Citation

La Nouvelle-Zélande en Bref

 

      Difficile de résumer deux ans en quelques lignes… Mais pour ceux qui sont un peu perdus : nous sommes arrivés en NZ en janvier 2016, un Working Holiday Visa en poche, et l’envie d’en apprendre plus sur la caféologie. Et comme d’habitude, nos plans ont beaucoup changé ! Sensés rester 6 mois, nous sommes déjà vite passés à un an… Puis nos boites respectives nous ont proposés de nous sponsoriser pour obtenir un Work Visa, ce que nous avons fait. Nous avons donc vécu deux ans au total à Wellington, ville dont nous sommes complètement tombés amoureux ! La bonne taille, la bonne ambiance, les bonnes personnes, le tout dans un pays magnifique !! Le seul hic sera malheureusement sa situation géographique et son trop grand éloignement de l’Europe. Et c’est ce qui nous fait rentrer 🙂 Avant de partir, nous avons pris un mois pour visiter ce que nous n’avions pas pu faire depuis Welly, et, mis à part les aléas météorologiques, nous avons été complètement émerveillés par ce beau pays. Nous ne pouvons que vous le conseiller pour votre prochain voyage !

 

Les petits chiffres :

  •  4 800 000  de néo-zélandais, soit 17,9/km² (contre 99/Km² en France)
  • dont les origines sont à 74% européennes, 14,9% maories, 11,8% asiatiques et 7,4% des îles pacifiques
  • Salaire moyen : 2275€/mois
  • Taux d’alphabétisation : 99 %
  • Espérance de vie : 81,7 ans
  • Indice de Développement Humain : 0,915 (soit 13ème sur 188 pays) – 0,897 soit 21ème pour la France
  • Nombre de jours à barouder en van en Nouvelle-Zélande : 26 jours

Le budget : 

  • Notre budget estimé était de 200 NZD/jour pour deux (soit 118€), et nous avons bien vécu avec 200 NZD/jour, comprenant la location du van (115 NZD/jour assurance comprise chez « Tui campers Sleepervan » mais van assez (très) vieux), l’essence, les campings (gratuits et « low cost » autant que possible) et la nourriture (nous avons presque toujours cuisiné dans le van). Mais ce budget ne comprend pas certains extras comme Hobbiton (80 NZD/pers) ou encore le ferry pour l’île du sud (265 NZD pour une traversée). Même si nous avons réussi à tenir notre budget, il nous a limité, notamment en termes de kilomètre (l’essence est très chère, surtout dans l’ile du Sud)) et nous a obligés à revoir notre itinéraire (pas de Cape Reinga, pas de Milford Sound). Nous conseillerions donc de le revoir un peu à la hausse 😉
  • En ce qui concerne le coût de la vie en NZ, nous dépensions 500 NZD/par semaine pour deux la première année en moyenne. Ceci comprenait le loyer (150 NZD/semaine pour deux car nous vivions chez une famille en banlieue), le transport (180NZD/mois pour deux pour une carte de train au mois), nos téléphones, nos activités (carte d’escalade), notre assurance santé (Chapka), la nourriture et les sorties, tout en faisant globalement assez attention à nos dépenses. La deuxième année, nous avons pris un appartement seul en plein centre-ville (410 NDZ/semaine + 25NZD de charges) ce qui a fait monter le budget hebdomadaire à 800NZD/semaine.

A WELLINGTON

Depuis Wellington2

 

Ce qu’on a aimé :

  • Vivre dans la  « petite capitale la plus appréciable au monde » (d’après le Lonely Planet).
  • Marcher sur le front de mer jusqu’au marché le dimanche matin et manger un « poffertjes » au caramel beurre salé chez Monfoort (food-truck hollandais).
  • La dynamique culturelle de la ville : il y a toujours un évènement/festival/concert quelque part.
  • L’engouement des Wellingtoniens pour la bonne bouffe, et surtout le bon café !
  • Le multiculturalisme : tout le monde vient de partout, que ce soit les personnes en Working Holiday Visa ou les kiwis eux-mêmes.
  • Que le temps puisse changer 4 fois dans la même journée ! Au moins on sait qu’il faut toujours avoir une veste avec soi, mais aussi qu’un temps pourri peut vite tourner en beau ciel bleu 😉
  • Les torréfacteurs Flight Coffee et People Coffee.
  • Travailler à La Cloche et Mojo et en apprendre des tonnes sur le café.
  • Pouvoir se déplacer en longboards.

Ce qu’on a moins aimé :

  • Le manque de terrasse pour se poser quand il fait beau (même s’il y a des rooftops).
  • Le haut de Cuba Street, un peu douteux parfois.
  • Le prix des transports en commun qui est assez cher et le fait qu’il n’y ait pas de carte regroupant l’ensemble des transports, il faut tout payer séparément.
  • Le soleil trop fort qui vous brûle la peau en 5 minutes.
  • Les loyers élevés (parfois plus cher que Paris…)

DANS L’ENSEMBLE DE LA NOUVELLE-ZÉLANDE

New Zealand

 

Ce qu’on a aimé :

  • La bonne humeur et l’optimisme général des kiwis.
  • Vivre en terre du milieu et dans le Seigneur des anneaux en permanence.
  • Voir des moutons par milliers, et s’étonner quand on n’en a pas vu depuis quelques kilomètres !
  • Marcher sur le mont Taranaki.
  • La culture maorie.
  • Etre payé et organisé tout son budget à la semaine.
  • Les plages paradisiaques de la péninsule de Coromandel, qui méritent leurs afflux de touristes.
  • Rouler, tout simplement, ce qui en met déjà plein la vue.
  • La petite ville de Raglan et son côté « poseyy ».
  • Vivre sur une ile et pouvoir voir la mer ou la montagne très rapidement (parfois même les deux depuis un même endroit)
  • Le DOC (Department of Conservation) et le travail fabuleux qu’ils font pour les treks et les parcs nationaux, toujours parfaitement indiqués, documentés et sécurisés.
  • Les « eggs benedict » au p’tit déjeuner, avec beaucoup de bacon !

Ce qu’on a moins aimé :

  • Le prix des forfaits de téléphone.
  • Devoir toujours (et sans exception) avoir son passeport sur soi pour commander/acheter la moindre bière… Quand on a 28 ans…
  • Que personne ne reste ici bien longtemps (à part les kiwis, et encore !) : les amis viennent et partent.
  • Que ce soit si loin de l’Europe.

Nos recommandations :

  • Les sites pratiques : Trade Me (pour acheter/vendre n’importe quoi, trouver un appart’ ou un boulot) ; http://www.geonet.org.nz (pour des informations sur les tremblements de terre) ; http://www.nzta.govt.nz (pour des informations sur les routes fermées)
  • Les applications Wikicamps et Campermate pour trouver campings, stations essences, stations de vidange et autres nécessités.
  • Pour l’essence, les stations services « Gull » sont de loin les moins chères de l’ile du Nord. Pour le reste, on peut obtenir des réductions de 6cts/litres en faisant les courses à New World et en faisant le plein dans les stations services associées.
  • Prendre les cartes de fidélité des supermarchés permet de bonnes réductions ! New World en fait notamment une exprès pour les touristes à demander à l’accueil.

 

La Nouvelle-Zélande en Bref

Laisser un commentaire, ca nous fera plaisir :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s