Archives de Catégorie: Australie

Citation

Les sweedys à Newcastle – Partie 4

 

Aus - BlackBett - Les oiseaux (10)

Le cacatoès, ou l’équivalent local du pigeon !

      Après 4 mois et demi à bosser comme des dingues, nous sommes bientôt sur la fin de notre périple australien. Ayant enfin atteint notre objectif en terme de sousous, nous avons décidé de nous arrêter de travailler d’ici trois semaines, et nous commençons déjà à profiter un peu plus. Nos patrons nous donnent maintenant moins d’heures – bien qu’on n’ait rien demandé :s : une vingtaine d’heures pour Maxime et trentaine pour Aurore, ce qui nous permet de faire un peu plus de choses.

     Nous avons pu aller voir nos premiers kangouroux et koalas, dans une petite réserve gratuite des environs, la Blackbutt Reserve. Ce n’est pas aussi chouette que d’en voir des sauvages, mais c’est quand même tellement kiki ! Et étant au printemps, on a eu le droit à des petits bébés 🙂

 

aus - blackbett - les koalas (1)

Quelle bouille !

      En parlant de kangouroux, nous avons aussi eu l’occasion d’en goûter. Eh oui ! C’est quand même une des spécialités culinaires australiennes (et il y en a pas beaucoup lol), à la base repas traditionnel des aborigènes. On en trouve maintenant dans tous les supermarchés. Verdict après un petit steak ? Le goût est très fort (un peu semblable à du cerf apparemment pour ceux qui connaissent) : Maxime n’a pas été très fan, et Aurore n’a pas « trouvé ça pire ».  Pourquoi ne pas refaire une tentative, mais grillé au barbecue cette fois 😉

 

Aus - BlackBett - Les Kangouroux  (4)    Aus - BlackBett - Les Koalas (5)

 

      Sinon niveau cuisine australienne, rien de transcendant, c’est plutôt un grand mix d’influence britannique, américaine, asiatique… On trouve toute sorte de bons restaurants de cuisine du monde (contrairement à chez nous où le restau chinois est souvent aussi un restau thai, vietnamien, japonais… pour un résultat pas terrible), mais aussi des fast-foods à la cuisine bien grasse. Dans le café d’Aurore par exemple, le plat qui marche le plus est le « Bacon and Egg Roll » une espèce de sandwich dans un pain rond qu’ils agrémentent de sauce tomate ou barbecue. Nous pouvons aussi citer, pour ceux qui ne connaissent pas, La « Vegemite », une pâte à tartiner salée à base de levure de bière, à l’odeur (et goût) très prononcé voir douteux : les aussies adorent (surtout sur leurs tartines le matin), les touristes un peu moins.

 

Vegemite   DSC05065 2

      On a également remarqué la fâcheuse tendance des australiens à être « free » dans leur façon de manger ! On s’explique. Ici, quand vous travaillez dans un café, on vous demandera tous les jours, si vous avez des aliments « gluten free » (sans gluten), « dairy free » (sans produits laitiers), « lactose free »…. Et dans les supermarchés, les rayons d’alimentation bio font le double de ceux de France ! Bien sûr, il y a du bon dans cette manière de faire attention à ce que l’on mange, pas de doute là-dessus, mais est-ce qu’il n’y aurait pas aussi un peu d’exagération et d’effet de mode… ? Question à étudier ^^.

 

De gauche à droite : L'homme au parapluie étrange, Brigitte et Miro

De gauche à droite : L’homme au parapluie étrange, Miro et Brigitte.

Fin octobre, nous sommes allés faire un petit saut sur Sydney (à seulement 3h de train, et 8,60$ le ticket) pour aller voir… attention… la fille de la cousine de la grand-mère d’Aurore (soit, après une demi-heure de recherche sa petite cousine au 1er degré lol). Bref. Brigitte vit à Sydney depuis plus de vingt ans et nous a chaleureusement accueillis pour un weekend :  ça fait du bien de se retrouver un peu en famille, même éloignée. Nous en avons profité pour aller voir une expo, « Sculpture by the sea », qui a lieu tous les ans près de la populaire Bondi Beach (plage très prisée des touristes à Sydney). Des sculptures parfois plus loufoques les unes que les autres, on a beaucoup aimé !

 

Aus - Sydney - S by the Sea (43) Aus - Sydney - S by the Sea (33)

      Depuis l’arrivée de la chaleur, nous avons de nouveaux petits amis (ou plutôt ENORMES) dans notre maison : cafards et araignées ! Les cafards préfèrent en général se cacher dans notre cuisine mais on en retrouve ramper un peu partout le soir. Pas que cela nous fasse peur mais ils ne sont pas vraiment de toute beauté ! Quant aux araignées… Les plus grosses qu’on ait trouvé sont apparemment des « wolf spider », qui n’ont pas de toile mais courent et sautent sur leur proie ! Pas de panique, elles sont inoffensives, mais Aurore est devenue complètement parano quand il faut ouvrir un tiroir ou aller aux toilettes la nuit… On ne vous mettra qu’une photo (parce qu’elle ne veut pas avoir peur à chaque fois qu’elle ouvre le blog), si vous en voulez plus sur les araignées australiennes, internet saura satisfaire votre curiosité 🙂

 

aus - blackbett - les sweedys (5)

Des BIG Poutoux !!!

Les sweedys à Newcastle – Partie 4

Citation

Les sweedys à Newcastle – Partie 3

 

aus - new - les surfeurs (2)

La saison du surf arrive !

      Trois mois et demi sont maintenant passés depuis notre arrivée à Sydney, autrement dit, nous avons fait le plus gros ! Nous sommes toujours dans notre petite maison à Newcastle, menant notre petite vie à l’australienne. Elle se trouve en plein centre, ce qui est plutôt génial parce que nous avons tout à proximité : nos boulots, la plage, les restos et les bars (même si nous n’y allons pas vraiment, c’est quand même sympa de savoir qu’ils sont là, pas loin ^^), le supermarché… Donc pas besoin de voiture (c’était finalement une très bonne décision de ne pas en avoir acheté une !), les trajets se font à vélo pour Maxime (prêté par la mère de notre colloc), à pied et en bus pour Aurore (gratuits dans notre centre-ville de 7h30 à 18h).

 

Notre Chez-nous

Notre Chez-nous

      Depuis 10 semaines, nous passons le plus clair de notre temps à travailler ; il y a d’ailleurs eu de petits changements de ce côté-là. Nous avons arrêté la distribution de journaux, qui nous prenait beaucoup trop de temps pour ce que l’on touchait. Maxime a trouvé un 2ème boulot pour compléter le restau japonais, qu’il a finalement décidé de quitter. Il fait maintenant 30h (5h-11h du mat’ du lundi au vendredi) dans un café, le « Bacino Bar », où il est le King de la cuisine 😉 Il gère toute la nourriture du café, du wrap à la salade, et aide aussi au service et à la machine à café. Comme souvent, Maxime a eu de la chance, le café est un peu « chicos » sur les bords et n’utilisent que des BONS produits : olive, jambon cru, camembert, mozzarella, saumon… et il en profite comme il se doit !

 

Le Bacino Bar     Sam et Jen

      Les gérants, Sam et Jen, sont des crèmes et l’ambiance de travail est cool et détendue. Sam, ancien snowboarder pro, a même prêté une de ces anciennes planches de surf à Maxime dès sa première semaine. Il nous a même proposé de nous prêter sa voiture si on voulait faire un road trip, ou d’aller faire un bowling tous ensemble ! Trop KIKI ! Dans la même lignée, la cuisto du café d’Aurore, Theresa, tient à nous faire visiter un petit peu « le bush » (= la pampa australienne), ou nous emmener goûter les vins pendant nos jours de repos. A défaut de nous être fait beaucoup d’amis, nous nous sommes dénichés de supers « parents » australiens sur qui compter 😉

 

aus - new - bacino (1)

L’homme de la cuisine

De son côté, Aurore n’a pas bougé de son « Cafe Tuga ». Elle est devenue la barista principale du café et fait des semaines de 50h minimum. Elle commence maintenant à s’essayer au « latte art » (faire des dessins dans la crème du café avec la mousse de lait), ce qui n’est pas du TOUT évident, contrairement à ce qu’on pourrait penser après avoir vu des gens faire. C’est son objectif avant notre départ 😉

 

Le Café Tuga

Le Café Tuga

La team du Café Tuga

Et son équipe : Kay, Natalia, Paolo et Andrew

       Elle a fait un petit aller-retour aux urgences du coin pour des douleurs à la poitrine qui trainaient depuis une bonne semaine, mais pas de panique, son petit cœur va très bien, ce ne serait apparemment qu’un vilain virus ! Après une semaine d’antalgique, ça va déjà mieux (achetés au supermarché puisqu’ici une grand partie des médocs est vendue en grande surface, où vous avez le choix entre le « Nurofen » et l’ibuprofen discount de la marque du supermarché… !!) On aurait bien voulu juste aller voir un médecin généraliste, mais après avoir fait le tour des cabinets des alentours, on n’a pas trouvé de consultation à moins de…. 100$ !! Du coup les urgences, c’était plus simple, même si aussi cher, et elle a pu avoir prises de sang, ECG… et blablaba ! ^^

 

DSC04819

Allez, il faut faire bronzer tout ça !

      Le printemps montre maintenant le bout de son nez, et les australiens tombent leurs vêtements ! On les avait vus en Thaïlande ou à Bali, torse nu pour les hommes, tee-shirt spécialement conçu pour montrer le soutif sur les côtés pour les filles… et on les retrouve ! Enormément de gens se baladent pieds nus, que ce soit près de la plage, ou pour aller faire leurs courses en plein centre ville (et non, ils n’ont pas leurs chaussures à la main parce qu’ils reviennent de la plage, ils n’en ont juste pas ^^) ou très légèrement habillés : genre pas de pantalon pour les filles, juste un maillot de bain ça suffit ! Bon, oui on se moque un peu ^^. Mais ce côté libéré a aussi du bon car les australiens sont très ouvert d’esprit, tout ici est «  interesting » et la bonne humeur se fait sentir partout. Pour les pieds nus il faut aussi préciser que toutes les rues ici sont NICKELS, pas un papier, un bout de verre ni même une crotte de chien ! Et c’est fort appréciable.

 

To the beach

C’est par ici !

      Plus le temps s’améliore, plus on s’aperçoit à quel point les gens aiment profiter de l’extérieur, faire du sport, et c’est vrai que la plupart du temps, les espaces sont faits pour. Ils marchent, courent (parfois même avec la poussette et le chien lol), ils profitent des barbecues publics (quelle bonne idée en même temps !), ils surfent, pêchent, jouent au frisbee ou au rugby sur la plage… on voit même très régulièrement des deltas-planes et des parapentes juste au-dessus de la plage, passés à 5m des immeubles !

 

Les deltas-paneurs à la plage  Notre surfeur national

 

      On commence donc aussi à profiter de la mer, et des vagues ! En effet, les plages de Newcastle sont des spots de surf très prisés, quoi de mieux pour s’y mettre ? Maxime commence donc doucement à se lancer : première étape, arriver jusqu’au point où on « attend la vague » sans se noyer ^^.

 

Des POUTOUX !!

Des POUTOUX à tous !!

 

Les sweedys à Newcastle – Partie 3

Citation

Les sweedys à Newcastle – Partie 2

 

aus-port-stev-bon-anniv-titi-1.jpg

Journée « off » à Port Stephens

        Voilà maintenant un gros mois que le blog est un peu en « stand by », on en est désolé, mais nous n’avons malheureusement pas autant de choses intéressantes à vous raconter que lors des 6 derniers mois ^^ (et puis pas autant de temps non plus d’ailleurs). A Newcastle, la routine commence peu à peu à s’installer.

      Côté boulot, Aurore a lâché son travail dans le restaurant indien : elle n’y faisait pas assez d’heures (et puis même avec beaucoup d’heures, à 7$/H ça ne volait pas bien haut quand même) et a trouvé autre chose. Adieu les currys gratuits… ! Elle travaille maintenant dans un café. (Bonjour les cafés gratuits ! lol) Elle peut y mettre en pratique ce qu’on a appris pendant notre formation de barista, c’est déclaré, bien payé (21$/H) et elle y fait beaucoup d’heures : le rêve ! Bon il y a quand même le boss, un portugais au caractère bien trempé mais très gentil, qui cri des insultes dans sa langue maternelle quand il est énervé (« Fodeeeez ! »), pour distraire un peu tout le monde.

 

aus - aout - the new barista (8)      Aurore joue au Barista

      De son coté, Maxime travaille toujours dans son restaurant japonais, faute de ne rien avoir trouvé d’autre pour le moment (mais toujours en recherche intensive). Ménage, service, encaissement, préparation de makis, il est leur homme à tout faire ! L’ambiance y est très sympa et il y apprend quelques notions de coréens (oui, le restau japonais est en fait tenu par des coréens !). On lui a demandé de passer son RSA (Responsible Service of alcohol), indispensable en Australie pour servir de l’alcool quand on travaille dans la restauration. Après 6H de cours, des vidéos d’australiens bourrés se tapant dessus : « I’m gonna punch you mate !! », un examen, et 110$ déboursés, il a obtenu la fameuse carte certifiant qu’il a obtenu son RSA. Il a également dû… à son grand désespoir… couper le bouc qu’il laissait pousser depuis 5 mois … 😦

 

Sushi Man

      En plus de nos deux emplois, nous faisons aussi de la distribution de journaux hebdomadaires. Tous les mardis, nous recevons 600 journaux à distribuer dans notre quartier, « le Star », qui est un journal gratuit. Ça nous permet d’arrondir encore plus les fins de semaines, et de remettre nos beaux sacs à dos pour quelques heures (nostalgie… nostalgie… ^^).

 

Aus - NCL - Journaux (4)      Aus - NCL - Journaux (3)

      Vous imaginez donc bien, qu’avec tout ça, le temps passe pour nous à une vitesse folle ! Nous n’avons pas les mêmes horaires, ni les mêmes jours de repos, donc un peu difficile d’organiser des sorties et visites. Mais ça y est, les économies commencent doucement à se faire et on voit peu à peu l’Amérique du Sud nous faire signe 😀

 

Jacqui et Manolo, nos collocs

      Les rencontres sont un peu difficiles vu le temps que l’on passe à travailler, mais nos colocataires aiment bien inviter du monde, ce qui nous permet aussi de rencontrer des gens. Jacqui vient de fêter son anniversaire, avec au programme une soirée déguisée très sympa. Nous avons donc craqué pour des bouteilles de vins (bas prix évidemment) et lui avons confectionné un cadeau en papier mâché ! Oui, Oui, on se lance dans les arts plastiques maintenant ^^.

      Les températures commençent à remonter doucement mais les bouillotes de lit sont toujours d’actualité, et nous gardons espoir pour un peu de chaleur d’ici peu. Maxime a quand même trouvé la force d’aller faire sa première baignade (il n’est pas un Briard pour rien ^^) : même avec les vêtements techniques, c’est pas chaud chaud !

 

Première baignade

      Nous venons tous juste d’avoir notre premier jour de repos en commun (Wouhou !), et en avons donc profité pour bouger un p’tit peu. Direction Port Stephens, à 1h30 de bus, histoire de se balader, et de flirter avec des gros pélicans sur la plage et des perruches multicolores pendant notre repas.

  IMG_1802     IMG_1806

On vous dit à bientôt, et on vous fait….

 

Des GROS POUTOUX !!!!!

Les sweedys à Newcastle – Partie 2

Citation

L’arrivée des Sweedys à Newcastle

 

aus - ncl - la ville (21)

Arrivés à destination !

      Newcastle est une « petite » ville de 300 000 habitants, à 160 km au Nord de Sydney. Elle est le plus grand port d’exportation de charbon au monde, et est aussi agréable pour ses plages et son ambiance détendue. C’est là que nous décidons de poser nos valises pour 6 mois. Enfin, c’est ce qu’on espère !

      Nous avons rendez-vous avec Manolo, pour visiter la chambre que lui et Jacqui ont à nous proposer en plein centre-ville, pour 190$ le semaine (pas cher pour un couple ici !). Elle est australienne et parle le français, après avoir vécu 1 an et demi à Paris pour ses études. Elle travaille dans un labo de chimie mais réalise en même temps un documentaire sur les transports en commun dans le monde, un projet personnel qui lui tient à cœur. Lui est espagnol, originaire de Madrid, travaille dans l’architecture et vient d’arriver en Australie depuis peu. Ils se sont mariés et ont emménagé dans cette petite maison il y a à peine 2 mois ! Du coup, pas de wifi, pas de télé, ni de chauffage pour le moment ! Mais ce n’est pas grave, la maison nous plait bien, et le couple aussi ! On dit OUI !!

 

Vue de Newcastle

Vue de Newcastle

      Bon finalement le chauffage n’aurait pas été de trop… on se les caille !! Du coup, on sort les polaires et les vêtements techniques (heureusement qu’on ne les a pas renvoyés !!) et on se fait des bouillotes avec des bouteilles d’eau chaude pour mettre dans nos sacs de couchage le soir ! Comme il n’y a vraiment que deux mois de froid dans l’année, les maisons ne sont pas très bien équipées, ni très bien isolées :s Pour le reste (wifi, TV), nos colocataires ont fait en sorte de les installer rapidement. Nous avons donc pu nous lever à 6h du mat’ pour regarder les matchs de coupe du monde.

 

aus - ncl - la ville (6)      Les rues de Newcastle

       Nous avons donc la chambre, il nous manque le boulot ! Pour ça nous ne perdons pas de temps, et, dès le lendemain de notre arrivée, toux beaux tous propres, nos CV en mains, nous allons arpenter les rues de Newcastle, les restaurants, les hôtels, les cafés et les boutiques… Malheureusement, nous arrivons en plein hiver et personne n’embauche vraiment pour le moment. Mais toutes les personnes que nous abordons sont vraiment adorables et nous encouragent dans nos recherches. Nous passons donc nos premiers 10 jours en recherche intensive, entre porte-à-porte, agence d’intérim et annonces sur Gumtree… pour finalement avoir déposés plus de 80 CV chacun et répondu à des dizaines et des dizaines d’annonce sur le net sans d’avoir aucune réponse…

 

Ballade en bord de mer, bien couverts!

Du ciel bleu mais un peu froid quand même !

      Nous finissons par décider de passer une formation de Barista. En effet, la culture du café n’est pas du tout la même que chez nous ici et la profession de Barista (personne derrière le comptoir, en charge de la préparation de toutes les boissons à base de café) est très importante : dans presque tous les cafés où nous avons postulé, on nous a demandé si on savait faire du café ? « Euh… Yes… » Oui, à la maison on sait faire du café ! Et ça ne semble pas si difficile que ça ? Si ? LoL. Nous nous payons donc une micro formation de 6h (pour 100$ chacun) où nous apprenons une peu de théorie sur le café et son histoire puis la préparation de neuf boissons différentes avec entrainement intensif pour arriver à faire la crème parfaite et à faire 7 boissons en même temps. Capuccino, mocca, latte, long black, flat white… on est imbattable ! Nous espérons que cela va nous permettre de trouver un boulot plus facilement, mais si ce n’est pas le cas, c’était quand même très intéressant 😉

 

aus - ncl - cours de barista (5)

Aurore joue les baristas

      A force de sillonner la ville, nous commençons à bien la connaitre, et on y retrouve comme un petit air de Bretagne ou de Normandie en plein hiver ! Il n’y a plus personne dans les rues à partir de 20h30, sauf peut-être un ou deux petits bars et même la journée, ça ne bouge pas énormément. Mais le ciel est d’un bleu éclatant tous les jours et les australiens sont vraiment très gentils !

      Nous avons profité de l’anniversaire d’Aurore pour aller tester LE bar à vin français de la ville (oui on essaye de se trouver des excuses ^^). Un verre de blanc (à 9$ !) dans une main, une tranche de jambon fumé dans l’autre… quel plaisir ^^ Huuuuum !

 

Retour aux sources

Retour aux sources !

      Après plus de deux semaines passées depuis notre arrivée à Newcastle, nous avons fini par être appelés !! Alléluia ! Restaurant Indien pour Aurore et Japonais pour Maxime, nous sommes tous les deux serveurs ! Malheureusement, les deux boulots sont payés « under the table » comme on dit ici, soit au black et horriblement sous-payés (7$/heure pour Aurore et 10$/heure pour Maxime), mais c’est un début ! Et nous avons le droit à des currys et des sushis gratuits tous les jours 😉

 

Des Grrrrros POUTOUX

Des Grrrrros POUTOUX

 

 

L’arrivée des sweedys à Newcastle