Archives de Catégorie: Les pays en bref

Citation

La Bolivie en Bref

 

            Ahh la Bolivie ! On peut le dire, nous avons eu un petit coup de cœur ! N’ayant pas d’attente particulière avant d’y mettre les pieds, nous avons finalement décidé d’y rester plus longtemps, quitte à ne pas aller au Pérou (le Machu Picchu et nous, ce sera pour une autre fois !). Pourquoi ? Les paysages que nous y avons vu sont parmi les plus beaux (voire LES plus beaux) de tout notre voyage… Les boliviens, souriants et plein d’humour nous ont très bien accueillis… Leur côté spirituel, proche de la nature, et des traditions nous a beaucoup plu, et nous a fait réfléchir… L’ambiance générale, un peu bordélique il faut le dire, nous a rappelés des souvenirs d’Asie et nous a charmés… Et puis, nous avons eu l’occasion de nous faire de nouveaux amis de voyage, qui ont bien entendu participé à notre impression du pays, et avec nous avons passé de très bons moments…

Voila ! Nous nous sommes sentis bien en Bolivie, dès les premiers jours, et nous avons préféré en profiter au maximum plutôt que profiter à moitié dans deux pays, sans regret !

 

Notre itinéraire bolivien

Notre itinéraire bolivien

Les petits chiffres :

  • 10,6 millions de boliviens de soit 9,5/km² (contre 117/Km² en France)
  • Les Boliviens sont à 95% catholiques et 5% protestants, mais la plupart y ajoutent des croyances Incas et Aymaras, notamment envers la Terre-Mère (Pachamama)
  • Salaire moyen : 3225 Bs/mois (soit 430 €)
  • Taux d’alphabétisation : 90,7 %
  • Esperance de vie : 67 ans
  • Indice de Développement Humain : 0,675 (108ème sur 188 pays) – 0,893 soit 20ème pour la France
  • Nombre de jours à barouder en Bolivie : 52 jours
  • Notre temps dans les transports : 72H de bus, 20H de 4×4, 4H de bateau et 1/4H de moto.

Le budget : 

  • Taux de change utilisé : 1€ = 7,4 Bolivianos
  • Notre budget estimé était de 44€/jour pour deux, et nous avons vécu avec 44€/ jour (comprennant les nuits d’hôtel, principalement en chambre double sans sdb, les repas aux marchés ou dans des petits restaurants locaux, les transports et les activités (dont le trek de 3 jours des villages Jal’qua à Sucre, le tour de 4 jours au Salar d’Uyuni, et la location de materiel pour le trek de 3 jours d’El Choro).

Ce qu’on a aimé :

  • Manger aux comedors des marchés, que ce soit le matin pour une bonne salade de fruit ou un “pastelito” ou le midi pour une petite soupe, avec tous les locaux.
  • S’émerveiller pendant les quatre jours du tour du Salar d’Uyuni et du sud Lipez, un incontournable!
  • La paisible Isla del Sol et ses panoramas incroyables sur le lac Titicaca
  • La jolie ville de Sucre, et son musée d’art indigène très bien fait.
  • L’amabilité des boliviens
  • La rencontre avec les « sniffeurs de culottes », devenu de vrais copains et de grands amateurs d’“Abuelo” (Rhum d’Amérique central)
  • Manger des pop-corns et boire du jus d’orange pressé de rue quand on a un p’tit creux !
  • Flâner dans les marchés de La Paz, à la recherche de tout et n’importe quoi

Ce qu’on a moins aimé :

  • Villa Tunari, une étape absolument pas indispensable.
  • Les boliviennes des marchés de La Paz qui, certains jours, ne veulent pas nous servir ?! et nous le font bien comprendre en nous évitant du regard et en servant toutes les autres personnes avant nous.
  • Cracher nos poumons à l’effort avec l’altitude, même après un mois et demi.

Recommandations

  • L’agence de voyage “Viaje, rutas y recuerdos” , 40 calle Aroma, au croisement de Illampu, à La Paz , organise des tours un peu partout en Bolivie. Le couple qui l’a tient est vraiment sympathique et plein de bons conseils.
  • Faire le tour du salar d’Uyuni depuis Tupiza, ce qui permet de le faire en sens inverse de la plupart des autres voyageurs et d’avoir un journée supplémentaire.
  • L’auberge « San Marcos » de Sucre, en plein centre ville, avec son petit patio : 40Bs/pers pour chambre sans sdb.

La Bolivie en Bref

Citation

Le Brésil en bref

 

      Le Brésil est un pays magnifique (et énormissime !), qui a beaucoup à offrir. Nous avions décidé de nous concentrer exclusivement sur le sud, n’ayant qu’un mois à y passer. Mais même comme ça, et avec la visite de notre amie Marion, nous avons énormément couru et passer beaucoup de temps dans les transports. Le rythme de l’Argentine nous a beaucoup manqué, ainsi que le contact avec les locaux (même si le couchsurfing chez Rafael et la journée passée chez Jacquie font partis des moments forts de notre séjour). Ce n’était pas le bon timing pour le Brésil et nous cette fois-ci, mais cela ne nous dissuade pas pour autant d’y revenir un jour.

 

Notre itinéraire brésilien

 

Les petits chiffres :

  • 199 millions de brésiliens de soit 24/km² (contre 117/Km² en France)
  • Les brésiliens sont à 74% catholiques, 15% protestants et 10% pentecôtistes
  • Salaire moyen :  1200R/mois (soit 373€)
  • Taux d’alphabétisation : 97 %
  • Espérance de vie : 73,7 ans
  • Indice de Développement Humain : 0,744 (79ème sur 188 pays) – 0,884 soit 20ème pour la France.
  • Nombre de jours à barouder au Brésil :  23 jours
  • Notre temps dans les transports : 75H de bus et 2H de bateau

Le budget : 

  • Taux de change utilisé : 1€ = 3,5 Réals
  • Notre budget estimé était de 90 €/jour pour deux, et nous avons vécu avec 95€/ jour (comprennant les nuits d’hôtel, principalement en dortoir (2 nuits en chambre double), les repas dans des petits restaurants ou à l’auberge, les transports et les activités (entrée lieux touristiques, deux plongées chacun à Arraial Do Cabo, une journée snorkeling à l’Isla Grande)

Ce qu’on a aimé :

  • La magnifique Rio de Janeiro
  • Les belles plages et la tranquillité d’Arraial do cabo
  • Retrouver Mama pour son premier grand voyage en solo
  • Les fruits et les jus frais à acheter ou faire soi-même pour pas grand chose
  • Le prix des légumes
  • Les caipirinhas, à boire n’importe où et n’importe quand
  • Le principe des restaurants au kilo
  • L’auberge Café Hostel à Sao Paulo, dans le quartier sympa de Vila Madalena. (35R/pers en dortoir, dans des grands lits bien confortables ^^)

Ce qu’on a moins aimé :

  • Les informations des offices de tourisme, surtout à Rio où on nous a souvent répondu “je ne sais pas”.
  • D’être arrivés à l’Ilha Grande bondée pour le weekend de Pâques
  • L’exagèration de l’insécurité par les guides et certaines personnes rencontrées qui nous ont finalement stressés.

Le Brésil en Bref

Citation

L’Argentine en Bref

 

     Après presque 3 mois dans ce beau pays, nous en ressortons plein de beaux souvenirs. C’est la première fois que nous restons aussi longtemps dans un pays (Australie à part), et cela nous a vraiment permis de voir beaucoup de choses, et d’avoir plein d’expériences différentes, tout en prenant notre temps. Sa diversité de paysages fait qu’il est impossible de s’ennuyer : on passe du froid au chaud, du désert patagonien aux montagnes enneigées, de la ville à la campagne… et presque tout le monde peut y trouver son compte.

     Malgré les différents soucis économiques qu’a connu le pays, les argentins restent quand même très ouverts aux autres, solidaires et positifs. Comme nous avions du temps (et peu d’argent), nous avons dû changer notre style de voyage (stop, camping, couchsurfing, woofing), ce qui nous a permis de vraiment les rencontrer, de partager leur quotidien et même de se faire des amis. Toutes ces expériences nous permettront sûrement d’aborder différemment les pays suivants et même notre façon de voyager en général. On ne peut donc que remercier l’Argentine et tous les argentins que nous avons rencontrés !

 

Notre itinéraire argentin

Notre itinéraire argentin

Les petits chiffres

  • 43 millions d’argentins, dont 1/3 vivant à Buenos Aires, soit 15/km² (contre 117/km² en France)
  • Les argentins sont à 70% catholiques.
  • Salaire moyen : 10 900 pesos, soit 1127€/mois si l’on prend en compte le taux de change officiel de mars 2015
  • Taux d’alphabétisation : 97%
  • Espérance de vie : 76 ans
  • Indice de développement humain : 0,808 (50ème sur 188 pays) – 0,884 soit 20ème en France.
  • Nombre de jours à barouder en Argentine : 80 jours
  • Notre temps dans les transports : 97H de bus, 22H de stop, 8H de voiture de loc’, 1H de taxi, 1H de bateau

Le Budget :

  • Taux de change utilisé : 1€ = 9,5 pesos
  • Notre budget estimé était de 84€ par jour  pour deux, et nous avons vécu pour 85€/jour. MAIS… pour ce budget, nous dormions toujours en dortoir, mangions au moins une  fois par jour en cuisinant dans les auberges, nous avons fait 3 weekends de couchsurfing et 10 jours de woofing, nous avons fait 6 trajets en stop, 11 nuits de camping et faisions très attention à nos dépenses. De plus, nos amis nous ont rapportés à chaque fois des euros pour les échanger au taux « bleu ». Nous vous conseillons de prévoir un budget de minimum 100€/jour pour deux.

Ce qu’on a aimé :

  • Ville préférée : El Chalten, pour son magnifique parc (gratuit et bien entretenu) et ses superbes randonnées
  • Plat préféré : les asados, et surtout le « bife de lomo » pour Maxime, la dulce de leche pour Aurore
  • La région des Sierras de Cordoba et le village de Nono avec ses fleuves et sa tranquillité, notre 2ème petit coup de cœur.
  • Rester des heures à écouter et regarder le Perito Moreno
  • Les magnifiques paysages du paisible parc national Lanin
  • La générosité et le sens du partage des argentins
  • Avoir plein de visite de nos amis !
  • La « bise argentine » : un bisou et un câlin 🙂
  • Se faire des copains chiens pour nous accompagner dans nos ballades
  • L’auberge Hem Herhu, à El Chalten (150P/pers/nuit) située juste au début des balades, avec une très bonne ambiance.
  • L’auberge Punto Urbano à Mendoza (130P/pers/nuit). Un personnel très sympa, un super p’tit déjeuner inclus, une propreté au top et un grand jardin pour se poser.

Ce qu’on a moins aimé :

  • Les cartes des parcs nationaux, et parfois des villes, dont l’échelle et la clarté laissent souvent à désirer.
  • Galérer avec le taux de change (puisque totalement instable) et les distributeurs (nous ne pouvions utiliser que ceux « banelco »)
  • Les files d’attente… devant les distributeurs…dans les supermarchés… qui peuvent parfois vous faire perdre une bonne demi-heure…
  • Les trottoirs. Ce sont les plus bordéliques que nous n’ayons jamais vu : chaque immeuble à son propre macadam, et ils ne sont pas du tout entretenus, à tel point qu’il vaut mieux regarder où l’on marche.

Nos recommandations

  • Aller dans les offices de tourisme. Cela nous a notamment beaucoup servi en Patagonie. Lorsque la plupart des auberges étaient pleines, ils avaient la liste des places restantes et appelaient parfois pour nous. Cela évite une perte de temps et un peu de stress.
  • Utiliser le dollar « bleu », c’est à dire le taux de change non officiel, pour échanger vos euros et dollars. Demander à votre auberge où je trouve la rue ou l’endroit dans la ville pour le faire.
  • Retirer de l’argent avant de vous rendre à El Chalten où il n’y a qu’un distributeur (que nous ne pouvions pas utiliser)
  • L’Argentine est un pays qui se prête très bien au camping ou roadtrip, avec ses grands espaces naturels. Prévoyez juste le duvet adapté !

L’Argentine en Bref

Citation

L’Australie en bref

 

Carte Australie

 

      Après une bonne dose de stress au début, et un peu de temps pour s’y habitué, nous avons finalement quittés l’Australie bien nostalgiques. Nous n’avons bien entendu quasiment que l’exemple de Newcastle où nous sommes restés 6 mois, mais l’ambiance détendue, entousiaste et l’esprit ouvert des australiens vont nous manquer. L’expérience de travailler à l’étranger (une première pour tous les deux) était vraiment enrichissante, surtout dans un domaine totalement inconnu auparavant. Certes, nous n’avons presque fait que ça pendant notre séjour mais le fait d’être dans la restauration nous permettait de rencontrer toute de sorte de gens et de discuter assez facilement avec tout le monde. Nous sommes quand même contents d’avoir pris un peu les routes pendant 10 jours : les paysages ne sont pas forcément ceux qu’on attendait et sont très diverses. Nous aurions aimé y passé plus de temps (comme l’impression de souvent dire ça ^^) pour rouler un peu plus, mais le but était cette fois-ci travailler : la prochaine fois ce sera peut-être de visiter !

       Ce Working Holiday Visa a vraiment été une bonne expérience au niveau développement personnel et nous le conseillons vivement. Pour information, il en existe également (pour les français de moins de 30 ans) en Nouvelle-Zélande, en Argentine, au Japon, à Singapour, en Corée du Sud, et nouvellement à Hong-Kong.

          Quand même un grand merci à nos Georgettes, qui nous ont mis l’idée en tête sans le vouloir et nous ont poussé et motivé à le faire : nous n’avons aucun regret !

 

Les petits chiffres :

  • Il y a 23 130 900 d’australiens de soit 2,8/km² !! (contre 90/Km² en France) dont environ 20 000 français enregistrés.
  • La superficie est de 7.741.220 km² soit 14 fois la France !
  • L’Australie a été colonisée par les anglais à partir de 1787.
  • Les australiens sont à 25% catholiques, 20% anglicans et 20% protestants
  • Salaire moyen : 2900 € / mois
  • Taux d’alphabétisation : 99,9%
  • Espérance de vie : 82,4 ans
  • Indice de Développement Humain : 0,939 (soit 2ème sur 196) – 0,897 soir 23ème pour la France.
  • Nombre de jours passés en Australie : 193 jours

Le budget : 

  • Notre budget estimé était de 50 €/jour pour deux, et nous avons vécu avec 30€/jour pour deux, en faisant très attention à nos dépenses et quasiment sans transport à payer. Nous avons ensuite dépensé 1600 € pour notre road trip de 10 jours (location voiture, essence, nourriture, 2 plongées chacun).

Ce qu’on a aimé :

  • Le fait que tout soit aménagé pour profiter au maximum de l’extérieur : les rues tellement propres que ça ne pose aucun problème de marcher pied-nu, les barbecues publics, les routes accessibles en vélo, skateboard…
  • Le système d’imposition avec prélèvement à la source
  • L’enthousiasme des australiens à proposer des choses et à y participer collectivement
  • Être barista et s’intéresser au monde du café
  • La radio Tripe J, entre Oui Fm et radio Nova, notre compagnon de road trip
  • La ville de Newcastle : très bon compromis pour vivre 6 mois en travaillant
  • S’essayer au surf (pour Maxime) et au skate (pour Aurore)
  • Faire le tour des vignobles de la Hunter Valley

Ce qu’on a moins aimé :

  • Notre collocation : un dialogue assez difficile avec nos colocataires dû à nos façons de vivre et de penser différentes
  • Le rythme de vie à l’anglaise, avec la plupart des boutiques qui ferment à 17h, et les restos à 22h.
  • La culture du corps et de la beauté qui va parfois bien trop loin, avec des accros des salles de fitness ou des filles sur poudrées aux jupes quasi-inexistantes
  • Le prix de l’alcool et du fromage
  • Le vin rouge pétillant. (Quelle idée !)
  • Se prendre une amende de 227$ pour 14 km/h de trop…

L’Australie en Bref