Citation

Les sweedys à Buenos Aires – Partie 2

 

Arg - Buenos A - S2 - La Roseraie (12)

   Nos amis partis, nous avons changé d’auberge, pour aller, quatre rues plus loin, au « Art Factory » : toujours dans le quartier de Palermo, mais rien à voir avec la première ! Ici pas de puces de lit, mais un bon petit déjeuner, une propreté au top avec même les lits refaits tous les jours, des beaux grafs sur la plupart des murs et un personnel très sympa ! Nous étions dans un dortoir de 8, avec une place réservée pour notre ami Thibault 😉

Arg - Buenos A - S2 - La guest

   En l’attendant, nous avons eu l’occasion de flâner un peu dans le quartier, et de faire le plein de quelques vêtements parce qu’il commençait à y avoir urgence ; notamment pour Maxime qui a maintenant tendance à vouloir voyager trop léger 🙂 Nous sommes allés voir un concert de percussion, « la Bomba del Tiempo », qui a lieu tous les lundis soir pendant l’été ; à ne pas manquer si vous passez à Buenos Aires à cette époque !! Les 17 percussionnistes, qui changent d’instruments à tour de rôle, envoient vraiment du pâté avec une énergie folle ! Impossible de ne pas danser 🙂

La Bomba del Tiempo !!

La Bomba del Tiempo !!

   Le lendemain, nous retrouvions notre Titi ! 🙂 A sa demande de voir « du vert », nous sommes allés nous promener dans la réserve naturelle Costanera Sur.  Le soir venu, en bons français qui se retrouvent : apéro ! Mais attention, Thibault nous a rapporté un cadeau de marque. Comme il le dit si bien (lui-même voyage beaucoup) : « je sais ce qui manque quand on reste loin de la France un peu trop longtemps » ^^ Et le voilà qui sort de son sac de la Tomme de Savoie et trois beaux saucissons !! Ça mérite une petite photo 🙂

Et vive la france !!

Et vive la france !!

   Nous faisons avec lui les choses que nous n’avions pas encore vu dans la capitale, comme le musée d’art latino-américain (Malba), que nous avons beaucoup aimé ! 🙂 S’y tient une exposition de Antonio Berni, un artiste argentin du XXème siècle. Ses tableaux à base de gravure/tamponnage /collage et mettant en scène des personnages fictifs (Juanito un enfant des bidonvilles et Ramona une prostituée) lui permettent de faire une critique de la société. Mais aussi de l’art très très contemporain que nous avons eu plus de mal à comprendre lol Une petite astuce : si vous avez un Smartphone Samsung, vous avez une entrée achetée, une entrée offerte. Allez savoir pourquoi, nous on se pose toujours la question, mais il suffit de montrer le téléphone, et ça marche.

Juanito en famille

Juanito en famille

   Nous passons par le cimetière de Recoleta, où se trouve la tombe d’Eva Perón (appelée Evita), première dame Argentine de 1946 à 1952, et véritable icône. Une madone du peuple, qui œuvra notamment pour le droit de vote des femmes ou la création de la fondation Eva Perón destinée à aider les plus démunis. Nous nous attendions un peu à un équivalent du Père Lachaise mais ici, aucune verdure, et des mausolées à perte de vue, dans une ambiance un peu austère. Certaines tombes sont laissées à l’abandon, si bien que l’on en voit apparaitre directement des cercueils. D’un autre côté, on y trouve aussi des mausolées gigantesques à l’architecture très travaillée.

                  Arg - Buenos A - S2 - Le cimetiere Recoleta (3)       Arg - Buenos A - S2 - Le cimetiere Recoleta (16)

   Petit repos au jardin japonais de Palermo, loin de l’agitation du quartier avant de sortir. Nous nous sommes trouvés un petit bar où on nous offrait presque autant de boissons qu’on en consommait ! Que demander de plus ! Après une bière et un cocktail, le patron vient nous voir pour nous offrir  des téquilas Pafs et les faire avec nous. Nous avons ensuite eu le droit à un autre cocktail offert ! Nous sommes bien sûrs revenus le lendemain, et rebelote ^^ Malgré tous nos efforts, nous n’avons quand même pas réussi à faire la fête comme on le voulait, à cause du rythme argentin… Il n’y a personne dans les bars avant 00h et personne avant 3h dans les boites. Même en ne prennent l’apéro qu’à 22h, nous n’arrivions pas à avoir l’esprit clair et de l’énergie pour attendre 3h et danser jusqu’à 8h du mat’ :s On a enfaite vu après que les autres faisaient des siestes l’après-midi. Tricheurs ! ^^

Après une bonne soirée, pamplemousse oblige !!!

Après une bonne soirée, pamplemousse oblige !!!

   Nous repassons par la Boca, où se tient un petit évènement organisé par le musée de Don Benito Quinquela Martin (peintre très populaire du pays venant de la Boca). Il s’agissait de peindre une partie des pavés devant la rue Caminito, et tout le monde était le bienvenu. Tous à nos pinceaux, avec chacun une couleur différente, pour laisser la trace de notre passage dans la capitale. Aurore et Thibault ont même eu le droit à une petite interview  pour la vidéo du musée ! Pas pratique en espagnol… Un moment vraiment chouette !

Arg - Buenos A - S2 - La Boca (10)

   Avant de quitter la ville, place… au Tango ! Nous profitons de l’auberge qui donne des cours gratuits pour s’essayer un peu à cet art. Nous avons le droit à une prof adorable, qui préfère nous apprendre à ressentir la danse, plutôt qu’à nous apprendre des pas par coeur (ce qui n’est d’ailleurs pas le principe du tango). Nous nous entrainons à bouger sur la musique et à suivre ou guider un partenaire en se regardant dans les yeux lol Un peu gênant au début, sachant qu’on change tout le temps de partenaire, mais nous avons finalement tous bien joué le jeu et c’était très sympas !

   Nous aurons finalement passé deux semaines bien remplies dans cette grande ville et commencions à avoir nos petites habitudes, comme le p’tit restau au coin de la rue où les choripans ne coûtaient que 39 pesos et où la toute kiki serveuse vénézuélienne pouvait pratiquer son français. Nous en avons plus ou moins fait le tour, même si c’est comme partout, il faut rester vraiment longtemps pour capter la vraie ambiance d’un endroit. Nous avons quand même une bonne idée de celle qui règne dans Buenos Aires.

Elle est trop kiki !!!

Elle est trop kiki !!!

   Nous quittons notre Titi, que nous recroiserons dans deux semaines à Iguazu, et nous prenons la route pour appréhender quelque chose de nouveau : du woofing chez Sacha dans la région de Córdoba.

Des Poutoux !!

Des Poutoux !!

Les sweedys à Buenos Aires – Partie 2

"

Laisser un commentaire, ca nous fera plaisir :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s