Citation

Les sweedys à Rio Gallegos

Paysage typique de Patagonie

      Après l’épisode Ushuaïa, nous avons décidé de changer un petit peu notre manière de voyager, en faisant dès que possible du stop et du couchsurfing. En plus de nous permettre d’économiser, cela favorisera les rencontres avec les argentins et la pratique de notre espagnol.

      Notre bus, au départ d’Ushuaïa, nous amène à Rio Gallegos, où Maxi et Nicol (des couchsurfers) nous attendent. Nous passerons tout un weekend chez eux. La ville de Rio Gallegos n’a pas grand-chose d’intéressant, il s’agit plus d’une ville de passage pour tous les touristes qu’autre chose, accompagnée de forts vents très froids pas très accueillants ! Nos couchsurfers nous ont quand même fait la visite de la ville, avec une petite ballade à la Laguna Azùl : un petit lac dans un cratère datant de 10 000 ans, à 30min de la ville.

La laguna azùl

La laguna azùl

      Le couple a vraiment été très accueillant, et nous avons tant bien que mal réussi à avoir de vraies conversations en espagnol ! Ce n’est déjà pas si évident parce qu’on n’a jamais vraiment pratiqué l’espagnol en dehors de l’école (3 ans pour Maxime et 5 ans pour Aurore) mais en plus, les argentins ont un accent très particulier : ils prononcent les « y » et les « ll » comme des « j » et des « ch ». Un basique « Yo me llamo » (je m’appelle), devient « Jo me chamo », ce qui peut être assez perturbant au début !

      Comme ils étaient les premiers argentins avec qui on a vraiment passé du temps, ils ont eu l’occasion de nous faire découvrir plein de spécialités argentines 🙂

Nicol, Maxi nos premiers couchsurfers argentins

Nicol, Maxi nos premiers couchsurfers argentins

      La première est le maté : LA boisson nationale. Il s’agit d’une infusion (la plante s’appelle la yerba maté) assez forte et amer, qui se boit dans une sorte de tasse en bois, verre, ou autre (qu’on appelle la maté) avec une paille en métal dotée de trous à son extrémité (la bombilla). Ce qui est très intéressant, c’est que ce maté se partage : une personne le prépare (avec la bonne température de l’eau, la bonne quantité d’herbe, tout ça tout ça) et le passe à son voisin. Quand celui-ci a terminé il redonne la tasse au préparateur, qui remet de l’eau et le passe à la personne suivante et ainsi de suite… Et presque tous les argentins en boivent, partout ! Ils se baladent avec leur petit sac à maté qui contient une tasse, une bombilla, un paquet d’herbe et un thermos d’eau chaude, et ils peuvent en boire à n’importe quel moment de la journée. Nicol nous a expliqué qu’elle en buvait depuis qu’elle avait 8 mois ! Nous y avons donc bien sûr goûté : Maxime aime beaucoup, Aurore un peu moins car le goût peut être vraiment fort. Mais pas de panique, Nicol lui a fait essayer avec un peu de sucre (pratique plus répandue dans le Nord du pays), et c’est beaucoup mieux 😉

                              Arg - Ushu - El Mate (2)     Arg - Ushu - El Mate

       Maxi nous a également préparé un bon « asado », qui est en fait une sorte de barbecue argentin. Mais attention, il ne faut surtout pas dire que c’est un barbecue !! En Patagonie, l’asado est souvent fait dans un gros baril dans lequel on découpe une fenêtre et ajoute une grille, et la viande est cuite très doucement, sans être directement posée sur le feu. C’est encore un moment de partage, où l’on met la viande cuite dans un grand plat et tout le monde se sert : porc, chorizo, poulet, bœuf, il y en a pour tous les goûts ! Et le résultat est vraiment délicieux. On peut y ajouter un peu de « chimichurry », une sauce piquante à base d’oignon et de poivron : un régal ! En particulier accompagné de bons vins argentins 🙂

Maxi surveille l'asado

Maxi surveille l’asado

      Pour les remercier, nous avons aussi essayé de leur préparer un petit quelque chose avec les moyens du bord : gratin de pomme de terre, crêpes (à la bière, comme le fait la grand-mère d’Aurore ;)), crumble aux pommes… On a vraiment très bien mangé pendant ces deux jours !

      Après leur avoir un peu raconté nos galères d’Ushuaïa, Maxi et Nicol nous ont gentiment proposés de nous réserver des nuits dans des auberges pas trop chères qu’ils connaissant pour nos deux prochaines destinations : trop kikis ! Ils nous ont aussi conseillé de faire du stop jusqu’à El Calafate, notre étape suivante, car c’est un trajet assez fréquemment utilisé.

WP_20150115_002

      Maxi nous a donc déposé sur le bord de la route, le lundi matin, avant d’aller au boulot : juste après une zone de contrôle de police, parce que selon lui, comme les voitures ralentissent toutes pour le contrôle, nous avons plus de chance d’être pris. Nos chemins s’arrêtent donc ici, nous ne savons pas si nous les reverrons un jour, mais nous avons en tout cas passé de très bons moments tous ensembles !

      Nous commençons à lever notre pouce, jusqu’à ce qu’un policier nous fasse signe de venir… Oula :s m****, qu’est-ce qui va nous arriver… Il nous explique qu’il faut que l’on s’enregistre auprès de ses collègues avec nos numéros de passeport. Ok ! Si ce n’est que ça ! Effectivement, son collègue remplit un registre, et nous demande de le suivre… Et là, grosse surprise ! Il nous dit de nous mettre sur le côté et d’attendre. Son collègue, qui effectue les contrôles des véhicules, va nous trouver une voiture avec de la place pour notre destination ! What ?? Nous attendons environ une demi-heure, à ne pas savoir vraiment quoi faire de nos corps et un peu gênés, jusqu’à ce que le policier nous trouve un petit couple en vacance qui veuille bien nous prendre ! Merci la police argentine ! 😀

Des POUTOUX !!!!

Des POUTOUX !!!!

Les sweedys à Rio Gallegos

Une réponse "

Laisser un commentaire, ca nous fera plaisir :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s