Citation

Les sweedys de Haputale à Uda Walawe

 

2018-04 - Udawalawe - Safari (53)

 

     Haputale est une petite ville qui ne paye pas de mine mais dont les alentours sont sublimes. Nous trouvons d’ailleurs une super guesthouse (Leisure Mount View) avec une grande baie vitrée et une vue imprenable sur les plantations de thé et la vallée. En plus nos hôtes sont adorables, que demander de mieux !

 

2018-04 - Haputale - Balade vers Lipton seat (1)

Vallée du thé à Haputale.

     Haputale est également l’endroit que l’écossais Sir Thomas Lipton a choisi au 19ème siècle pour débuter ses affaires dans le thé, il y acheta des plantations et y créa une usine la « Dambatenne Tea Factory », menant à l’énorme entreprise que nous connaissons tous ! Un site très visité, à 15 km du centre, est le « Lipton’s seat » (100 Rp/pers), lieu où Mr Lipton aimait profiter de son thé matinal. Il y a d’ailleurs une petite statue à son effigie avec laquelle tout le monde se prend en photo. Allez, nous aussi on veut une photo avec Thomas 😉

 

2018-04 - Weligama - Lipton Seat (6)

Say Cheeeese !

     La vue à 360 degrés depuis le sommet est très appréciable, mais nous n’avions pas le meilleur temps pour en profiter. Nous gardons presque un meilleur souvenir de la montée et de la descente en tuk-tuk, qui nous a pourtant pris un temps fou ! En effet, le chemin est minuscule (de quoi faire passer deux tuk-tuks max) mais de gros bus et 4×4 s’y aventurent coûte que coûte, créant d’énorme bouchons tous les 500m. Tout le monde descend alors des véhicules pour gérer le flux au mieux, mais quand 15 personnes s’y mettent, ce n’est pas d’une grande efficacité. A chaque fois, un petit convoi de tuk-tuk se met en place pour se suivre et traverser les bouchons. Nous sommes inclus dans les groupes et donc super fiers : ouiii des copains tuk-tuk !

 

2018-04 - Weligama - Lipton Seat (7)

La superbe vue depuis le Lipton seat. 

     Il est possible de rejoindre la Dambatenne Factory à pied depuis le point de vue (5km), mais comme nous avions notre Tornado, il nous aurait fallu faire l’aller/retour.. et il faut bien avouer que nos jambes souffrent encore des marches d’Adam’s Peak la veille.. Nous rejoignons donc l’usine en trois roues. Nous croisons sur la route des cueilleuses allant faire peser leur sac plein de feuilles pour la matinée. Elles ramassent en moyenne 7kg de pousses de thé , juste pour le matin. Maxime en profite pour aller faire quelques photos avec leur accord et plaisante comme il sait le faire avec ses nouvelles copines !

 

2018-04 - Haputale - Balade vers Lipton seat (3)

La récolte du thé, 7kg par sac.

     La visite de la fabrique fut plutôt une déception. Les machines n’étaient encore pas en marche (toujours les vacances), mais nous pouvions faire la visite avec un guide pour 300Rp/pers. La visite fut encore une fois très brève, avec un guide complètement désintéressé donnant des explications bâclées et sans aucune dégustation. Nous en sommes ressortis plus embrouillés qu’autre chose. Comme vous le savez sûrement déjà, nous sommes passionnés de café (vraiment ?) et nous voulions vraiment profiter de ce voyage au Sri Lanka pour en apprendre plus sur son ami le thé. D’ailleurs, pour la petite anecdote, il se trouve que le pays était en premier lieu un producteur de café ! Mais toutes les productions ont été ravagées par des maladies (qui ce sont vite répandues avec la petite taille de l’ile) et les anglais ont alors commencé à planter du thé 🙂 Voilà, ça c’est dit… ! Nous avions donc un million de questions très précises à poser mais personne pour y répondre pour le moment 😦

 

2018-04 - Haputale - Amba tea plantation (12)

Silence, ça sèche.

     Mais nous ne comptions pas en rester là, et décidons de partir à la recherche de Amba Estate, une plantation de thé bio près de Ella dès le lendemain ! Nous allons manger, comme quasiment à chaque repas, à New Spice Hotel, un petit restaurant local dans le centre, qui ne paye pas de mine mais est délicieux ! Il est toujours plein, et nous sommes toujours très bien accueillis, malgré qu’ils soient tous débordés. Là bas pas de chichi, ce n’est pas parce qu’on est touristes que l’on ne nous sert pas des plats pimentés comme tout le monde ! C’est Ze place pour apprendre à manger bien épicé !

 

2018-04 - Haputale - Amba tea plantation (7)

Il y a aussi la cannelle du Sri Lanka.

     Après un petit déj’ chez eux à base de coconut rotis, nous partons pour notre nouvelle plantation de thé ! Comme Aurore est la pire copilote du monde… et qu’elle ne sait même pas indiquer le chemin avec le Gps devant les yeux… ce qui agace fortement Maxime.. Nous mettons un peu plus de temps que prévu, avec quelques demi-tours surprises par-ci par-là.

 

2018-04 - Haputale - Amba tea plantation (17)

Dégustation de thé.

     Finalement arrivés à destination, nous attendons la visite guidée qui a lieu à 11h, avec une excellente tasse de thé noir. La visite (qui dure entre 1h et 1h30) est gratuite et une dégustation est possible à la fin pour 500 Rp/pers.

     Voilà enfin LA visite du séjour ! Notre guide, ancien étudiant en anthropologie reconverti, est un passionné et nous explique tout tout tout ! Nous faisons d’abord un tour dans les plantations, pour ensuite aller voir les travailleuses, faisant toutes les étapes à la main ! Toutes nos questions trouvent enfin leur réponses, on est aux anges !

 

2018-04 - Haputale - Amba tea plantation (14)

Ici la machine qui roule le thé après cueillette.

     Nous apprenons notamment qu’au 18ème siècle, le Sri Lanka était le premier producteur et exportateur de thé au monde. Aujourd’hui ils sont 4ème, après Chine/Inde/Kenya car plus personne ne veut travailler dans les plantations. Pas étonnant lorsqu’on sait que chaque cueilleuse récolte 20kg de thé pendant 8H, pour 5 dollars par jour. Amba Estate estime que l’une des réponses à ce problème de main d’œuvre est le marché du bio, où l’on favorise la qualité à la quantité et où on respecte le bien être et les droits des travailleuses. Ici, les cueilleuses ne récoltent que 3kg de thé au total sur une journée. Ils ont la certification Bio depuis 2010 et partagent 10% des profits avec les travailleurs. Leurs thés sont gustativement excellents et nous recommandons la visite à toute personne s’intéressant de près ou de loin au thé. Nous avons d’ailleurs pris les contacts de leur responsable marketing, au cas où on en aurait besoin pour notre projet de café 😉

 

2018-04 - Haputale - Amba tea plantation (10)

l’empaquetage de thé blanc.

     Nous quittons Haputale et ses environs, pour laquelle nous avons eu un p’tit coup de cœur, et partons pour Uda Walawe, afin de faire un safari !

 

2018-04 - Udawalawe - Safari (3)

L’heure de pointe.

     Si l’île est petite, elle est couverte de parcs nationaux et il y a de quoi faire si on veut observer la faune. Nous choississons Uda Walawe principalement car c’est sur notre route, mais aussi parce qu’on y voit presque systématiquement des éléphants (au moins on ne repartira pas bredouille) ! Le plus simple et le plus commun est d’organiser la safari avec votre guesthouse sur place. Nous avions réservé la notre sur internet la veille car nous allions arrivés assez tard dans la soirée.. Encore une fois nous ne sommes pas agréablement surpris par l’endroit : booking.com et nous c’est fini ! Nous préférons largement voir les endroits avant de dire oui. Quoiqu’il en soit, dès notre arrivée nous organisons le safari du lendemain avec notre hôte. Nous aimerions nous rattacher à un groupe déjà formé car les jeeps sont prévues pour 6 personnes et on ne veut pas être tout seul dans la notre.  Cela revient également moins cher donc d’autant plus intéressant ! Il nous répond d’emblée que ce n’est pas possible. Nous ne cherchons pas plus loin mais avec le recul on se dit que « la prochaine fois », on fera le tour des autres hôtels nous même pour nous trouver un groupe !

 

2018-04 - Udawalawe - Safari (11)

 

     Levés à 5h pour être au parc au plus tôt (les moments les plus propices pour voir des animaux sont l’aube et la fin d’apres-midi), quelle mauvaise surprise n’avons-nous pas à notre arrivée en voyant que la moitié des jeeps ne contiennent que deux personnes… Nous allons prendre notre ticket (7000 Rp pour deux + les 4000 Rp à payer au chauffeur pour 3h de tour) et remontons en voiture pour se mettre dans la file des vingts autres voitures devant et derrière nous… Pendant la première demi-heure, les jeeps se sont suivis à la queue leu-leu, faisant un bruit indescriptible avec tous leurs moteurs qui crachaient de la fumée et entrainant des bouchons…. Pratique pour observer des animaux sauvages non ? Nous nous regardions tous les uns les autres avec gêne face à cette situation ridicule, personne ne profitait vraiment et on commençait vraiment à regretter d’avoir fait ce safari.

 

2018-04 - Udawalawe - Safari (45)

 

      Heureusement (et oui quand même), après cette première demi-heure épouvantable, les jeeps ont réussi à se séparer (car finalement, le parc est assez grand) et nous avons pu profiter de pas mal de moments tout seul. Il n’a pas fallu longtemps avant que l’on croise un gros groupe d’éléphantes avec leurs petits ❤ Nous en avons vu énormément pendant tout le safari, parfois de très près et parfois très intimement comme au bord de la rivière où l’on d’entre eux « jouait » avec l’eau.

 

2018-04 - Udawalawe - Safari (31)

   Il faut dire que le parc est quand même très beau et que sa végétation nous transporte tout droit en Afrique. C’est exactement ce qu’on imagine quand on entend le mot safari. On y a observé de nombreux oiseaux, mais aussi des buffles, des crocodiles, des lézards, des singes (dont nos petits macaques à toque qui ont la coupe de cheveux de Frère Toque haha) et des cerfs tachetés. Quelques léopards sont apparemment présents dans le parc mais il est très rare d’en apercevoir. Il nous a juste manqué un guide pouvant nous en dire un peu plus sur tous ces animaux car notre chauffeur (qui était supposé jouer aussi le rôle de guide) ne parlait pas bien anglais du tout.

 

2018-04 - Udawalawe - Safari (24)

 

     Nous sommes très contents de l’avoir fait, même si le démarrage fut chaotique et on espère qu’ils changeront un jour leur système de transport à l’intérieur du parc, que ce soit pour l’environnement ou le bien être des animaux. Nous partons à présent en direction des plages du Sud pour nos derniers jours !

 

2018-04 - Udawalawe - Safari (32)

Des Poutoux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les sweedys de Haputale à Uda Walawe

Laisser un commentaire, ca nous fera plaisir :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s