Citation

Les sweedys dans la région des lacs

 

Marché artisanal d'el Bolson

Marché artisanal d’el Bolson

     Après vingt petites heures de bus, nous arrivons à Esquel, marquant notre arrivée dans la région dite des lacs. Petite ville se trouvant entre la cordillère des andes et la steppe désertique de Patagonie, et bordée par le parc national Los Alerces. On s’y fait encore une petite frayeur en ne parvenant pas à retirer d’argent :s Il y a deux sortes de réseaux banquiers en Argentine : les « links » et les « banelco », et pour on ne sait quelle raison, nos Visas ne sont acceptées que dans certains distributeurs « banelco ». Autant vous dire que c’est le gros jackpot lorsqu’on en trouve un!

     Nous décidons, après deux semaines de dures négociations de Maxime, d’acheter une tente pour faire de nouvelles économies et continuer de voyager un peu différemment (petite pensée pour Guillaume et Flore qui ont participé au débat ^^). Nous en trouvons une à 890 pesos soit environ 90€, un beau bébé de presque 3 kg, avec une inscription « Top camping » sur le côté 😉

Arg - Parque los A - La tente (2)

      Notre nouveau toit sur le dos, nous décidons d’aller traverser le parc national de Los Alerces pour nous rendre jusqu’à la prochaine ville : El Bolson. Le parc fait une cinquantaine de kms de long et est célèbre pour sa grande forêt d’alerces, un arbre en voie d’extinction, qui est l’un des plus haut et vieux de la planète. Nous n’en verrons malheureusement pas car il faut prendre un bateau (payant) pour atteindre la fôret. Notre première idée était de traverser le parc en marchant avec nos sacs à dos une quinzaine de kms par jour et de camper le soir (déjà bien ambitieux lol). Mais en jetant un coup d’oeil à des blogs, nous apprenons que le chemin que l’on voit sur la carte est en fait une route de sable sans véritable intérêt niveau paysage où les voitures passent en nous balançant de la poussière, qui monte et descend, monte et descend… Nous changeons donc de plan : nous ferons du stop, poserons les sacs dans un camping et randonnerons sur les petits sentiers plus intéressants. Nous allons faire la réserve d’empanadas (sorte de petit feuilleté farci à la viande, légumes, fromage… très répandu en Argentine et très bon marché), de pain, de boite de mais et de thons (que nous ne pourrons plus regarder en face pendant quelques semaines par la suite lol) et prenons le bus pour le parc (45 pesos seulement). Arrivés à la porte sud, il nous faudra payer le droit d’entrée (80 pesos). Direction le bureau d’information qui nous donne deux cartes complètement pourries (enfin c’est notre avis ^^), et c’est parti !

Arg - Parque los A - Le feu

      Nous dormons les deux premières nuits dans des campings dits « libres », c’est à dire sans installation ni service. Le premier « Las Rocas » avait quand même des toilettes, mais pour le deuxième « El Frances », il a fallu aller au petit ruisseau pour recharger en eau. Nous y avons retrouvé trois français rencontrés à Esquel avec qui nous avons fait un petit feu : oui parce que la journée la température avoisine les 30 degrés mais la nuit on se les caille !! Pour la troisième nuit, nous nous payons un camping « organisé » où nous savourons bien la douche chaude et l’herbe au sol (parce que la terre et les cailloux sans matelas… c’est pas le top ^^).

       Côté autostop, nous avons réussi plus ou moins rapidement selon les jours, avec comme principal inconvénient toute la poussière qu’on se prend à chaque passage de voiture ! Merci à ceux qui ce sont arrêtés 🙂 comme Mathias, qui arrose la route avec son camion tout l’été, ou Veronica et Gabriel, le couple de prof en vacances trop sympas ! Comme c’était parfois long et fatiguant d’avancer à l’étape suivante, nous n’avons quasiment pas marché dans le parc mais nous sommes plutôt relaxés dans les camping, toujours placés au bord de l’eau (nous n’avons réussi qu’à y mettre les pieds :s). Les paysages sont jolis, avec les montagnes vertes et les lacs, mais nous ne les trouvons pas exceptionnels, surtout après El Chalten.

Yann et Marianella

Yann et Marianella

    Le quatrième jour, nous planifions de dormir une dernière nuit dans un camping libre avant de quitter le parc. Nous sommes pris en stop par Yann et Marianella, un jeune couple d’argentin avec qui nous nous entendons vite très bien. Si bien qu’à papoter et papoter, nous dépassons notre camping et sortons carrément du parc national sans s’en rendre compte ! Oups ! « Nous on va à El Bolson, mais avant on passe voir un autre lac et on va faire un labyrinthe, on vous laisse là ou vous venez avec nous ? » « On vient avec vous!! ». Et voilà comment nous avons passé toute la journée avec ce petit couple trop sympa ! Le genre d’inattendu comme on les aime ! 🙂

     Nous avons donc suivi le planning de leur journée, jusqu’au Lago Epuyen pour le déjeuner, à base d’empanadas et de gâteaux trempés dans la dulce de leche (confiture de lait, mmmmmh un régal, à en devenir accro)  puis au labyrinthe d’el Hojo, pour finir autour d’une bonne bière à El Bolson !

Salud !

Salud !

     La région est effectivement une très grande  productrice de houblon et il est possible de goûter des bières artisanales un peu partout. Elle est aussi réputée pour ses fraises et ses framboises, ce qui permet un petit combo « bière à la framboise » tout à fait au goût d’Aurore 🙂

     Des petits marchés artisanaux sont organisés trois fois par semaine autour de la place centrale, l’occasion de se balader et de manger pour pas grand chose. Le soir, des petits spectacles de rue parsèment la ville, connue pour être une ville de hippies : clown, acrobates, musique.. Il y en a pour tout le monde ! Une ville pleine de vie, même si parfois un peu trop babtoue pour nous ^^

Bière artisanale et choripan !

Bière artisanale et choripan !

     Nous passons nos deux premières nuits dans un camping à 5 min du centre. Et après trois nuits à avoir eu plus que froid, nous sortons pour la première fois… la couverture de survie ! Elle est sur presque toutes les listes de tourdumondistes, mais quand est-ce qu’on s’en sert ? Et bien quand on a froid ! Et nous avons passé une bien meilleure nuit 🙂 Enfin bien meilleure seulement du point de vue de la température, parce que nous étions tous les deux malades :s Après réflexion, ce n’était pas une bonne idée de boire dans la bouteille de nos auto-stoppeurs qui avait l’air d’avoir été remplie dans un lac… C’est parti pour deux jours à squatter les toilettes du camping…

Paysage de la rando de la cabeza del Indio

Paysage de la rando de la cabeza del Indio

    Nous déménageons ensuite dans une auberge de jeunesse (Momo’s), tenue par le seul hippie stressé de la ville! Après explication de toutes les nombreuses règles à notre arrivée, il est même venu nous réveiller un matin pour savoir si on restait une nuit de plus ! What ? ^^ Problème d’eau, wifi marchant une fois sur deux, bref, vous avez compris, on ne vous la recommande pas vivement si vous voulez un endroit chaleureux.

Cabeza del Indio

Cabeza del Indio

    El Bolson est aussi le point de départ de nombreuses randonnées. Nous avons fait celle de la Cabeza del Indio, où vous payez 15 pesos chacun pour voir un visage dans la roche. « Cabeza » d’accord, mais « del Indio » on ne voit pas trop ! Mais la petite marche de moins de 2h nous fait découvrir une magnifique vallée, avec vue sur le lac Puelo. Nous continuons jusqu’à une cascade (chemin de sable moins sympa), où nous n’irons finalement pas car encore payant. Mais nous nous sommes arrêtés sur la route dans une ferme faisant de la bière artisanale qui valait bien le trajet. La petite famille, qui était en train de manger, nous a même offert des choripans (sorte de hotdog dont la saucisse est cuite dans un asado). Nous finissons la journée par une bonne glace de chez « Jauja » : glacier devant lequel il y a toujours vingt minutes de queue. Les argentins sont réputés pour leur crèmes glacées, dont la recette a été apportée par les italiens. Effectivement, c’est délicieux !

Poutoux Poutoux !!

Poutoux Poutoux !!

Les sweedys dans la région des lacs

Laisser un commentaire, ca nous fera plaisir :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s