Citation

Les sweedys dans les montagnes du centre

 

2018-04 - Nuwara Ellia - La déprime (4)

     Nous voilà sur la route pour Kandy, plus au centre du pays, afin de se rapprocher progressivement de la région des plantations de thé.

     Sur le chemin, nous faisons un arrêt dans un jardin d’épices. La personne qui nous accueille nous annonce que le tour guidé du jardin, avec un petit massage à l’huile faite maison est gratuit. On comprend bien qu’un pourboire sera attendu mais pas de problème ! On ne va pas cracher sur un p’tit massage 😉

 

2018-04 - Kandy - Herbal massage (1)

Massage massage !

    Le guide, qui parle français, nous balade à travers le jardin et s’arrête devant de nombreux arbres/arbustes pour nous donner des informations sur celui-ci, ses fruits ou épices et ses utilités thérapeutiques. S’en suivent un délicieux thé aux épices, puis un massage des épaules, fait par deux étudiants. L’ensemble de la visite était fort intéressant, mais la fin en mode petit traquenard nous a bien déplu car il faut enfaite payer le guide et les masseurs séparément , et ils te font bien comprendre que tu ne donnes pas assez en te faisant la conversion en euro : ce qui est très désagréable pour quelque chose annoncé comme gratuit. La visite se termine par la boutique, où la porte est refermée derrière nous, avec trois personnes qui nous mettent la pression du regard pour acheter. Un avis donc plutôt en demi-mesure pour cette petite visite !

 

2018-04 - Nuwara Ellia - Pedro tea plantation (3)

La plantation de thé de Pedro Estate.

     Plus on avance, plus le temps s’adoucit avec l’altitude et plus la circulation devient bordélique ! Y aurait-il un lien ?! Par contre, les trois roues sont toujours autant « pimpés »,  et les stickers de Jack Sparrow sont toujours bien présents alors ça nous rassure ! Même si Maxime est devenu un king du tuk-tuk, conduire dans l’équivalent du périphérique parisien à 18h reste un exercice de taille.

 

2018-04 - Kandy - Sur la route (10)

Pimp my Tuk-tuk.

     Pour une fois, nous avions réservé une guesthouse via internet car nous arrivions en plein weekend de nouvel an et avions peur de galérer à trouver une chambre. Notre choix s’arrête sur Hostel Mount View. Si la chambre était « ok », l’hôte était particulièrement envahissant, à toujours vouloir nous vendre des excursions, savoir où on allait, ce qu’on avait fait blablabla… A tel point que l’on croisait les doigts pour ne pas le rencontrer  quand on rentrait ou sortait !

      Kandy est une des plus grandes villes du pays, elle en fut d’ailleurs la capitale à partir de 1592, et ce jusqu’à ce qu’elle soit soumise par les britanniques en 1815. Elle a été construite autour d’un lac artificiel , ce qui fait une sympathique balade et on y trouve de jolis bâtiments de style colonial. Mais elle reste néanmoins une ville bruyante avec beaucoup de circulation.

 

2018-04 - Kandy - Le temple (1)

Le temple de la dent.

     Parmi les attractions phares : le temple de la dent. Des pèlerins viennent de toute l’Asie pour s’y recueillir car il contient une relique de Bouddha : une de ses dents, retrouvée suite a sa crémation. Si nous n’y sommes pas entrés, faute de budget, nous avons passé pas mal de temps devant la porte principale , à capter toute l’ambiance qui l’entoure, avec ses pèlerins (dédicace à la famille Pèlerin pour le nombre de fois que l’on écrit ce mot ^^) qui viennent de tous le pays et les chants qui sortent du monument.

 

2018-04 - Kandy - Le temple (6)

Le mélange de religion.

     Nous ne nous attarderons cependant pas plus sur la ville car notre séjour n’a pas été des plus agréables. Entre notre hôte oppressant, le temps pourri et toutes les activités qui étaient trop chères pour notre budget (qu’il a fallu revoir à la hausse), nous n’avons pas fait grand-chose et n’avons pas senti la bonne vibe en général. Ça arrive ! Et nous savons maintenant avec l’expérience qu’il vaut mieux ne pas forcer et changer d’endroit rapidement, c’est donc ce que nous faisons !

     Nous mettons le cap pour Nuwara Elyia, une petite ville à 1900 m d’altitude, réputée pour ses plantations de thé et son climat plus frais que le reste du pays.

 

2018-04 - Nuwara Ellia - Pedro tea plantation (2)

La feuille de thé, Camellia Sinensis.

      Un petit détour sur la route nous permet d’aller voir un temple un peu particulier : le Lankatilake temple, qui contient une partie bouddhiste et une partie hindouiste. Le chemin jusqu’à lui nous fait passer par de petites routes et villages, où tout le monde sourit à la vue des deux blancs dans leur tuk-tuk 🙂 Un petit monsieur (trop kiki) joue le rôle de guide à notre arrivée et nous fait découvrir le temple hindou, dont l‘entrée est difficile à trouver seul. Le lieu est assez émouvant et plein de vie, nous commençons bien notre  journée !

 

2018-04 - Kandy - Temple boudo hindu (9)

Lankatilake temple.

     La route jusqu’à Nuwara Eliya offre de fabuleux panoramas sur les plantations de thé et c’est un plaisir d’y rouler. Plusieurs arrêts « cascade » sont également possible. De magnifiques étals de légumes bordent la route et nous donnent complètement l’eau à la bouche !

     Nous nous arrêtons pour une première visite de fabrique de thé, assez énormissime, appelée Damro (anciennement Mackwood Labookellie). Les visites, de 10 à 15 min sont très concises mais gratuites, avec un thé offert à la fin. Cela nous permet d’avoir un premier aperçu des différentes machines utilisées (même si elles ne sont pas en marche) et du processus de fabrication du thé, de la plante à la tasse, à compléter par la suite avec d’autres visites.

 

2018-04 - Nuwara Ellia - Damro Tea (9)

Tea time ^^

      Arrivés à Nuwara Eliya, une petite surprise nous attend : ce sont les vacances scolaires et il se trouve que la ville est une destination très prisées des locaux. Résultat ? Les prix sont complètement indécents !! Des chambres à 4000-5000 Rp la nuit (nous payons habituellement 1500 Rp maximum), alors qu’elles n’ont rien d’exceptionnel. Après avoir fait 6-7 endroits sans succès, nous commençons à nous sentir piégés dans cette ville où on risque de se ruiner. Et tout le monde nous dit que ce sera pareil dans la toute région, il n’y donc pas trop d’intérêt à refaire des kilomètres. Nous finissons par trouver Fairy HOSTEL, et son adorable propriétaire où nous négocions une chambre pour 2500€, ce qui est toujours bien au-delà de notre budget mais mieux que rien. On nous installe dans une chambre au sous-sol, humide, froide et qui sent le choux, avec un lit fait de palette et pas de moustiquaire… Le rêve ! On comprendra plus tard que cette chambre n’est pas habituellement louer aux touristes mais que Ajid, le propriétaire tenait vraiment à nous dépanner.

 

2018-04 - Nuwara Ellia - Pedro tea plantation (6)

Les différents graduations du thé.

      Nous avons donc un p’tit moment de déprime, qui s’amplifie d’autant plus lorsqu’on décide de faire un tour de la ville, qu’il se met à pleuvoir en mode grosse averse, que l’on rentre sans avoir rien vu et qu’arrivés à la chambre, il y a des fuites d’eau partout… Nous sommes au bout du rouleauuuu !

 

2018-04 - Nuwara Ellia - La déprime (1)

La LOOOOOSE !!!

     Après une plus ou moins bonne nuit de sommeil, nous retrouvons notre optimisme (oui ça suffit les pleurnicheries !!) et partons pour une deuxième plantation de thé : Pedro Tea Estate. Malheureusement l’usine est fermée pendant encore 2 jours (vacance du nouvel an) et il n’y a pas de cueilleuses en action dans les plantations, du coup on décide de ne pas faire la visite payante (car nous verrions la même chose que la veille) et préférons déguster deux thés noirs d’intensités différentes, avant de se promener dans les plantations.

 

2018-04 - Nuwara Ellia - Park (6)

Family portrait.

 

       Nous profitons de l’après midi pour flâner  quelques heures dans l’agréable parc Victoria, où toutes les familles en vacances viennent se détendre, pique-niquer, jouer au criquet ou faire des selfies ! 🙂 Nous nous couchons très tôt (19h) pour se lever très tôt (12h30) et aller faire l’Adam’s Peak !

     Adam’s peak, ou Sri Pra est un site sacré qui abrite une trace de pas à son sommet. Selon sa croyance religieuse, chacun l’interprète différemment : pour les bouddhistes il s’agirait du pas de Bouddha, pour les hindous ce serait celui de Vishnu, pour les musulmans le premier pas d’Adam lorsqu’il arriva sur terre ou encore Saint-Thomas pour les chrétiens. Il y en a donc pour tout le monde !

 

2018-04 - Nuwara Ellia - Adam's Peak (11)

C’est que ça grimpe !

     Il faut compter 2h15 pour faire les 70 kms en tuk-tuk. Si la première partie de la route est niquel, la deuxième est complètement tape-cul ! Nous débutons l’ascension des ?? marches à 3h30. Le chemin sur la montagne est visible au loin, éclairé par quelques lumières avec un sublime ciel étoilé en toile de fond. Le lieu regorge de sri-lankais venus faire le pèlerinage mais, contre toute attente, ils sont déjà tous en train de descendre ! Il nous faut donc slalomer entre tout le monde : les mamies qui peuvent à peine marcher, parfois soutenues de leur fils ou petits fils, les parents avec leurs enfants endormis dans les bras ou les bandes de potes qui font des parties en courant. Durant toute l’ascension, des stands et restaurants vendent de quoi s’hydrater ou grignoter.

 

2018-04 - Nuwara Ellia - Adam's Peak (3)

Wouaaaah !!

      La dernière demi heure, où l’escalier est plus étroit, se fait à la queue leu-leu. Il faut donc faire preuve de patience car attention, les mamies n’aiment pas qu’on les double et ne se laissent pas faire ! A 5h30, nous sortons du rang et trouvons un spot en grimpant sur la falaise pour le lever du soleil qui commence. L’instant est magique ! Les couleurs qui changent chaque minute, la brume qui prend place entre les collines et les lacs que l’on voit apparaître progressivement … ❤

 

2018-04 - Nuwara Ellia - Adam's Peak (9)

Belle vue non ?

       Nous voulons ensuite poursuivre pour atteindre le sommet mais il y a énormément de monde et ça n’avance absolument pas, à tel point que les locaux s’asseoient par terre les uns après les autres. Apparemment des grilles seraient ouvertes et fermée en haut pour gérer le flux. Des touristes qui descendent nous préviennent qu’on en a encore pour 1h30 de montée avec les bouchons. Ayant encore 2h de route pour rentrer, nous décidons de commencer la descente. Dommage pourtant, on le voyait le sommet !

       Si la montée demande plus de physique et d’endurance (mais rien insurmontable hin ! Ici les personnes âgées le font encore), c’est le retour qui est le plus douloureux ! Aie Aie Aie les genoux ! Nous finissons par le faire en sautillant les marches en 1h30, et nos gambettes vont s’en souvenir pendant plusieurs jours !

 

2018-04 - Nuwara Ellia - Damro Tea Nous (3)

Des poutoux !!!

Les sweedys dans les montagnes du centre

Laisser un commentaire, ca nous fera plaisir :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s