Citation

L’arrivée des Sweedys sur l’île du Sud

2018-02 - Welly - Last Wellington (4)

 

     Nous y voilà, nous avons pris le ferry et dit au revoir à Wellington pour de bon. Avec un pincement au cœur bien entendu car nous sommes tombés complètement amoureux de cette ville au cours des deux dernières années. Une dernière photo et c’est parti pour l’ile du Sud, connue pour être beaucoup plus sauvage que sa sœur du Nord.

 

2018-02 - Picton - Fiords (12)

Fjords à marée haute.

     Déjà depuis le ferry, l’arrivée à Picton au milieu des fjords de Marlborough Sounds est magnifique. Le capitaine nous signale même une bande de dauphins à coté du bateau mais impossible de les voir depuis l’endroit où nous étions assis. Les paysages de toute beauté ont continué tout le long de la Scenic road vers Nelson : un beau ciel bleu, les montagnes et la mer mélangeant leurs couleurs et donnant de jolies petites baies.

 

2018-02 - Picton - Fiords (16)

Fjords à marée basse.

     Nous faisons notre premier arrêt à Pelorus Bridge (sur la route 6), un petit coin de paradis qui nous ramène tout droit en Ardèche, où est une partie de la famille d’Aurore. Parfait pour se baigner dans la rivière, faire des sauts, ou encore un peu d’escalade 😉 Secondairement, c’est également le lieu de tournage de la scène des tonneaux dans le Hobbit, ce qui donne un petit air de déjà vu bien sympathique ! Un stop à faire si vous passez par là 😉

 

2018-02 - Picton - Pelorus Bridge (7)

Wahouuuuu !!

     Nous arrivons le lendemain à Nelson, ville la plus ancienne de l’ile du Sud , mais aussi la plus ensoleillée de tout le pays. Et ça se sent ! Nous avons cherché de l’ombre toute la journée pour garer notre van ou marcher dans les rues. Nous y avons passé la journée, à flâner par ci par là à la recherche de petits cafés ou de wifi pour poster nos articles, ce qui va souvent de paire.

 

2018-02 - Nelson - Nelson (3)

Les rues de Nelson.

     Contrairement aux villes que l’on a l’habitude de visiter ou traverser, Nelson est une ville très verte, ce qui lui donne tout son charme. Des arbres partout le long des rues (pour vous faire de l’ombre !), des pots de fleurs accrochés un peu partout, ou encore des zones piétonnes et des terrasses, ce qui donne même l’impression d’être dans une petite ville française (décidemment !). On s’y est senti très bien et on s’y serait même bien vu y vivre un peu si on était restés en NZ plus longtemps.

 

2018-02 - Nelson - Nelson (9)

Encore un endroit kiki avec des plantes et des conteneurs.

 

     Mais le réel attrait de la région est le parc National Abel Tasman, à 1h30 de Nelson, nommé d’après le premier navigateur à découvrir le pays, en 1642. Le parc est traversable en un trek (Abel Tasman Coast Track) de 3 à 5 jours ou bien par la mer avec un kayak ou un watertaxi qui vous dépose à certains spots. Comme nous n’avions pas autant de temps à y passer mais que nous voulions l’explorer un minimum, nous avions réservé une hutte pour la nuit, ce qui nous permettrait de poser nos sacs, faire quelque « side trips » (courte randonnée sortant du chemin principal) et rentrer le lendemain.

 

2018-02 - Tasman - Stilwell bay (11)

Stilwell Bay.

      Un grand parking est disponible pour laisser son véhicule gratuitement à Marahau, et c’est de là que nous partons. Le trek est globalement très facile car sans dénivelé, et même les grosses chaussures de rando ne sont pas forcement nécessaires. Depuis le chemin principal, il y a plein de possibilités de sortir pour aller à la plage, voir une cascade ou encore un viewpoint, et c’est là que cela devient un petit peu plus difficile, car il faut descendre de la colline pour ensuite remonter. Entre forêt native et plage au sable doré, on en prend encore plein la vue !

 

2018-02 - Tasman - Apple tree bay (4)

Apple Tree Bay.

     Nous arrivons à la Anchorage Hut, la première hutte du trek, et nous retrouvons avec plein de familles kiwies en vacance, faisant le trek de 5 jours ! Pour 38$/pers, nous avons le droit à un matelas en dortoir, des toilettes, de l’eau potable et un espace commun pour manger et trainer. Par contre, pas d’électricité ni de douche et pas non plus de quoi cuisiner. Il faut donc emporter son propre réchaud ou de la nourriture froide uniquement. Ce que nous ne savions pas, perdus au milieu de notre forêt, c’est qu’une tempête était sur le point de péter !

 

2018-02 - Tasman - Observation Beach (5)

Les plages de sable sucre roux.

     Nous nous réveillons donc le deuxième jour, sous la pluie, avec le responsable de la hutte qui nous conseille de ne pas partir avant le déjeuner. Nous attendons seulement un chouilla et partons vers 9h, la pluie « un peu » calmée et équipés de nos ponchos et de nos chaussures waterproof ! Comment dire que 4h de marche sous la pluie, ce n’est pas ce qu’il y a de plus drôle.. Nous n’avons donc fait aucune pause (de toute façon sous la pluie ça ne servait pas à grand-chose) et avons expédié tout ça en 3h ! Sur le dernier tiers, à cause de la tempête et de la marée haute qui n’a jamais été aussi haute, une partie du chemin était inondée, l’eau nous arrivant aux genoux ! Un des ponts traversant une baie commençait à se détacher à cause des vagues, faisant tanguer le pont comme pas possible. Il nous a fallu presque courrir entre deux vagues pour le traverser, ce qui était légèrement flippant. Arrivés sur le parking, certaines voitures étaient le popotin dans l’eau… heureusement pour nous, nous avions garer le van dans un endroit sec !

 

2018-02 - Tasman - Jour 1 - Départ (4)

C’était une goutte ça ? 

     Ce que nous ne savions pas, c’est que la tempête n’avait pas seulement eu lieu autour d’Abel Tasman, mais aussi sur toute la côte ouest de l’île ! Résultat, des routes bloquées par des arbres ou complètement fermées car effondrées et des campings qui ne peuvent pas nous accueillir parce qu’ils n’ont plus d’électricité…

 

2018-02 - Tasman - Sous la pluie (6)

Les Ponchos, c’est la vie !!

     Nous avons donc un peu galéré à trouver un endroit où dormir et avons finalement trouvé refuge à « the Pines Tavern », un pub près de Wesport qui offre un parking aux roadtrippers avec wifi, eau potable et douche ! C’est un peu le PMU du fin fond de la NZ, avec des accents à couper au couteau et des routiers qui s’arrêtent prendre leur binouz habituelle. Mais la propriétaire est très gentille et ils ont à boire !

 

20180202_191925

The Pines, old school Tavern

  La route que nous devons prendre pour continuer notre itinéraire est malheureusement toujours fermée, nous devons donc rester là une nuit de plus avec l’espoir qu’elle réouvre très vite ou bien changer notre itinéraire et louper certains des principaux endroits touristiques de la côte Ouest. On vous en dira plus la prochaine fois, et en attendant….

 

2018-02 - Tasman - Sous la pluie (1)

Des Poutoux ?

L’arrivée des Sweedys sur l’île du Sud

"

  1. Des poutoux tout mouillés les Sweedies !!!! Et bon courage je sais ce que c’est les treks sous la pluie :).

    PS : je n’arrive plus à suivre votre rythme de posts 🙂

Laisser un commentaire, ca nous fera plaisir :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s