu voir beaucoup la ville, nous avions un bateau dès le lendemain. Juste le temps de faire un petit tour sur la corniche, dans les marchés et de voir les feux de signalisation portés par des hommes de Cro-Magnon ! (Et penser à Emeric, notre craby à nous bien sûr :))

Ko Phi Phi View Point

Ko Phi Phi View Point

       Le lendemain, direction la fameuse Ko Phi Phi ! Nous n’y sommes restés que cinq heures et nous en sommes bien contents : l’île est surpeuplée de touristes… Nous sommes justes montés jusqu’au View Point qui est Magnifique et vaut le détour et avons fait un plouf dans l’eau transparente 😉 On peut dire ce que l’on veut, on comprend pourquoi l’île a tant de succès, mais elle est maintenant blindée d’infrastructures à n’en plus finir… ce qui commence à polluer sérieusement le superbe paysage.

Thai - Koh Phe Phe - Saut dans l'eau (23)

Thai - Koh Phe Phe - Saut dans l'eau (7)

       On a donc repris le bateau, pour Ko Lanta cette fois, une autre île plus grande et plus calme, à 1h30 de Ko Phi Phi (enfin normalement puisque notre engin est tombé en panne et nous avons dû attendre une heure qu’un autre bateau vienne à notre secours pour nous tirer ! Le temps de faire connaissance avec des français en vacances, et de leur faire changer leur plan et leur parlant de notre voyage ! Ils ont mis le cap sur le Laos pour leur dernière semaine au lieu de continuer les îles ;))

Ko Lanta

Ko Lanta

      Arrivés sur Ko Lanta, nous avons trouvé un petit bungalow à 4€ la nuit au Dong Bar, tenu par Bai et ses potes, tous super sympas ! Nous avions la page quasiment pour nous tous seuls, la saison haute se finissant. L’ile est très calme et on a apprécié d’en faire le tour en scooter, de se trouver des petites plages sympas pour se baigner (tout seul) et profiter de beau temps. La saison des pluies a commencé, mais nous avons de la chance : il ne pleut que la nuit ! Par contre les orages n’y vont pas de mains mortes, et on a eu peur plus d’une fois de prendre l’eau dans notre petit bungalow en bambou.

   Thai - Koh Lanta - Plage perdu (9) Thai - Koh Lanta - Plongée (10)

      Nous avons profité d’être quelques jours au même endroit pour faire un baptême de plongée (cadeau du papounet d’Aurore) à Ko Haa (à 2h de bateau de Ko Lanta). Nous avions trouvé une école (BluePlanet Divers) avec un moniteur français, Jeff, ce qui était rassurant pour « notre première fois » ^^. Nous avons fait deux petites plongées, quelques exercices sous l’eau et vu plein de petits poissons ! C’était super ! On y a vite pris goût, mais comme la plongée ça coûte cher, on s’est rabattu sur le snorkeling (masque/tuba) et avons acheté deux bons masques pour continuer d’explorer les petits poissons 😉

Ko Haa

Ko Haa

      Ko Lanta nous a beaucoup plu, l’ambiance y est très paisible et on y a fait de belles rencontres locales. Malheureusement, on trouve quand même pas mal de déchets sur certaines plages (malgré qu’on nous fasse payer une taxe à l’entrée de chaque île pour les préserver…. Mouai !), mais d’autres restent quand même très belles et puis… on était TOUT seul et ça c’est génial ! Pour rajouter du beau, on y a vu le plus magnifique coucher de soleil de nos vies.

Thai - Koh Lanta - Couchée de soleil de Fou (2)

      La dernière destination du sud était Ko Lipe, une toute petite île proche de la Malaisie. En arrivant, on voyait déjà que les plages étaient superbes, dignes d’une carte postale.

Sunrise Beach, Ko Lipe

Sunrise Beach, Ko Lipe

Mais nous avons moins apprécié l’endroit en traversant l’île pour atteindre une petite plage qui était en fait pleine de déchets, et voir toutes les constructions qui s’amorçaient autour des villages locaux (une future Ko Phi Phi ?). Pour en rajouter une couche, impossible de trouver une chambre à nos prix… nous avons fondu au soleil, errant de guesthouses en guesthouses, pour trouver un bungalow, très propre certes, pour le double de ce qu’on paye d’habitude (nous payons d’habitude 400B grand max soit 10€ et avons trouvé pour 600B soit 15€ : non ce n’est pas cher du tout si vous êtes en vacances pour deux semaines, mais quand les vacances durent un an et demi, ça devient problèmatique ^^)… Quand il a fallu manger, c’était la même chose… On a donc très vite décidé que cette île n’était pas dans nos moyens de routard et avons réservé un billet pour partir le lendemain.

      Nous avons quand même profité du temps passé là-bas pour faire du snorkeling (il y a des spots à revendre !) et admirer les « Nemos » dans leurs anémones, les murènes, les poissons perroquets, les coraux et autres concombres de mer ^^

      La Thaïlande, c’est fini ! Et elle nous aura bien plu. Nous mettons maintenant le Cap sur la Malaisie puis l’Indonésie pour de nouvelles aventures !

Des GROS Poutoux !

Des GROS Poutoux !

 

 

 

Les sweedys dans le sud

Citation

Les sweedys à Bangkok !

Bangkok

      Bangkok… Nous attendions avec impatience THE capitale d’Asie du sud-est, alliant l’authentique et le très moderne, où l’on peut se perdre dans les transports comme dans les petites rues et où tout semble possible ! Nous avions décidé d’y rester tant que nous nous y plaisions : soit 5 nuits et jours complets.

Khoa San Rd

Khoa San Rd

      Nous avons dormi (comme tous les touristes…) dans la fameuse Khao San Road, placé au nord-ouest de la ville, où se regroupent toutes les sortes de touristes : ceux en couple, entre potes, en famille, les tous seuls, les baroudeurs… Incroyable la mixité qu’on peut y trouver ! Et tout est fait pour puisque c’est là qu’on peut trouver plein de guesthouses, de bars, de salons de massage, de street-foods, de boutiques de souvenirs, etc… Et comme de pauvres petits innocents que nous sommes, arrivés en plein après-midi où l’ambiance paraissait plutôt calme, nous avons pris une chambre dans la « Lek Guethouse »… en plein milieu de le rue principale. Ce n’est que le soir venu, en rentrant se coucher, que nous avons compris notre erreur : tout Khao San Rd était dans notre chambre ! Une seule solution pour y faire face : picoler, rentrer et ronfler ! ^^

Bangkok de nuit depuis la Baiyoke Tower II, le plus haut gratte-ciel

Bangkok de nuit depuis la Baiyoke Tower II, le plus haut gratte-ciel

      Et c’est justement ce que nous avons fait notre premier soir dans la capitale, puisque c’était l’anniversaire du Massou 😉 Pour fêter dignement ses 25 ans, nous avons vu les choses en graaaaaand : un bar au 79ème étage d’un building en plein centre de Bangkok. Après déboursage de 490 Batts chacun (ce qui est assez énorme pour notre petit budget de routard mais ne revient en fait qu’à moins de 13€) nous avions le droit à 1H d’open bar et vue illimitée sur le toit au 83ème étage ! Il fallait donc, pour rentabiliser tout ça, boire le plus de cocktails possible ! Commença alors une lutte effrénée, de laquelle Maxime sortit finalement largement vainqueur (normal en même temps, c’était ses 25 ans ! ;)) avec 8 cocktails ingurgités en 1H ! A côté de ça, nous avions une vue INCROYABLE sur Bangkok de nuit, avec toutes ses lumières, et un DJ presque privé (nous étions les seuls à danser) : une soirée pas prête d’être oubliée 😉

Bon Anniversaire Massou !

Bon Anniversaire Massou !

On dit que les blancs savent pas danser.... c'est FAUX !

On dit que les blancs savent pas danser…. c’est FAUX !

      Dans la série des choses assez mémorables de Bangkok by night, nous avons testé pour vous : Patpong ou « le quartier chaud ». Loin de nous l’idée de conditionner le tourisme sexuel du pays, mais cela vaut le coup de passer la tête au King’s Cover, un bar de danseuses/péripatéticiennes, qui la plupart du temps, ne dansent même pas et de lancer les paris sur laquelle est une « madame zizi » (expression inventée par Aurore, « parce que les gens comprennent quand on dit Ladyboy ! J’aime pas »). Nous avons même accepté d’aller voir, pour la modique somme de 100B (2€) le show et 100B le verre, un ping-pong show (terme que nous n’expliquerons pas dans cet article… LOL ceux qui veulent plus d’informations concernant cette pratique pourront largement en trouver sur le net). Il faut alors suivre une madame à l’étage d’un immeuble glauque, pour finalement ne retrouver que des vieilles thaïs avec leur cicatrice de césarienne (trop sexy !) : nous ne dirons pas que c’est un immanquable ! On s’est en plus fait arnaquer parce que la serveuse a voulu nous faire payer 300B le premier verre, prétextant que c’était bien écrit sur la carte (nous avions eu une carte différente, où rien n’était écrit…) et nous a pressé pour qu’on finisse notre verre et déguerpissions de là le plus vite possible devant notre refus de payer. Histoire de rajouter un peu de théâtralité au tour qu’elle doit faire tous les soirs, elle avait des lentilles en yeux de chat et faisait donc suupeeer peur LoL Nous ne l’aurions pas refait si c’était à refaire, un petit bar de gogo-danseuses nous a amplement suffi !

Thai - Bkk - Patpong (1)  Thai - Bkk - Patpong (3)

       Pour revenir à de choses moins bizarres ^^, Bangkok est une ville où il est très facile de se déplacer, il existe de nombreux moyens de transport et tous assez bien rodés, notamment le skytrain et le bateau-taxi qui servent en même temps à faire une petite ballade bien sympa ! Pour les voyageurs à petits budgets, mais aussi ceux qui veulent éviter les touristes, nous conseillons : le bus ! Il y en a partout, ce n’est vraiment pas cher et même parfois gratuit (la ligne 2 par exemple) et vous ne serez qu’avec de thaïs. En 5 jours nous n’avons vu qu’un touriste en prenant le bus tous les jours ! Le seul hic (et c’est peut-être pour ça que les touristes utilisent d’autres moyens de transport), est que c’est très mal indiqué : les arrêts de bus peuvent être difficiles à trouver, il n’y a pas d’itinéraire dans les bus, et la plupart des locaux sont incapables d’indiquer quel bus prendre pour aller à tel ou tel endroit… L’astuce est de regarder l’itinéraire sur Google Map, tout simplement !

Thai - Bkk - Bateau bus (2)  Thai - Bkk - Bateau bus (11)

      De ce côté-là nous étions parfois un peu embêtés parce que Maxime n’avait plus son portable et sa fameuse application City Map pour savoir où on est, et notre hôtel faisait payer l’électricité… Première fois que l’on voit ça, pas de prise de courant dans la chambre et il faut payer pour chaque appareil à recharger (qui ne sera pas surveillé parce que la madame qui surveille dort beaucoup lool). Nous étions donc souvent sans appareil électronique (car trop radin pour payer à chaque fois ^^), et forcer de se rendre compte de la nécessité presque vitale de l’électricité pour notre voyage : nous avons quand même deux portables, deux liseuses, deux appareils photos, une caméra, un ipod et un ordinateur… (oui oui, on sait, ça fait beaucoup ^^) !

Les sweedys pètent un cable !

      Pour remédier au problème de portable de Maxime, nous avons fait deux des énormes mall de Bangkok, à la recherche d’un prix intéressant et nous avons trouvé notre bonheur au MBK (4ème étage pour ceux qui ça pourrait intéresser). Les centres commerciaux thais ont un petit air d’Emirats Arabes Unis, notamment par leur taille et le nombre de choses qu’on peut y trouver (étage entier de restaurants, cinéma, aquarium, produit de luxe, copies…). Nous en avons profité pour tenter le cinéma 4D du Paragon, c’était vraiment sympa : les sièges bougent, on se prend de l’air, de l’eau, de la fumée… et ce sont de vrais films du moment et non des films faits exprès pour la 4D 😉 En l’occurrence, celui qu’on a eu était un peu pourri (Need For Speed…) mais on s’en referait bien un une autre fois !

Le bouddha couché du Wat Pho

Le bouddha couché du Wat Pho

      Côté vieux Bangkok, nous avons visité le Wat Pho, détenant le magnifique plus grand Bouddha couché (46m de longueur), et une collection impressionnante de bouddhas. Une ambiance très paisible règne dans ce grand temple, avec ses plantes, ses fontaines et les très nombreux moines qui y vivent. Il y existe également une école de massage, mais ce n’est pas l’endroit qu’on a choisi pour faire le nôtre.

Jardin du Wat Pho

      Nous avons d’abord expérimenté le Fish Massage où des dizaines et dizaines de petits poissons viennent vous sucer les pieds, sensation très bizarre au début, mais à laquelle on s’habitue au bout de quelques minutes. A chaque mouvement on les fait tous fuir et il faut se réhabituer. Très drôle ! On s’est également fait faire un massage dans la rue dans Khao San Rd, duquel on est ressorti pas forcément détendu : les massages thais, ça fait mal ! La prochaine fois on choisira le massage à l’huile 😉

Le Fish Massage

      Deux mois après son entorse à la cheville au Népal, Aurore a encore mal par moment et a donc décidé d’enfin la montrer à un médecin (il était temps !), en profitant d’être à Bangkok où il est très facile de trouver un bon hôpital avec des médecins qui parlent anglais. Après petite radio, et auscultation, rien de grave ! Juste que, comme la cheville n’a pas été bien mise au repos après l’entorse, il faut compter encore 2-3 mois pour qu’elle se remette. Aurore marchant très bien, le médecin lui a juste donné une meilleure attelle que celle trouvée à Pokhara pour les longues marches.

Parc près du palais royal

      Nous avons fait et vu plein de choses pendant ces 5 jours, Bangkok est tellement vivante ! Et il reste encore tellement de choses à faire et à voir, mais l’agitation de Khao San Rd commençait à être fatigante (oui nous aurions pu changer d’hôtel, mais comme nous sommes des gros flemmards… nous n’en avons pas eu le courage et avons encaissé le bruit).

Envolée de cerf-volant

Envolée de cerf-volants

      La fin de Bangkok signifie aussi la fin de notre voyage avec Florent et Emilie, alias « Les Georgettes », qui se sont envolés pour le Japon et seront bientôt de retour dans leur Bretagne. Un mois et demi ensemble sur un an et demi de voyage, ça fait beaucoup ! Encore merci à vous deux pour tous les bons moments qu’on a passé et pour nous avoir supporté tout ce temps 😉 Merci aussi de nous avoir fait changer nos plans ! Sûrs qu’on ne regrettera pas 😉 On se retrouve très vite pour votre mariage à la table des baroudeurs !

Nous partons maintenant vers le sud, le farniente, la chaleur (toujouuuurs :s), les iles et les plages !!

DES POUTOUX !!!

DES POUTOUX !!!

 

 

 

Les sweedys à Bangkok

Citation

Les sweedys à Ayutthaya

      Nous avons quitté Chiang Mai en train de nuit, assez impatient car le dernier train remonte à l’Inde il y a maintenant presque 3 mois. Mais en période de nouvel an, il ne restait plus que la 3ème classe et des places assises : pas vraiment pratique pour dormir 12h ! Heureusement la voiture n’était pas pleine et on a tous réussi à avoir deux places pour s’allonger : trois d’entre nous ont même réussi à faire un somme, malgré les hurlements de la vendeuse de padthaï qui faisait des allers-retours 😉

Ayutthaya

      Ayutthaya est l’ancienne capitale du Siam, dont l’intérêt principal aujourd’hui est la visite de ses temples en ruine. A l’époque, plus de 400 temples s’y dressaient, jusqu’à l’invasion birmane de 1797, où l’ancienne cité fut complètement détruite. Il en reste maintenant une dizaine, en partie restaurée.

      Aurore au Wat Phra Si Sanphet    Oeil de Bouddha au Wat Phra Si Sanphet

      Pour notre première nuit, nous avons eu la délicieuse surprise d’avoir des punaises de lit dans notre chambre. Vous savez, ces petites bêbêtes qui se cachent dans les matelas ou les boiseries et sortent la nuit pour se nourrir de votre sang !! Ce qui n’a, en passant, pas empêcher Maxime de dormir, pendant qu’Aurore le protégeait des insectes ^^ Nous avons demandé dès le lendemain matin à changer de chambre, ce qui s’est fait sans qu’on n’ait besoin de dire pourquoi (tiens, tiens, bizarre !).

Wat Phra Si Sanphet

Wat Phra Si Sanphet

      Pour la visite de la ville, nous avons loué des vélos pour faire un tour et visiter les principaux temples. Nous n’en avons fait que trois dont les deux les plus connus, notamment parce que nous mourions de chaud sur nos deux roues… Plus on descend dans le sud, plus il fait chauuud (c’était quand même bien agréable les batailles d’eau du Songkran Festival !). Maxime s’est également rendu compte qu’il avait perdu son portable, ce qui nous a valu un retour en arrière de toute notre journée… sans succès :s

Wat Phra Mahathat

Wat Phra Mahathat

      Nous avons beaucoup aimé le Wat (temple) Phra Mahathat, avec sa tête de bouddha enfouie dans les racines d’un arbre (comment ? Cela reste un mystère !) et le Wat Phra Si Sanphet, anciennement le plus grand de la cité. Le 3ème nous a plus questionné : il y a des statues de coq partout ! On n’a pas trop compris… ^^

Les coqs du Wat Thammikarat

Les coqs du Wat Thammikarat

      Comme nous sommes arrivés, nous sommes repartis d’Ayuttaya en train. Nous avons acheté en hâte nos billets au moment où le train allait partir. Comme il était plein, les contrôleurs nous ont invité à venir dans leur voiture et nous ont installé une natte pour qu’on puisse s’asseoir par terre (trop kikii !).

Le coin cocooning de la voiture des contrôleurs

Le coin cocooning de la voiture des contrôleurs

Direction Bangkok !

Des poutouuux !

Des poutouuux !

 

Les sweedys à Ayutthaya

Citation

Les sweedys en moto à Mae Hong Song

L'itinéraire

      Après deux jours à Chiang Mai, nous avons pris la route direction le Mae Hong Son Loop au Nord-Ouest, avec notre petite 125cc. C’est un tour très connu, mais impossible de trouver la moindre information, ni la moindre carte sur Chiang Mai pour nous aider :s Nous avons donc dessiner une jolie carte… que nous avons oublié en partant… ! Nous ne disposions que de trois jours avant de revenir pour le nouvel an, ce qui est un peu court : on a donc choisi de faire la petite boucle.

La route aux 1824 virages

       La route est appelée « la route des 1824 virages » et est pour une grande partie toute neuve. Un vrai plaisir ! Sur une partie (entre Khun Yuam et Mae Cham), on monte à 2500m d’altitude et roule dans une forêt qui sent la France (une bonne odeur de Pin). C’était un peu comme partir en weekend au milieu des vacances 😉

La route aux bonnee odeurs de France ^^

La route aux bonnes odeurs de France ^^

       En trois jours, nous avons crevé deux fois… et deux fois à la même heure (vous imaginez bien qu’on scrutait la montre et le pneu arrière le troisième jour !) ! Le premier jour à 10 km de Soppong (une petite ville juste après Pai), il a donc fallu trouver un pick-up sur la route qui voulait bien nous emmener jusqu’à la ville, et ne pas faire tomber la moto du coffre dans les virages (le conducteur roulait hyper vite, comme si il n’y avait personne à l’arrière) !

Notre dépanneuse

      Nous nous y sommes finalement arrêtés pour dormir dans un bel hôtel avec piscine ^^ et passer l’aprem avec Flo et Emilie qui ne nous avaient pas suivi pour le tour en moto et glandouillaient au bord de la piscine ^^. Nous sommes maintenant bien calés sur le prix du changement d’une chambre à air en Thailande !

IMG_0182

       Nous avons passé une journée dans la région de Mae Hong Song, notamment connue pour les villages de « femmes à long cou » : nous comptions y aller mais avons rencontré des gens en route qui nous ont fait changé d’avis : même le moins touristique des villages s’est transformé en zoo humain et l’authenticité n’est plus possible avec les villageois. Nous avons donc préféré visiter un beau temple d’architecture birmane perché sur une colline et une « grotte aux poissons », qui s’est avérée encore une fois ne pas être une grotte mais juste une minie avancée dans la roche avec des bouddhas et des gros poissons ! Décidemment, la définition de grotte est à revoir en Asie du Sud-Est ^^

IMG_0125

       Le troisième jour, nous avons traversé la région de Mae Cham, avec un petit arrêt glandouille au bas d’une belle cascade, rempli de cars de chinois lol La route était toujours nickel, et nous étions presque seul à traverser les forêts, quelle sensation de liberté ! Nous étions à J-1 du nouvel an bouddhiste, et on commençait déjà à se prendre des seaux d’eau en traversant les premiers villages ! Nous avons donc dû sortir nous pistolet pour se défendre ! Maxime, au guidon, faisait des feintes aux enfants en ralentissant quand ils brandissaient leur eau, et Aurore, à l’arrière, passait à l’offensive ! Ce nouvel an commençait bien 😉

 Le nouvel an thai commence Attentio, on est armés !

       Nous aurions aimé passer un ou deux jours de plus à faire cette loop, notamment pour se poser et profiter un peu plus dans certaines villes (comme Soppong ou Mae Hong Song) mais trois jours sont suffisants pour faire les 570 kms de suuuuperbe route neuve, si on aime être sur la moto un minimum 😉 Pour la grande, comptez bien une semaine, mais il y a encore plus de virages (4000 dit-on), et encore plus de choses à voir, ça donnait envie aussi.

MHS Loop

Au papounet d’Aurore et Jo, qu’attendez-vous pour le faire ? 😉 Un vrai régal de virages et de paysages pour les aguerris mais aussi les débutants de moto !!!

Des POUTOUX POUTOUX

Des POUTOUX POUTOUX !!

 

 

 

 

 

Les sweedys à Mae Hong Song

Citation

Les sweedys à Chiang Mai

 

     Thailande nous voilà ! C’est toujours avec nos deux acolytes Flo et Emilie, que nous passons la frontière et avons le droit à un visa de 30 jours au lieu de 15 normalement quand on arrive par voie terrestre (apparemment la législation a changé, tant mieux ! Pas besoin de faire un détour à la frontière birmane pour refaire un visa).

      Notre premier arrêt est la ville de Chiang Rai tout au Nord du pays. En arrivant nous ressentons tout de suite que nous sommes dans un pays beaucoup plus développé et touristique que les précédents (on ne sait pas encore si c’est une bonne ou une mauvaise chose !). Notre séjour à Chiang Rai fut très bref : juste une journée, le temps d’aller voir le fameux Temple blanc et de faire une petite prière porte bonheur pour nos copains de médecine qui passe très bientôt leur concours national de l’internat 😉

Les portes-bonheur Bon courage aux copains !

Le temple, d’un blanc éclatant et d’une architecture complètement déjantée, est superbe. Les fresques à l’intérieur sont ponctuées de dessins improbables comme Batman, Mickael Jackson, le World Trade Center ou encore un Minion, ce qui amplifie la bizarrerie du lieu.

Le temple blanc de Chiang Rai

Le temple blanc de Chiang Rai

      Nous avons ensuite fait route vers Chiang Mai, deuxième ville du pays, où nous restons pour le Nouvel an Thai. C’est une ville très agréable, qui dispose d’un peu tout : une vieille ville anciennement fortifiée avec de jolies petites rues où se perdent, des temples par dizaines, des parcs, des malls, des marchés…. De quoi se faire plaisir ! Nous avons commencé dès le soir de notre arrivée, autour d’un bon Macdo ! Oui ça peut paraitre fou mais après 3 mois de voyage, certaines choses commencent à nous manquer, et un bon BigMac en fait partie 😉

Un parc de Chiang Mai

Un parc de Chiang Mai

      On a profité d’être dans une grande ville et d’avoir du temps pour se payer un petit cours de cuisine ! Eh oui, nous sommes enfin de retour dans un pays où la cuisine est délicieuse 😉 Chacun avec son petit wok et son tablier, nous avons cuisiné du Tom Ka Gai (une soupe de noix de coco avec du poulet, le coup de cœur culinaire d’Aurore pour le moment), un Padthai (le plat national), un curry (MMMMMMHHH ;)), des springrolls et un dessert à base de riz collant, de noix de coco et de mangue, un délice ! Tout ça en suivant les directives et conseils de Kiki, notre cuisinier (non, ce n’est pas une blague ! ^^).

  Le cours de cuisine thai  Le cours de cuisine thai 2

    Après deux jours à Chiang Mai, nous sommes partis à moto faire une boucle de trois jours dans le Nord Ouest (Cf l’article « les sweedys à Mae Hong Song » à venir), mais c’était pour mieux revenir, et profiter du nouvel an Thai, le « Songkran Festival », qui est aussi appelé « la fête de l’eau ». Pendant 4 jours, tout le pays se transforme en bataille d’eau géante, d’autant plus dans les grandes villes comme Chiang Mai ou Bangkok. C’est donc armés de nos trois pistolets à eau que nous sommes partis en guerre ! Mais ce n’était pas suffisant…

A la gueeerre au Songkran Festival

A la gueeerre au Songkran Festival

Les rues noyées de Chiang Mai

Les rues noyées de Chiang Mai

      Dans les rues principales et près des douves de la vieille ville, on ne tient pas 10 secondes sans se prendre un énorme seau d’eau glacée, plein de pick-up défilent avec des enfants à l’arrière armés jusqu’aux dents, et leur réserve d’eau dans un grand tonneau ! La folie ! Et tout le monde s’y met, les jeunes, les vieux, les thais, les touristes, et toujours dans une ambiance très festive et bon enfant ! S’asperger d’eau est la tradition pour « se laver » de l’année précédente et être prêt à commencer la nouvelle : donc plus on est mouillé, mieux c’est ! Chaque thai va d’ailleurs au temple pour asperger un Bouddha pour se porter chance et planter un drapeau (stupa) afin d’honorer les ancêtres.

Les bouddhas aspergés Les drapeaux de prière

      La ville organise aussi pas mal de choses pendant ces 4 jours comme des concerts, un superbe marché de nuit pour faire des emplettes et manger pour 1€ chacun… L’occasion de faire des rencontres très sympas, de profiter tous ensemble et de faire la chouille (nous étions un petit groupe de 10 français à la fin du premier jour avec qui nous avons passé de très bons moment !), après 3 mois sans fête, ça fait du bien !!!

La chouille aves les copaines de Chiang Mai

 Ce nouvel an a vraiment été une expérience incroyable, qu’on vous redemande GRANDEment si vous en avez l’occasion. On pense d’ailleurs qu’on reviendra le faire un jour, d’autant plus que la ville de Chiang Mai est un vrai coup de cœur.

Bonne année 2557 !

Des Poutouux !!

Des Poutouux !!

 

 

 

 

 

 

Les sweedys à Chiang Mai