Citation

Les sweedys à Melbourne

2018-02 - Mel - La ville (2)

     Nous avions eu une si belle expérience en Australie il a maintenant plus de 3 ans, qu’y retourner était quelque chose qui nous tenait beaucoup à cœur. Mais cela reste malheureusement un pays assez cher pour voyager, nous faisons donc le choix de ne s’y arrêter que brièvement pour un seul stop. Alors pourquoi Melbourne ? Certains le savent peut-être déjà mais Melbourne tient une place d’honneur dans la culture du café, et est, sans aucun doute, LA capitale du café en Australie. C’est donc presque plus une visite « d’affaire » que touristique que nous faisons pendant 4 jours ! Nos amis et collègues de Wellington nous avait d’ailleurs concocté une superbe liste des meilleurs coffeeshops à aller voir !

2018-02 - Mel J4 - Brothers baba budan (4)

Mmmouaip, je suis pas fan du finish prune. 

     Cela faisait très longtemps que nous n’avions pas mis les pieds dans une aussi grande ville, et en général, on a beaucoup de mal à en prendre le rythme. Melbourne est la deuxième plus grande ville d’Australie, avec 4 millions d’habitants, et est aussi souvent reconnue comme sa capitale culturelle. Mais combien il y a-t-il d’habitants en Nouvelle-Zélande déjà ? Euh….. 4 millions !! Vous imaginez donc le p’tit choc !

 

2018-02 - Mel - Aurore Perdu (5)    2018-02 - Mel - La ville (29)

 

     Pendant notre séjour, nous avons été gentiment hébergé par l’amie (Ellie) d’une ancienne collègue d’Aurore (Sarah), son copain (Ryan) et leur coloc’ (Locki). La générosité de certaines personnes, qui vous ouvrent leur porte sans même vous connaitre, nous surprendra toujours ! Ils vivent à Thornbury, un quartier à 20 minutes de train du centre et nous accueillent à bras ouverts, même s’il faut qu’on dorme dans leur salon, avec une pile de couverture en guise de matelas 🙂 Cela nous permet d’explorer les quartiers un peu plus excentrés du centre comme Fitzroy, le quartier dit « bohème », avec ses successions de cafés, friperies, restaurants et autres boutiques décalées et branchées le long de sa rue principale : Brunswick street.

DSC00112

Loki, Ryan, Ellie et nous.

     Pour être honnêtes, nous étions un peu perdus dans cette énorme ville et ne savions pas trop dans quel sens la visiter. Il n’y a, de plus, pas de monuments très célèbres auxquels se référer comme souvent dans les grandes villes . Du coup, nous avons laissé les emplacements des cafés nous guidés et avons visité les quartiers dans lesquels nous étions en même temps ! Un petit tour du centre dans le vieux tramway, construit en 1885, permet (gratuitement), de se situer dans tout ça, pour peu d’avoir le temps car il n’est pas des plus rapides mais joue plutôt dans le genre kiki.

 

2018-02 - Mel J4 - Patricia brewers (5)

     Avec presque vingt coffee shops faits en quatre jours, nous avons été « surcaféiné » plus d’une fois, mais n’avons rien lâché ! A chaque visite, nous avons analysé scrupuleusement chaque détail, de la petite affiche sympa sur le mur, à l’organisation du personnel, en passant par la marque de la machine ou la présentation des assiettes. Ça en était parfois un peu gênant parce qu’ils voyaient tous qu’on les observait, surtout quand Maxime se mettait en mode paparazzi avec l’appareil photo haha.

2018-02 - Mel J4 - Patricia brewers (2)

Miamm !!

 

     Et nos petits chouhoux parmi tout ça ? Il y a d’abord Patricia (entre Little Bourke et Little William Street dans le CBD), un espresso bar où l’on reste debout avec de la bonne musique disco et une super ambiance bien « busy ». Mais aussi Wild Open Road (sur Barkly street, Brunswich) avec sa déco ambiance année 50, et Proud Mary (sur Oxford Street, Collingwood) avec un côté plus détendu new yorkais, qui ont tous les deux des cuisines et nous ont servi des déjeuners excellents, tout en ayant une très bonne qualité de café.

 

2018-02 - Mel J2 - Proud Mary (3)

Le Proud Mary 

     C’est à Brother Baba Budan (Little Bourke St), avec des chaises accrochées partout au plafond, que vous avons bu notre meilleurs tasse. Ils y servent le café du torréfacteur SevenSeeds, notre préféré de ces quatre jours. Pour finir, nous avons tenté de croiser Matt Perger, barista renommé, qui a fait deux podiums en championnat mondiaux et qui nous a énormément appris via ses articles dans BaristaHustle (nous sommes complètement fans !!!) dans tous les Sensory Lab, cafés dont il est partenaire. Pas de chance pour nous, nous avons vu sur son instagram qu’il y était le jour suivant pour présenter de nouveaux thés…  On était à deux doigts d’avoir un autographe lool

     2018-02 - Mel J2 - Queen Victoria Market (13) 2018-02 - Mel J1 - Sensory Lab (12)

 

     Côté belles petites trouvailles, il y a l’énorme marché couvert Queen Victoria Market, sur lequel nous sommes tombés par hasard, et qui s’étend sur 6 hectares. On peut y  trouver tout et n’importe quoi (même acheter du vin en rapportant sa bouteille et en la remplissant directement au tonneau !), il y règne une ambiance survoltée et il fait vraiment bon s’y balader !

2018-02 - Mel J2 - Queen Victoria Market (17)

Ca c’est de l’idée !!

     Dans le genre très original nous sommes également allés manger à Lentil as Anything, sur les conseils d’Ellie. Il s’agit d’un restaurant végétarien, qui ne fonctionne qu’avec des donations et des bénévoles. Le concept est « pay as you feel », et vous mettez dans la boite de donation, à la fin de votre repas, ce que vous considérez que votre plat vaut ou faites en fonction de vos possibilités financières du moment, sachant que cela doit quand même permettre au système de fonctionner. La nourriture était très bonne, le service excellent et l’ambiance très chaleureuse, avec même un petit papy qui joue de la guitare pour couronner le tout 😉

2018-02 - Mel J3 - Lentills as anything (4)

Super concept !

     Au fur et à mesure de nos marches, nous nous sommes rendus compte de la place assez importante qu’occupe le street art dans la ville. C’est au cours des années 1970 que l’influence du graffiti de New York a commencé à voir le jour dans des quartiers plus défavorisé puis a gagné plus de notoriété au fil des années. C’est toujours un plaisir de tomber sur un beau graff inattendu à un coin de rue. Mais il y a aussi des rues plus célèbres pour les voir comme Hosier Lane ou ACDC Lane ou les graffeurs ce sont mis dans la peau d’un enfant qui dessine, une belle touche de fraicheur dans la ville !

2018-02 - Mel J4 - Street art (20)

Les graffs d’AC/DC Lane

 

 

 

    C’est au cours de notre dernier jour, quand nous sommes passés plusieurs fois dans les mêmes rues et que nous repérerons enfin dans les quartiers, que nous arrivons à capter l’essence de la ville tel qu’on l’imaginait en arrivant. Quelques jours supplémentaires n’aurait pas été de trop ! Mais le billet suivant est déjà réservé : direction l’Indonésie !! ❤

2018-02 - Mel J4 - Dans l'avion (4)

Des poutoux !!

Les sweedys à Melbourne

Une réponse "

Laisser un commentaire, ca nous fera plaisir :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s