Archives de Catégorie: Australie

Citation

Les sweedys à Melbourne

2018-02 - Mel - La ville (2)

     Nous avions eu une si belle expérience en Australie il a maintenant plus de 3 ans, qu’y retourner était quelque chose qui nous tenait beaucoup à cœur. Mais cela reste malheureusement un pays assez cher pour voyager, nous faisons donc le choix de ne s’y arrêter que brièvement pour un seul stop. Alors pourquoi Melbourne ? Certains le savent peut-être déjà mais Melbourne tient une place d’honneur dans la culture du café, et est, sans aucun doute, LA capitale du café en Australie. C’est donc presque plus une visite « d’affaire » que touristique que nous faisons pendant 4 jours ! Nos amis et collègues de Wellington nous avait d’ailleurs concocté une superbe liste des meilleurs coffeeshops à aller voir !

2018-02 - Mel J4 - Brothers baba budan (4)

Mmmouaip, je suis pas fan du finish prune. 

     Cela faisait très longtemps que nous n’avions pas mis les pieds dans une aussi grande ville, et en général, on a beaucoup de mal à en prendre le rythme. Melbourne est la deuxième plus grande ville d’Australie, avec 4 millions d’habitants, et est aussi souvent reconnue comme sa capitale culturelle. Mais combien il y a-t-il d’habitants en Nouvelle-Zélande déjà ? Euh….. 4 millions !! Vous imaginez donc le p’tit choc !

 

2018-02 - Mel - Aurore Perdu (5)    2018-02 - Mel - La ville (29)

 

     Pendant notre séjour, nous avons été gentiment hébergé par l’amie (Ellie) d’une ancienne collègue d’Aurore (Sarah), son copain (Ryan) et leur coloc’ (Locki). La générosité de certaines personnes, qui vous ouvrent leur porte sans même vous connaitre, nous surprendra toujours ! Ils vivent à Thornbury, un quartier à 20 minutes de train du centre et nous accueillent à bras ouverts, même s’il faut qu’on dorme dans leur salon, avec une pile de couverture en guise de matelas 🙂 Cela nous permet d’explorer les quartiers un peu plus excentrés du centre comme Fitzroy, le quartier dit « bohème », avec ses successions de cafés, friperies, restaurants et autres boutiques décalées et branchées le long de sa rue principale : Brunswick street.

DSC00112

Loki, Ryan, Ellie et nous.

     Pour être honnêtes, nous étions un peu perdus dans cette énorme ville et ne savions pas trop dans quel sens la visiter. Il n’y a, de plus, pas de monuments très célèbres auxquels se référer comme souvent dans les grandes villes . Du coup, nous avons laissé les emplacements des cafés nous guidés et avons visité les quartiers dans lesquels nous étions en même temps ! Un petit tour du centre dans le vieux tramway, construit en 1885, permet (gratuitement), de se situer dans tout ça, pour peu d’avoir le temps car il n’est pas des plus rapides mais joue plutôt dans le genre kiki.

 

2018-02 - Mel J4 - Patricia brewers (5)

     Avec presque vingt coffee shops faits en quatre jours, nous avons été « surcaféiné » plus d’une fois, mais n’avons rien lâché ! A chaque visite, nous avons analysé scrupuleusement chaque détail, de la petite affiche sympa sur le mur, à l’organisation du personnel, en passant par la marque de la machine ou la présentation des assiettes. Ça en était parfois un peu gênant parce qu’ils voyaient tous qu’on les observait, surtout quand Maxime se mettait en mode paparazzi avec l’appareil photo haha.

2018-02 - Mel J4 - Patricia brewers (2)

Miamm !!

 

     Et nos petits chouhoux parmi tout ça ? Il y a d’abord Patricia (entre Little Bourke et Little William Street dans le CBD), un espresso bar où l’on reste debout avec de la bonne musique disco et une super ambiance bien « busy ». Mais aussi Wild Open Road (sur Barkly street, Brunswich) avec sa déco ambiance année 50, et Proud Mary (sur Oxford Street, Collingwood) avec un côté plus détendu new yorkais, qui ont tous les deux des cuisines et nous ont servi des déjeuners excellents, tout en ayant une très bonne qualité de café.

 

2018-02 - Mel J2 - Proud Mary (3)

Le Proud Mary 

     C’est à Brother Baba Budan (Little Bourke St), avec des chaises accrochées partout au plafond, que vous avons bu notre meilleurs tasse. Ils y servent le café du torréfacteur SevenSeeds, notre préféré de ces quatre jours. Pour finir, nous avons tenté de croiser Matt Perger, barista renommé, qui a fait deux podiums en championnat mondiaux et qui nous a énormément appris via ses articles dans BaristaHustle (nous sommes complètement fans !!!) dans tous les Sensory Lab, cafés dont il est partenaire. Pas de chance pour nous, nous avons vu sur son instagram qu’il y était le jour suivant pour présenter de nouveaux thés…  On était à deux doigts d’avoir un autographe lool

     2018-02 - Mel J2 - Queen Victoria Market (13) 2018-02 - Mel J1 - Sensory Lab (12)

 

     Côté belles petites trouvailles, il y a l’énorme marché couvert Queen Victoria Market, sur lequel nous sommes tombés par hasard, et qui s’étend sur 6 hectares. On peut y  trouver tout et n’importe quoi (même acheter du vin en rapportant sa bouteille et en la remplissant directement au tonneau !), il y règne une ambiance survoltée et il fait vraiment bon s’y balader !

2018-02 - Mel J2 - Queen Victoria Market (17)

Ca c’est de l’idée !!

     Dans le genre très original nous sommes également allés manger à Lentil as Anything, sur les conseils d’Ellie. Il s’agit d’un restaurant végétarien, qui ne fonctionne qu’avec des donations et des bénévoles. Le concept est « pay as you feel », et vous mettez dans la boite de donation, à la fin de votre repas, ce que vous considérez que votre plat vaut ou faites en fonction de vos possibilités financières du moment, sachant que cela doit quand même permettre au système de fonctionner. La nourriture était très bonne, le service excellent et l’ambiance très chaleureuse, avec même un petit papy qui joue de la guitare pour couronner le tout 😉

2018-02 - Mel J3 - Lentills as anything (4)

Super concept !

     Au fur et à mesure de nos marches, nous nous sommes rendus compte de la place assez importante qu’occupe le street art dans la ville. C’est au cours des années 1970 que l’influence du graffiti de New York a commencé à voir le jour dans des quartiers plus défavorisé puis a gagné plus de notoriété au fil des années. C’est toujours un plaisir de tomber sur un beau graff inattendu à un coin de rue. Mais il y a aussi des rues plus célèbres pour les voir comme Hosier Lane ou ACDC Lane ou les graffeurs ce sont mis dans la peau d’un enfant qui dessine, une belle touche de fraicheur dans la ville !

2018-02 - Mel J4 - Street art (20)

Les graffs d’AC/DC Lane

 

 

 

    C’est au cours de notre dernier jour, quand nous sommes passés plusieurs fois dans les mêmes rues et que nous repérerons enfin dans les quartiers, que nous arrivons à capter l’essence de la ville tel qu’on l’imaginait en arrivant. Quelques jours supplémentaires n’aurait pas été de trop ! Mais le billet suivant est déjà réservé : direction l’Indonésie !! ❤

2018-02 - Mel J4 - Dans l'avion (4)

Des poutoux !!

Les sweedys à Melbourne

Citation

Les Sweedys en roadtrip australien, bis

 

    Apres noël, le 26 décembre, c’est le « boxing day » en Australie : un jour férié pendant lequel commencent les soldes. C’était à l’origine un jour où on offre des présents aux plus pauvres, mais ça semble aujourd’hui plus commercial qu’autre chose. Mais malheureusement, pas le temps de faire du shopping, il nous reste 5 jours avant de rendre notre voiturette.

Aus - Road Trip - J6 - Dans l'eau, on fait les idiots (15)

    Nous passons l’après-midi dans le parc national d’Eungella, situé plus dans les terres. Petite randonnée d’une heure dans une « rainforest » (jungle) qui nous a fait nous retrouver un peu en Asie quelques instants, avec arrêt baignade dans une cascade histoire de se rafraichir. Nous avons en fait vu après que le bassin était habité par des murènes ! Dont une de bien 1m de long qui venait fixer les gens près du bord pendant qu’ils mangeaient ! ^^

Aus - Road Trip - J6 - Dans l'eau, on fait les idiots (3)  Aus - Road Trip - J6 - La murène (9)

      Nous poursuivons direction la Broken River, toujours dans le parc, qui est apparemment un des meilleurs endroits d’Australie pour voir des ornithorynques 🙂 Plein d’espoir, nous nous rendons sur la petite plateforme d’observation au dessus de la rivière, et attendons, en silence, de voir des bulles et des petites vaguelettes, signes qu’un ornithorynque va venir respirer à la surface. Après une heure, quelques faux espoirs et une dizaine de tortues d’eau prises pour l’animal tant attendu : toujours rien… Nous repartons donc bredouilles, mais sans regret !

Les ornithorynques c'est par là ! Oui ben non non non !

Les ornithorynques ! Oui ben non non non !

      Le lendemain, nous poursuivons par le parc national des Glass House Moutain, à 1h de Brisbane, où se trouvent des vestiges d’anciens volcans datant de 25 millions d’années. Là encore, petite randonnée pour arriver au sommet du mont Ngungun, avec une vue magnifique sur tous les autres monts. Nous aurions bien aimé y passer plus de temps à contempler le paysage, mais des fourmis volantes nous ont clairement fait comprendre que c’était leur territoire en nous piquant partout, ce qui nous a valus une bonne séance de grattage pendant la descente!

Les glass house mountain

Les glass house mountain

      Arrivés dans le sud du Queensland, pas de chance, le beau temps n’était pas au rendez-vous… C’est donc très brièvement que nous visitons les villes touristiques de la côte. Nous commençons par la Sunshine Coast, qui est en faite un regroupement de plusieurs villes, lieu souvent prisé par australiens en vacances. Les plages y sont immenses et assez sauvages. Nous passons ensuite par Gold Coast, le “Miami Beach” du Queensland, que nous n’avons pas vraiment adoré, avec un côté très bling-bling où les buildings et les boutiques de marques avoisinent les plages pleines de surfers et les bars. On y trouve même des “tuks-tuks” pour les touristes qui roulent avec la musique à fond. La ville compte un nombre important de parcs d’attractions très connus dans toute l’Australie, dont le Warner Bros. Movie World, que nous aurions bien aimé faire mais impossible, faute de temps. Nous finissons la descente par Byron Bay, ville toujours très touristique avec de belles plages, mais une ambiance plus hippie, où il est très sympa de se balader. Il s’agit de la ville la plus à l’est du continent australien.

Aus - Road Trip - J9 - Gold coast (6)

      Nous faisons un dernier petit stop baignade/pique-nique sur les bords du lac Ainsworth (juste après Byron Bay) où nous avons l’impression de nous baigner dans une grande tasse de thé ! 🙂 En effet, des arbres à thés ont poussé  sur les bords du lac, y laissant s’échapper de l’huile, qui donne à celui-ci une couleur marron et des vertus médicinales (enfin c’est ce qui se dit en tout cas ^^).

  La plage de Byron Bay

Surf Shop à Byron Bay    Byron bay

      Après un dernier adieu à Newcastle, nous mettons le cap sur Sydney, où Brigitte (la petite cousine au 1er degré d’Aurore ^^) a bien voulu nous héberger jusqu’à notre départ ! Elle recevait elle-même de la famille pour les fêtes, nous établissons donc notre campement sur le futon du jardin ! Après 10 nuits dans une Twingo, c’était le bonheur !

Notre petite installation

Notre petite installation

      Nous étions donc sur Sydney pour le réveillon, qui s’est avéré plus compliqué que prévu. En effet, environ 1 500 000 personnes sont attendues, et la tradition veut souvent que les gens viennent prendre leur spot pour le feu d’artifice dès le matin, avec pique-nique et tout ce qu’il faut pour patienter. Comme nous n’avions pas très envie d’attendre toute la journée, nous ne sommes arrivés qu’en fin d’après-midi, après un passage au bottle shop (où il fallait faire la queue pour entrer tellement c’était plein). Le petit problème : alcool interdit dans toute la ville toute la soirée, avec fouille de sac et « sentage » de bouteille au niveau des spots ! Après les 227$ d’amende de la dernière fois, on n’a pas trop voulu faire les malins, et avons donc dû boire notre mousseux précocement, puis cacher le reste de notre breuvage dans un p’tit coin.

Ni vu ni connu !

Ni vu ni connu !

      Nous nous sommes ensuite trouvés une petite place dans le parc de l’observatoire de Sydney, qui était, en passant, sous un arbre plein de chauve-souris (ça porte bonheur de se prendre des crottes ou pas ?! lol) Un premier feu d’artifice est tiré à 21h et un second à minuit. Enfin, il s’agit plutôt de six feux d’artifice tirés simultanément de spots différents, dont un, du fameux Harbour Bridge : it was amazing !!

Aus - Road Trip - Nouvel an - Fireworks (21)

      Nous avons passé nos derniers jours en famille chez Brigitte. Merci encore à elle, Miro, Antoine et sa petite famille, on serait bien restés un peu plus avec vous 🙂

Des poutoux !!

     Pleins de poutoux, on vous souhaite à tous, une très bonne année 2015, heureux et en bonne santé !

 

Les Sweedys en roadtrip australien, bis

Citation

Les sweedys en roadtrip australien

Aus - Road trip - J4 - Croco (21)

       A tous ceux qui pensaient que nous quittions l’Australie après notre dernier article … FAUX ! ^^ et bien non, nous avons juste dit au revoir à Newcastle pour profiter de nos deux dernières semaines à faire un peu de tourisme. Direction le Queensland (l’état du nord-est), avec comme objectif : faire un plouf dans la grande barrière de corail ! En d’autre terme, c’est parti pour plus de 4000 kms, soit l’équivalent d’un aller-retour Paris/Gibraltar (et oui, c’est graaaannd l’Australie).

Aus - Road trip - J2 - Voiture (2)

       Nous avons loué une voiture (la moins chère bien entendu) : l’équivalent vert pomme d’une nouvelle twingo, pour 500$ les 10 jours, dans laquelle nous dormirons. Nous n’avons donc pas le level de la plupart des backpakers en Australie, suréquipés en matériel de camping, dans leur van ou 4×4, mais ça fera très bien l’affaire pour quelques jours. Un dernier petit café à emporter chez Paulo, et c’est parti !

      Aus - Road trip - J2 - Sur la route (3) Aus - Road trip - J6 - Sur la route (2)

          Ca fait un an que nous n’avons pas conduit de voiture et ici la conduite est à gauche, il y a donc des petits ratés de temps en temps. Mais après avoir mis en route 10 fois les essuis-glaces à la place des clignotants, et cherché le levier de vitesse dans le vide avec la main droite avant de s’arrêter… on s’en sort bien ! En plus c’est une automatique. Ici, pas d’autoroute (ou très peu), que des nationales limitées à 100 km/h (ou 90 km/h, ou 80 km/h, ou 70 km/h, ou 60 km/h… On a parfois du mal à suivre et à se souvenir du dernier panneau).

Petite installation pour le nuit

Petite installation pour le nuit

   Par  contre la police australienne ne plaisante pas :s Nous avons eu le droit à 4 contrôles d’alcoolémie en deux jours, en plein milieu d’aprés-midi  sachant que la limite est de 0,05 g/l !! Et aussi à une jolie petite amende de bienvenue dans le Queensland.. La police fait des contrôles en roulant « incognito » sur la voie d’en face, et si vous dépassez, elle allume les gyrophares, fait un petit demi-tour et vous arrête sur le côté. Nous dépassions de 14 km/h… Et nous avons eu une amende de…. Accrochez-vous… 227$ !! Soit 150€.. !! On ne rigole pas avec la sécurité routière ici :s

Aus - Road trip - J2 - La comté

       Pour la première partie, nous avons préféré aller dans les terres plutôt que de longer la côte, histoire de voir un peu le bush (la campagne quoi ^^). Nous avons été un peu surpris de toute cette verdure, on pensait voir des paysages plus désertiques, mais même s’il y a certains endroits bien secs avec risque d’incendie, on trouve aussi des petites plaines et collines verdoyantes (un peu genre La Comté ^^). Nous avons cherché attentivement le kangourou, puisqu’il parait qu’on en voit facilement lorsqu’on roule un peu… Nous en avons vu deux :s Par contre les vaches, les moutons et tout ça… Y en a ! On nous l’avait malheureusement dit, mais il faut le voir pour le croire, on voit plus de kangourous écrasés sur le bord de la route que vivants…

Aus - Road trip - J4 - Kangou (3)

       Après deux jours et demi de route, et un fort besoin de se doucher lol (eh oui, quand on longe les côtes il y a souvent des douches sur les plages, mais c’est un peu moins courant dans le bush ^^ même si globalement, tout est assez bien organisé pour les campeurs) nous arrivons à Airlie Beach, le point de départ des croisières dans les Whitsundays Islands.

       Nous voulions à la base faire une croisière de  3J/2N avec possibilité de plonger dans la Grande Barrière de Corail, mais en essayant de réserver depuis Newcastle, nous avions compris que tout était plein pendant les fêtes de fin d’année. Mais nous voulions quand même tenter d’aller voir sur place, quitte à ne faire qu’une journée de balade dans les îles, qui sont apparemment incroyables. Mais là encore, tout était plein. Nous nous sommes donc réservés par téléphone deux plongées à Townsville, une ville à 300 kms au nord.

Aus - Road trip - J3 - Airlie Beach (2)

Airlie Beach

       Nous avons passé l’après-midi à Airlie Beach, à profiter de la piscine, mais avons repris la route dès le soir car très très touristique. A partir de là, plus le droit de se baigner en mer (ou alors en aimant prendre des risques) à cause de méduses mortelles qui sont présentes de novembre à mai. Nous avons même vu un panneau interdisant la baignade à cause plus grosses bébêtes :  des crocodiles de mer !

Aus - Road trip - J3 - Bowen (1) Aus - Road trip - J4 - Townsville (5)

       Sur la route de Townsville, nous avons fait un arrêt au Billabong Sanctuary, afin d’assouvir notre envie de voir des animaux (pas le cas sur la route). Nous y avons observé et papouillé koalas, kangourous, bébés crocodiles… Avec à chaque fois des petites infos sur les animaux. Nous avons aussi pu assister au déjeuner des gros crocos. Toujours très a cheval sur la sécurité, on nous a donnés quelques conseils en cas d’attaque : comme par exemple que le croco est peu rapide sur terre et qu’il suffit de courir en ligne droite s’il sort de l’eau pour nous poursuivre ! Facile à dire ^^

Aus - Road trip - J4 - Koalas

         Townsville est une ville qui ressemble un peu à Newcastle en terme de taille et de tourisme, avec plus de soleil et la grande barrière de corail à côté. Tout le front de mer est aménagé avec barbecues, douches, parcs, et même un Waterpark public pour les enfants. La baignade est toujours interdite à cause des méduses mais il y a une piscine d’eau de mer et même des zones protégées avec des filets dans la mer pour ceux qui tiennent quand même à y aller. Bref une ville bien sympa !

L'ocean bath de Townsville

L’ocean bath de Townsville

     Nous avions notre journée plongée réservée pour le 24/12 Départ à 6h30, et c’est parti pour 2h interminables de bateau avec une mer bien agitée ! Le mal de mer est arrivé assez vite, surtout lorsqu’une madame a eu besoin du seau en urgence :s Sur le bateau, l’instructeur nous a demandé si on voulait plonger seuls tous les deux ou avec un guide (pour lequel il fallait payer 10$ de plus /pers/plongée). Effectivement, avec l’open water, nous avons le droit de plonger seuls avec un binôme du même niveau, mais jamais personne avant ne nous avait proposé cette option, surtout que c’est déconseillé lorsqu’on ne connait pas le site. « Non non non, on veut un guide!! ». Arrivés à la Great Bareer Reef, l’eau est magnifique, avec ses dégradés de bleu et turquoise. Dans l’eau, les coraux sont superbes, on voit toutes sortes de formes différentes et peu de coraux morts. Mais au niveau poisson, nous sommes un peu déçus, nous avions vu beaucoup plus de variétés différentes en faisant du snorkeling au nord de Sumatra ou de Bali en Indonésie :s Même si nous restons un peu sur notre faim après cette journée, nous adorons toujours autant plonger !

Joyeux Noël !

Joyeux Noël !

      En rentrant à la maison (enfin à la voiture ^^), il faut se préparer pour le réveillon de Noël (que les australiens ne fêtent pas en passant) ! Nous tournons désespérément pour trouver un restau approprié, que nous finissons par trouver au milieu des steakhouses, et autres restaus de fish and chips ou burgers… Au menu, champagne, charcuterie et confits de canard ! Mmmmh ! Nous avons même le droit à un petit cadeau venu de France : merci à papa et maman Hurstel 🙂 Comme nous avons un peu bu, pas question de prendre la voiture pour chercher un endroit pour la nuit, nous restons en plein milieu du centre ville ! Le lendemain, jour de Noël, tout est fermé (tout, tout, tout) et les familles commencent à sortir, bonnet rouge sur la tête,  avec tout l’attirail de barbecue et pique-nique dès 7h du mat’, parfois avec tous les cadeaux ! Nous n’avons malheureusement pas trouvé de wifi pour vous souhaiter un bon Noël, mais le coeur y était ! Nous allons maintenant entamer la descente Sydney !

On vous fait des Gros Poutoux !

Des Poutoux à tous !

Des Poutoux à tous !

Les sweedys en roadtrip australien

Citation

Les sweedys à Newcastle – Le  départ

Hunter Valley

Hunter Valley

       Newcastle se trouve tout près de la Hunter Valley, grande vallée fluviale de la région, principalement connue pour ses vignobles. Nous y sommes allés il y a quelques semaines pour une journée de dégustation, accompagnée de Theresa (l’ancienne chef du Café d’Aurore) et de sa compagne Wendy. Pinot Gris, Chardonnay, Sauvignon blanc, Semillon… Blanc, Rouge, Rosé (avec l’accent bien sûr), Champagne, Sparkling wine… On a un peu touché à tout et avons globalement fait de bonnes découvertes sur le vin australien. Surtout, ne pas oublier sa carte d’identité, ce que a valu à Aurore de goûter une fois de moins que Max, parce qu’on « ne sait pas si elle a plus de 18 ans…. » Hum .. !!! Mais même Maxime a eu le droit à un petit contrôle !

Aus - Newcas - hunter valley (1)

      Nous y sommes revenus il y a quelques jours pour voir les illuminations de Noël dans les Hunter Valley Gardens. Malheureusement, nous avons trouvé ça un peu lourd (trop de couleurs, trop de décorations dans tous les coins qui ne s’accordent pas vraiment) mais ça reste toujours une occasion de faire des photos sympas, et pour Aurore, de s’asseoir avec Mr le Père Noël 🙂

Avec Natalia et le Papa Noël

Avec Natalia et le Papa Noël

      Nous avons enfin dit au revoir à nos chers cafés, non sans émotion (on a quand même bien aimé y travailler) et avons profité de nos derniers moments avec boss et collègues. Les patrons de Maxime nous ont invités, avec toute l’équipe du Bacino Bar, dans un super restau chicos pour fêter Noël : bière, vin, champagne, petits cadeaux… On a été gâtés 🙂 Pour ensuite finir la soirée dans un bar. Mais attention ! Comme personne ne pouvait vraiment prendre le volant, Sam a appelé un chauffeur/taxi pour nous y emmener ! Une très bonne soirée, merci encore à eux deux !

Toute l'équipe du Bacino Bar : Alberto, Anna, Fletch, Sam, Jen et leurs filles, Elisa

Toute l’équipe du Bacino Bar : Alberto, Fletch, Sam, Jen et leurs filles, Elisa

      Du côté de chez Aurore, petite séance photo d’au revoir et presque une petite larme de son boss, qui va maintenant être obligé de travailler ^^

Aus - Newcas - Café tuga (7)

      Avant le grand (deuxième) départ, il a fallu refaire pas mal de paperasses, notamment rendre le fameux Tax Return qui se fait normalement en juillet (déclaration d’impôts) mais que nous pouvons faire en avance vu qu’on quitte le pays. Ici, les impôts sont prélevés directement à la source, sur nos fiches de paie (que l’on reçoit toutes les semaines ou deux semaines), en fonction de notre revenu. A la fin de l’année fiscale, on remplit une déclaration de nos revenus réels, et il est possible de récupérer des taxes si on en a trop payé (et inversement). Dans notre cas, nous sommes censés normalement tout récupérer, ce qui fait une somme non négligeable ! Nous avons également fait des p’tits allers-retours à la banque, parce que c’est bien beau de gagner plein de soussous, mais il faudrait pouvoir les transférer sur nos comptes français un de ces jours ! Nous sommes donc en mode « surveillance de taux de change » (Flo, nous te comprenons maintenant).

Illumination au Hunter Valley Garden

Illumination au Hunter Valley Garden

      Pour notre dernière soirée nous avons organisé un petit barbecue dans un parc avec les collègues d’Aurore. On s’attendait à une soirée en petit comité, mais il y avait en fait 15 000 personnes réunies dans le parc pour le Carols by Candlelight (tradition australienne de chorale de Noël en plein air) !!! On a donc eu le droit à des petits bonnets de lutins et à 3h de chant de Noël…. dont le fameux « Let it go » de la Reine des Neiges… (On ne se sait pas si c’est pareil en France, mais ici cette chanson est partout !) Bref, petit barbecue très sympathique pour finir nos 6 mois et demi d’Australie.

Carols by candlelights

Carols by candlelights

       Newcastle était vraiment une petite ville très sympa, où on rencontre souvent des têtes connues, où les plages sont juste à côté et très agréables. Les australiens ont toujours été très accueillants, et même si nous n’avons pas énormément profité en dehors de nos boulots, nous avons quand même pu nous faire des coupains qui vont beaucoup nous manquer…

Aus - Newcas - Soirée Tuga (9) Aus - Newcas - Soirée Tuga (13)

Mais nos sacs sont maintenant faits ! Nous sommes prêts à repartir sur les routes 🙂

Des Poutoux !

DES POUTOUUUUUUUX !!

DES POUTOUUUUUUUX !!

 

 

Les sweedys à Newcastle – Le départ !!

Citation

Les sweedys à Newcastle – Partie 4

Aus - BlackBett - Les oiseaux (10)

     Après 4 mois et demi à bosser comme des dingues, nous sommes bientôt sur la fin de notre périple australien. Ayant enfin atteint notre objectif en terme de sousous, nous avons décidé de nous arrêter de travailler d’ici trois semaines, et nous commençons déjà à profiter un peu plus. Nos patrons nous donnent maintenant moins d’heures (bien qu’on ai rien demandé :s) : une vingtaine d’heures pour Maxime et trentaine pour Aurore, ce qui nous permet de faire un peu plus de choses.

Aus - BlackBett - Les Koalas (9)

     Nous avons pu aller voir nos premiers kangouroux et koalas, dans une petite réserve gratuite des environs, la Blackbutt Reserve. Ce n’est pas aussi chouette que d’en voir des sauvages, mais c’est quand même tellement kiki ! Et étant au printemps, on a eu le droit à des petits bébés 🙂

Ri et Kiki

Ri et Kiki

     En parlant de Kangouroux, nous avons aussi eu l’occasion d’en goûter. Eh oui ! C’est quand même une des spécialités culinaires australiennes (et il y en a pas beaucoup lol), à la base repas traditionnel des aborigènes. On en trouve maintenant dans tous les supermarchés. Verdict après un petit steak ? Le goût est très fort (un peu semblable à du cerf apparemment pour ceux qui connaissent) : Maxime n’a pas été très fan, et Aurore n’a pas « trouvé ça pire ».  Pourquoi ne pas refaire une tentative, mais grillé au barbecue cette fois 😉

Et y mangent ca ?

Et y mangent ça ?

     Sinon niveau cuisine australienne, rien de transcendant, c’est plutôt un grand mix d’influence britannique, américaine, asiatique… On trouve toute sorte de Bons restaurants de cuisine du monde (contrairement à chez nous où le restau chinois est souvent aussi un restau thai, vietnamien, japonais… pour un résultat pas terrible), mais aussi des fast-foods à la cuisine bien grasse. Dans le café d’Aurore par exemple, le plat qui marche le plus est le « Bacon and Egg Roll » une espèce de sandwich dans un pain rond qu’ils agrémentent de sauce tomate ou barbecue.Nous pouvons aussi citer, pour ceux qui ne connaissent pas, La « Vegemite », une pâte à tartiner salée à base de levure de bière, à l’odeur (et goût) très prononcé voir douteux : les aussies adorent (surtout sur leur tartine le matin), les touristes un peu moins.

Vegemite

Entre poisson pourri et chat crevé !

     On a également remarqué la fâcheuse tendance des australiens à être « free » dans leur façon de manger ! On s’explique. Ici, quand vous travaillez dans un café, on vous demandera tous les jours, si vous avez des aliments « gluten free » (sans gluten), « dairy free » (sans produits laitiers), « lactose free »…. Et dans les supermarchés, les rayons d’alimentation bio font le double de ceux de France ! Bien sûr, il y a du bon dans cette manière de faire attention à ce que l’on mange, pas de doute là-dessus, mais est-ce qu’il n’y aurait pas aussi un peu d’exagération et d’effet de mode… ? Question à étudier ^^.

De gauche à droite : L'homme au parapluie étrange, Brigitte et Miro

De gauche à droite : L’homme au parapluie étrange, Miro et Brigitte.

Fin octobre, nous sommes allés faire un petit saut sur Sydney (à seulement 3h de train, et 8,60$ le ticket) pour aller voir… attention… la fille de la cousine de la grand-mère d’Aurore (soit, après une demi-heure de recherche sa petite cousine au 1er degré lol). Bref. Brigitte vit à Sydney depuis plus de vingt ans et nous a chaleureusement accueillis pour un weekend, ça fait du bien de se retrouver un peu en famille, même éloignée. Nous en avons profité pour aller voir une expo, « Sculpture by the sea », qui a lieu tous les ans près de la populaire Bondi Beach (plage très prisée des touristes à Sydney). Des sculptures parfois plus loufoques les unes que les autres, on a beaucoup aimé !

                              Aus - Sydney - S by the Sea (43)   Aus - Sydney - S by the Sea (33)

     Depuis l’arrivée de la chaleur, nous avons de nouveaux petits amis (ou plutôt ENORMES) dans notre maison : cafards et araignées ! Les cafards préfèrent en général se cacher dans notre cuisine mais on en retrouve ramper un peu partout le soir. Pas que ça nous fasse peur mais ils ne sont pas vraiment de toute beauté ! Quant aux araignées… Les plus grosses qu’on ait trouvées sont apparemment des « wolf spider », qui n’ont pas de toile mais courent et sautent sur leur proie ! Pas de panique, elles sont inoffensives, mais Aurore est devenue complètement parano quand il faut ouvrir un tiroir ou aller aux toilettes la nuit… On ne vous mettra qu’une photo (parce qu’elle ne veut pas avoir peur à chaque fois qu’elle ouvre le blog), si vous en voulez plus sur les araignées australiennes, internet saura satisfaire votre curiosité 🙂

DSC05065 2

Sans trucage en plus !!

IMG_5372

On vous fait pleins des Poutoux !!!!!

Les sweedys à Newcastle – Partie 4

Citation

Les sweedys à Newcastle – Partie 3

      Trois mois et demi sont maintenant passés depuis notre arrivée à Sydney, autrement dit, nous avons fait le plus gros ! Nous sommes toujours dans notre petite maison à Newcastle, menant notre petite vie à l’australienne. Elle se trouve en plein centre, ce qui est plutôt génial parce que nous avons tout à proximité : nos boulots, la plage, les restos et les bars (même si nous n’y allons pas vraiment, c’est quand même sympa de savoir qu’ils sont là, pas loin ^^), le supermarché… Donc pas besoin de voiture (c’était finalement une très bonne décision de ne pas en avoir acheté une !), les trajets se font à vélo pour Maxime (prêté par la mère de notre colloc), à pied et en bus pour Aurore (gratuits dans notre centre-ville de 7h30 à 18h).

Notre Chez-nous

Notre Chez-nous

      Depuis 10 semaines, nous passons le plus clair de notre temps à travailler ; il y a d’ailleurs eu de petits changements de ce côté-là. Nous avons arrêté la distribution de journaux, qui nous prenait beaucoup trop de temps pour ce qu’on touchait. Maxime a trouvé un 2ème boulot pour compléter le restau japonais, qu’il a finalement décidé de quitter. Il fait maintenant 30h (5h-11h du mat’ du lundi au vendredi) dans un café, le « Bacino Bar », où il est le King de la cuisine 😉 Il gère toute la nourriture du café, du wrap à la salade, et aide aussi au service et à la machine à café. Comme souvent, Maxime a eu de la chance, le café est un peu « chicos » sur les bords et n’utilisent que des BONS produits pour leurs sandwichs : olive, jambon cru, camembert, mozzarella, saumon… et il en profite comme il se doit !

Le Bacino Bar  Le Slicer

      Les gérants, Sam et Jen, sont des crèmes et l’ambiance de travail est cool et détendue. Sam, ancien snowboarder pro, a même prêté une de ces anciennes planches de surf à Maxime dès sa première semaine. Il nous a proposé de nous prêter sa voiture si on voulait faire un road trip, ou d’aller faire un bowling tous ensemble ! Trop KIKI ! Dans la même lignée, la cuisto du café d’Aurore, Theresa, tient à nous faire visiter un petit peu « le bush » (= la pampa australienne), ou nous emmener goûter les vins pendant nos jours de repos. A défaut de nous être fait beaucoup d’amis, nous nous sommes dénichés de supers « parents » australiens sur qui compter 😉

Sam et Jen en plein travail

Sam et Jen en plein travail

De son côté, Aurore n’a pas bougé de son « Cafe Tuga ». Elle est devenue la barista principale du café et fait des semaines de 50h minimum. Elle commence maintenant à s’essayer au « latte art » (faire des dessins dans la crème du café avec la mousse de lait), ce qui n’est pas du TOUT évident, contrairement à ce qu’on pourrait penser après avoir vu des gens faire. C’est son objectif avant notre départ 😉

Le Café Tuga

L'équipe du café Tuga : Kay, Natalia, Paolo et Andrew

L’équipe du café Tuga : Kay, Natalia, Paolo et Andrew

       Elle a fait un petit aller-retour aux urgences du coin pour des douleurs à la poitrine qui trainaient depuis une bonne semaine, mais pas de panique, son petit cœur va très bien, ce ne serait apparemment qu’un vilain virus ! Après une semaine d’antalgique, ça va déjà mieux (achetés au supermarché puisqu’ici une grand partie des médocs est vendue en grande surface, où vous avez le choix entre le « Nurofen » et l’ibuprofen discount de la marque du supermarché… !!) On aurait bien voulu juste aller voir un médecin généraliste, mais après avoir fait le tour des cabinets des alentours, on n’a pas trouvé de consultation à moins de…. 100$ !! Du coup les urgences, c’étaient plus simples, même si aussi chères, et elle a pu avoir prises de sang, ECG… et blablaba ! ^^

To the beach

DSC04819

      Le printemps montre maintenant le bout de son nez, et les australiens tombent leurs vêtements ! On les avait vus en Thaïlande ou à Bali, torse nu pour les hommes, tee-shirt spécialement conçu pour montrer le soutif sur les côtés pour les filles… et on les retrouve ! Enormément de gens se baladent pieds nus, que ce soit près de la plage, ou pour aller faire leurs courses en plein centre ville (et non, ils n’ont pas leurs chaussures à la main parce qu’ils reviennent de la plage, il n’en ont juste pas ^^) ou très légèrement habillés : genre pas de pantalon pour les filles, juste un maillot de bain ça suffit ! Bon, oui on se moque un peu ^^. Mais ce côté libéré a aussi du bon car les australiens sont très ouvert d’esprit, tout ici est «  interesting » et la bonne humeur se fait sentir partout. Pour les pieds nus il faut aussi préciser que toutes les rues ici sont NICKELS, pas un papier, un bout de verre ni même une crotte de chien ! Et c’est fort appréciable.

IMG_5189

      Plus le temps s’améliore, plus on s’aperçoit à quel point les gens aiment profiter de l’extérieur, faire du sport, et c’est vrai que la plupart du temps, les espaces sont faits pour. Ils marchent, courent (parfois même avec la poussette et le chien lol), ils profitent des barbecues publics (quelle bonne idée en même temps !), ils surfent, pêchent, jouent au frisbee ou au rugby sur la plage… on voit même très régulièrement des deltas-planes et des parapentes juste au-dessus de la plage, passés à 5m des immeubles !

Les deltas-paneurs à la plage

Encoe en vie !

Encore en vie !

      On commence donc aussi à profiter de la mer, et des vagues ! En effet, les plages de Newcastle sont des spots de surf très prisés, quoi de mieux pour s’y mettre ? Maxime commence donc doucement à se lancer : première étape, arriver jusqu’au point où on « attend la vague » sans se noyer ^^.

Les surfers de Newcastle Beach

Les surfers de Newcastle Beach

Des Poutoux à tous !

Des POUTOUX !!

Des POUTOUX !!

Les sweedys à Newcastle – Partie 3

Citation

Les sweedys à Newcastle – Partie 2

 

        Voilà maintenant un gros mois que le blog est un peu en « stand by », on en est désolé, mais nous n’avons malheureusement pas autant de choses intéressantes à vous raconter que lors des 6 derniers mois ^^ (et puis pas autant de temps non plus d’ailleurs). A Newcastle, la routine commence peu à peu à s’installer.

      Côté boulot, Aurore a lâché son travail dans le restaurant indien : elle n’y faisait pas assez d’heures (et puis même avec beaucoup d’heures, à 7$/H ça ne volait pas bien haut quand même) et a trouvé autre chose. Adieu les currys gratuits… ! Elle travaille maintenant dans un café. (Bonjour les cafés gratuits ! lol) Elle peut y mettre en pratique ce qu’on a appris pendant notre formation de barista, c’est déclaré, bien payé (21$/H) et elle y fait beaucoup d’heures : le rêve ! Bon il y a quand même le boss, un portugais au caractère bien trempé mais très gentil, qui cri des insultes dans sa langue maternelle quand il est énervé (« Fodeeeez ! »), pour distraire un peu tout le monde.

Aurore joue au Barista

      De son coté, Maxime travaille toujours dans son restaurant japonais, faute de ne rien avoir trouvé d’autre pour le moment (mais toujours en recherche intensive). Ménage, service, encaissement, préparation de makis, il est leur homme à tout faire ! L’ambiance y est très sympa et il y apprend quelques notions de coréens (oui, le restau japonais est en fait tenu par des coréens !). On lui a demandé de passer son RSA (Responsible Service of alcohol), indispensable en Australie pour servir de l’alcool quand on travaille dans la restauration. Après 6H de cours, des vidéos d’australiens bourrés se tapant dessus : « I’m gonna punch you mate !! », un examen, et 110$ déboursés, il a obtenu la fameuse carte certifiant qu’il a obtenu son RSA. Il a également dû… à son grand désespoir… couper le bouc qu’il laissait pousser depuis 5 mois … 😦

Sushi Man

      En plus de nos deux emplois, nous faisons aussi de la distribution de journaux hebdomadaires. Tous les mardis, nous recevons 600 journaux à distribuer dans notre quartier, « le Star », qui est un journal gratuit. Ça nous permet d’arrondir encore plus les fins de semaines, et de remettre nos beaux sacs à dos quelques heures par semaines (nostalgie… nostalgie… ^^).

      Aus - NCL - Journaux (4)   Aus - NCL - Journaux (3)

      Vous imaginez donc bien, qu’avec tout ça, le temps passe pour nous à une vitesse folle ! Nous n’avons pas les mêmes horaires, ni les mêmes jours de repos, donc un peu difficile d’organiser des sorties et visites. Mais ca y est, les économies commencent doucement à se faire et on voit peu à peu l’Amérique du Sud nous faire signe 😀

Jacqui et Manolo, nos collocs

      Les rencontres sont un peu difficiles vu le temps que l’on passe à travailler, mais nos colocataires aiment bien inviter du monde, ce qui nous permet aussi de rencontrer des gens. Jacqui vient de fêter son anniversaire, avec au programme une soirée déguisée très sympa. Nous avons donc craqué pour des bouteilles de vins (bas prix évidemment) et lui avons confectionné un cadeau en papier mâché ! Oui, Oui, on se lance dans les arts plastiques maintenant ^^

Anniversaire de Jacqui

      Les températures commençent à remonter doucement mais les bouillotes de lit sont toujours d’actualité, et nous gardons espoir pour un peu de chaleur d’ici peu. Maxime a quand même trouvé la force d’aller faire sa première baignade (il n’est pas un Briard pour Rien ^^) : même avec les vêtements techniques, c’est pas chaud chaud !

Première baignade

Une des plages de Port Stephens

      Nous venons tous juste d’avoir notre premier jour de repos en commun (Wouhou !), et en avons donc profité pour bouger un p’tit peu. Direction Port Stephens, à 1h30 de bus, histoire de se balader, et de flirter avec des gros pélicans sur la plage et des perruches multicolores pendant notre repas.

    IMG_1802   IMG_1806

On vous dit à bientôt, et on vous fait….

Des GROS POUTOUX !!!!!

Les sweedys à Newcastle – Partie 2