Citation

Les sweedys à Buenos Aires – Partie 1

Arg - Buenos A - S1 - La Boca (28)

     Nous arrivons dans la capitale après quinze bonnes heures de bus de nuit, toujours accompagnés de nos deux amis Toto et Justine. Il s’agit d’une longue escale puisque nous comptons y rester deux semaines :  la première avec les copains, et la deuxième… avec les copains ! Notre ami Thibault (qui nous avait déjà rejoint à Bali) nous retrouvera à son tour 🙂

     On s’attendait donc plutôt à une bonne ambiance ! Pourtant la ville ne nous a pas très bien accueilli :s A peine sortis de la gare routière, nous nous faisons asperger nos sacs d’un liquide à mi-chemin entre de la morve et du vomi (et l’odeur qui va avec !). Il s’agit en fait d’un tour plus ou moins connu pour voler les sacs des touristes  : après avoir été aspergés, une petite dame toute kiki vient vous voir et vous propose de vous aider à nettoyer vos sacs… et quand vous les poser, les aspergeurs en profite pour vous les voler ! Ou bien la petite dame vous fait les poches ! Le quartier de la gare n’est effectivement pas un des plus sûrs, avec des bidonvilles juste derrière les rails. Heureusement, rien de tout ça ne nous est arrivé car Toto et Justine connaissaient le tour et nous ne nous sommes pas arrêtés. Du coup rien de bien grave, mais un p’tit coup de stress quand même, et puis des sacs qui puent sur tout le chemin, jusqu’à ce qu’on puisse les laver !

Arg - Buenos A - S1 - La Boca (27)

     Nous avions décider d’aller établir notre campement dans le quartier de Palermo : un quartier vivant où se trouve la majorité des restaus et bars. Après deux bonne heures de marche à chercher la Bonne Auberge, nous avons trouvé la « Buenas Artes », qui n’était finalement pas une bonne auberge :s Dès notre deuxième nuit, on nous avait changés de chambre pour des soucis d’organisation (nos amis étaient partis 3 jours faire les chutes d’Iguazú) et nous avons eu la visite surprise de petites punaises de lit !!! Aaahh! A 23h, rechangement de chambre… dans une chambre double privée au même prix qu’un dortoir (donc plutôt cool) cette fois. Pour en rajouter une petite couche, les salles de bains étaient vraiment dégoutantes, il n’y avait jamais d’eau chaude, et un petit déjeuner plus que limite. Bref vous comprenez que l’on n’a pas vraiment été fan… Et nous avons d’ailleurs changé par la suite.

Sur la terrasse, on est bien bien !!

Sur la terrasse, on est bien bien bien !!

    Nous avons profité de notre première après-midi pour aller visiter la Plaza de Mayo, avec la Casa Rosa (lieu de travail de la présidente), et la cathédrale métropolitaine. La place est entourée de zone de police avec des barrières (en cas d’émeute ?!), ce qui en casse un peu la beauté. Nous avons continuer par le quartier de San Telmo, avec son petit marché du dimanche et sa musique de rue. On y sent comme un petit air de Montmartre! Nous tombons finalement sur une place remplie de danseurs de tango, une très bonne surprise ! Des jeunes, des vieux, des bons, des moins bons, il y avait de tout ! C’était une première approche du tango très sympa.

Arg - Buenos A - S1 - Le Tango (3)

Une milonga à San Telmo

     Nos amis nous quittent du lundi au jeudi pour faire leur dernière escale aux chutes d’Iguazú avant leur vol de retour : le temps pour nous d’avoir de nouveau ennui. Et quel ennui ! Perte de la carte bleue d’Aurore, avec laquelle on payait tout car elle n’avait aucun frais, et aussi parce que tout notre argent de voyage se trouve sur son compte… Pas de panique, après un an de voyage on arrive mieux à garder son calme face aux incidents (contrairement à la perte de l’appareil photo en Inde qui c’était passé avec stress et énorme crise de larme). La carte ne pouvait être qu’à deux endroits : l’auberge ou la banque. Rien à l’auberge, et pour ce qui était de la banque, elle était déjà fermée et on a appris que le lendemain est férié… Il fallait donc attendre 48h avant de savoir si on faisait opposition ou pas. On ne va pas faire durer le suspens plus longtemps, la carte était effectivement à la banque, nous l’avions laissée dans le distributeur ! Le Soulagement !

Les saturnales du jardin botanique

Les saturnales du jardin botanique

     Entre temps nous avons essayé de limiter les dépenses avec des ballades dans le micro-centro, dans le quartier de Palermo, le jardin botanique et le zoo. Nous sommes aussi aller échanger de l’argent, ce qui peut être une aventure ! Nous n’en n’avons pas encore parlé mais il existe en Argentine un marché Bleu d’échange de monnaie, plus ou moins toléré, avec des taux beaucoup plus intéressants que ceux des banques. Depuis les crises économiques, les règlementations font qu’il est très difficile pour un argentin de se procurer des devises étrangères, même quand il en a besoin pour partir en vacances par exemple. Il est également devenu courant pour eux d’échanger leurs pesos (très instable) en monnaie plus stable comme le dollar et l’euro. Pour les touristes, c’est donc beaucoup plus avantageux d’échanger des euros en utilisant ce réseau (1€ = 13,5 pesos environ en ce moment) que de tirer dans les banques (1€ = 9,80 pesos). Nous n’en avions pas connaissance avant mais nous avons par la suite demandé à nos  amis de nous rapporter quelques euros 😉 Pour les échanger à Buenos Aires, rendez-vous rue Florida, où on entend « cambio cambio cambio », toutes les 30 secs, avec la police parfois à côté ! Nous avions déjà échanger à Mendoza sans aucun problème (échange dans une bijouterie), mais cette fois ci c’était un peu plus bizarre puisque la personne ne emmène dans un immeuble…dans un ascenseur…dans un appart’ fermé à clé… puis dans un bureau avec un gros argentin derrière. Pas très rassurant mais pas de problème pour autant !

SUUUURICATE !!

SUUUURICATE !!

     Nos amis revenus, nous avons fait une petite journée à Tigre, se situant sur le delta du fleuve Paraná, à une heure en train de Buenos Aires. La ville est par conséquent traversée par plein de petits canaux, où il possible de se balader en bateau. Nous avons opté pour celle d’une heure, qui permet d’observer de belles maisons le long des berges. Nous avons ensuite essayé le petit musée du maté, tenu par un  monsieur fort aimable et passionné, mais qui ressemble plus à un musée de la pantoufle (film Nos jours Heureux) qu’autre chose lol.

Arg - Buenos A - S1 - Tigre (21)

Venise en argentine 😀

     Pour la soirée, nous avions réservé un spectacle de tango avec notre auberge pour tout le monde : l’attrape touriste par excellence ! Mais faute de gros budget (pour nous) et de temps (pour Toto et Jusine), nous n’avions pas beaucoup d’option. Résumé : 10 minutes à être abasourdies, 30 minutes de fou rire nerveux et 30 minutes de lamentations ! Nous avons eu beaucoup plus de chant que de danse (et autant nous aimons beaucoup le tango, mais le tango chanté façon Charles Aznavour déguisé en Tony Montana…. pas vraiment), les danseurs en faisait des tonnes (acrobatie sur acrobatie, sans aucune émotion), et, plutôt surprenant  au milieu d’un spectacle de tango : un animateur de Club-Med qui vient nous jouer ses chansons avec sa petite flûte indienne et taper dans les mains puis des percussionnistes qui s’essayent au one-man-show ! Et ensuite rebelote, les chanteurs … Bref rien de ce qu’on attendait, mais nous en retiendrons quand même un énorme fou rire !! Le bouquet final étant de payer les boissons dans le noir avec la serveuse qui vous braque sa lampe torche dans les yeux en plein spectacle !

Beau lieu en tout cas !!

Bel endroit en tout cas !!

Buenos Aires (53)

Pitit Cocktails 😀

     Nous finissons notre semaine à 4 par le quartier de la Boca, avec ses jolies maisons colorées. Une grande partie de ses habitants est issue des immigrants italiens, qui se sont installés autour du port, et ont peint leur maisons avec le reste de peinture de leurs bateaux. En général, tout le monde reste sur la rue principale (calle Caminito), et on nous a d’ailleurs complètement déconseillé d’aller voir en dehors des 2/3 rues touristiques. Le problème est que c’est maintenant un défilé de restaurants, de boutiques de souvenirs et de danseurs de tango qui vous proposent de faire une photo avec eux déguisé en danseur… et qu’on ne sait plus bien si tout ce qu’on voit est faux ou authentique. Malgré tout, on ne peut pas nier que c’est vraiment très joli !

La boca

La Boca

     Nous devons maintenant dire au revoir au copain ! On vous remercie encore de nous avoir rejoint, c’était super de vous voir, de se brosser la barbe, de galérer et de découvrir la mouillette ! Des gros bisous à vous deux !

Et pour tous les autres….

Des Poutoux !!!!

Des Poutoux !!!!

Les sweedys à Buenos Aires – Partie 1

Laisser un commentaire, ca nous fera plaisir :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s